RESPIRATIONS

Ouverture de “Paris en toutes lettres”, jeudi 10 juin

14 juin 2010


Avec le festival Paris en toutes lettres, qui a attiré 50 000 spectateurs pour sa 1ère édition l’an passé, notre Ville proclame à nouveau cette année haut et fort son amour des mots et de la littérature en donnant à entendre les textes d’hier et d’aujourd’hui. Et en cherchant à transmettre le goût de la lecture, qui est aussi “le goût des autres”, pour reprendre le titre d’un beau film d’Agnès Jaoui qui participe d’ailleurs à ce festival littéraire.


Si la programmation, qui mêle la littérature aux autres arts et à la musique en particulier, est exigeante, elle n’en est pas moins gratuite, ludique, accessible à tous, et aux enfants en particulier. En s’appuyant sur le thème de “la traversée de la ville”, la 2ème édition de Paris en toutes lettres fait la part belle aux déplacements géographiques et littéraires avec des lectures sur le Pont des arts, dans des bus ou sur des bateaux le long de la Seine ou du canal Saint Martin…


Le festival revendique aussi son éclectisme non seulement en investissant des lieux très différents et qui me sont chers, comme l’Hôtel de Lauzun sur l’île Saint -Louis ou le Cent-quatre dans le 19ème, mais il revendique aussi son éclectisme en conviant par exemple le public à un immense banquet hugolien sur la place des Vosges ou permettant une rencontre exceptionnelle avec Paul Auster, sans doute le plus parisien des grands auteurs américains, à qui j’ai remis la médaille de la Ville de Paris.


Je veux enfin remercier affectueusement Michel Piccoli qui a accepté avec enthousiasme de nous faire découvrir le journal de Christian Boltanski pour ouvrir ce festival dans le théâtre magique des Bouffes du Nord.

Publiez un commentaire

CréditsConditions d'utilisationsLiens