VU, LU AILLEURS

Conditions de travail. La crise sert à tester jusqu’où on peut aller dans la flexibilité

6 septembre 2009

Sur Basta, François Daniellou, un ergonome, repense les conditions de travail dans leur ensemble (matérielles mais aussi psychologiques) et nous propose d’ « ouvrir les yeux » et de « tendre l’oreille ».

Bien souvent, le management, qui est maintenant choisi pour sa compétence à ne rien connaître du travail concerné, ne comprend pas les explications détaillées que le salarié essaie de lui fournir et le rappelle à l’ordre. Les ratios sont mauvais, il faut qu’ils deviennent bons, c’est tout. C’est tout. Le travailleur est numérisé, pour reprendre l’expression de Jean-Louis Malys. Cette situation d’évaluation purement quantitative et sans débat concerne aussi les chercheurs, jugés uniquement sur le nombre de publications dans des revues indexées. Elle concerne aussi, par exemple, des ergonomes dans des services de santé au travail, évalués sur le seul nombre d’interventions qu’ils ont réalisés. Nous sommes tous plus ou moins numérisés.

Lire la suite sur Basta.

Publiez un commentaire

CréditsConditions d'utilisationsLiens