VU, LU AILLEURS

« Néo-nazis, un tabou sort de la clandestinité »

30 novembre 2011

Presseurop, « Néo-nazis, un tabou sort de la clandestinité », par Jana Hensel (18.11.2011)


Le trio de néonazis meurtriers indigne l’Allemagne toute entière. L’écrivain Jana Hensel revient sur les origines de ces jeunes et inévitablement sur l’Histoire de son pays.


« Pour l’instant, nous ne savons pas encore grand-chose des trois extrémistes de droite de Thuringe, Beate Z., Uwe M. et Uwe B. Et pourtant, voilà comment je me représente les choses : si j’étais venue de la campagne, plutôt que de la ville, si non seulement mon père, mais aussi ma mère avait connu la déchéance après la chute du Mur, si, dans mon école, les durs avaient noué leurs rangers avec des lacets blancs plutôt que rouges, si leurs aînés, au lieu d’être squatteurs et d’ouvrir des galeries à Leipzig-Connewitz, avaient tabassé les immigrés aux arrêts de bus – peut-être que moi aussi, je me serais retrouvée sur cette pente savonneuse qui, dans la plupart des cas, commence de façon inoffensive, mais peut aboutir à une catastrophe. Aujourd’hui, dix personnes ont été tuées… »


Lire la suite sur Presseurop

Publiez un commentaire

CréditsConditions d'utilisationsLiens