VU, LU AILLEURS

« Le droit international, une justice pour les vainqueurs ? »

5 novembre 2009

Nonfiction.fr, « Le droit international, une justice pour les vainqueurs ? », par Aurore Lambert (21.10.09)


L’ordre international actuel procède de la volonté d’en finir avec l’anarchie des traités de Westphalie (1648) qui reconnaissaient aux États souverains le droit de se faire la guerre, mais l’encadraient. La Société des Nations, puis l’Organisation des Nations Unies, au contraire, ont mis la guerre hors la loi. Cette qualification de la guerre d’agression comme crime international devait donner naissance “à un ordre juridique unitaire et cohérent” capable, sinon de garantir une paix stable et universelle, au moins de “limiter les effets les plus destructeurs de la violence de guerre sur les personnes, les biens et l’environnement naturel”.
Dans La justice des vainqueurs. De Nuremberg à Bagdad, Danilo Zolo, […] cherche à démontrer que notre droit international est, au pire, un moyen pour les États qui dominent le monde d’arriver à leurs fins, au mieux, une justification a posteriori de leurs actes…


Lire la suite sur Nonfiction.fr

Publiez un commentaire

CréditsConditions d'utilisationsLiens