LES ÉDITOS

Propos de Bertrand Delanoë sur la reconnaissance de l’Etat palestinien

28 avril 2011


Lors de son interview sur Europe 1, Bertrand Delanoë s’est exprimé sur le rôle que doit jouer la France, avec l’Union européenne, sur la reconnaissance de l’Etat palestinien.



Arlette Chabot
Le Premier ministre israélien sera à Paris la semaine prochaine, le président de l’autorité palestinienne était en France il y a quelques jours. On parle beaucoup de la reconnaissance par l’Europe d’un Etat palestinien. Négociations autour du mois de septembre. Est-ce que vous pensez qu’il faut aller plus vite?


Bertrand Delanoë
Oui, je crois que la France doit être à l’initiative de la reconnaissance de l’Etat palestinien. Il faut maintenant…


AC
Tout de suite?


BD
Faire bouger les choses, ça a trop duré; il y a trop de souffrance, il y a trop d’humiliations pour le peuple Palestinien. Et le gouvernement israélien fait tout pour bloquer les négociations. La colonisation de la Cisjordanie et de Jérusalem-Est est vraiment un crime contre les perspectives de paix. Et donc je crois qu’il faut poser ce fait aujourd’hui…


AC
La France doit prendre l’initiative avant les autres Européens …


BD
Pour que justement; je souhaite que la France et l’Europe reconnaissent l’Etat palestinien, accompagne un mouvement de la Communauté internationale pour que l’ONU reconnaisse l’Etat palestinien et que cela facilite évidemment un processus de paix qui est bloqué, car nous sommes les amis du peuple palestinien et les amis du peuple israélien. Mais aujourd’hui c’est le peuple palestinien qui n’a aucune perspective devant lui.

2 commentaires à “Propos de Bertrand Delanoë sur la reconnaissance de l’Etat palestinien”

  1. Goldbert dit :

    Bonjour,
    Le maire de Paris a la parole facile ! prétendre que c’est le gouvenement israélien qui bloque les pourparlers de paix alors qu’il avait accepté le gel des nouvelles constructions pendant dix mois. Durant ces dix mois rien n’a avancé Mahmoud Abbas présentant des conditions préalables avant toute reprise des négociations. Il a eu ensuite le culot de venir demander une prolongation de trois mois du gel en question. Ce que refusent les israéliens échaudés par l’inutilité du premier gel. Aujourd’hui on nous annonce l’accord intervenu entre l’Autorité Palestinienne et le Hamas pour former un nouveau gouvernement en commun. Faut-il rappeler que la charte du Hamas toujours en vigueur précise que le but de ce mouvement est la destruction d’Israël. Cela ne va pas favoriser une avancée dans les pourparlers de paix! Quant à parler des malheureux palestiniens cela n’est pas sérieux, il suffit de se renseigner sur leur croissance économique qui est bien supérieure à celles de la France et de l”Allemagne réunies

  2. Eric Bacher dit :

    Soyons sérieux M.le maire, quel Etat palestinien voulez-vous que la France et l’ONU (cuisine des bandits impérialistes, dixit Lénine) reconnaissent. Ces terres “métastasées” de colonies sionistes, qui n’ont aucune frontière ? Cette bande de Gaza “gangrénée” par l’islamisme le plus odieux ? Allons, soyons sérieux, la Palestine, telle que l’a voyé Yasser Arafat n’existe plus. Vous voulez seulement la “reconnaissance” d’un bantoustan d’indigènes appelé “Etat palestinien”.

Publiez un commentaire

CréditsConditions d'utilisationsLiens