LES ÉDITOS

Pour l’honneur d’un homme.
Pour notre honneur.

8 octobre 2009

Le commerce sexuel est une monstruosité. Des êtres jeunes et vulnérables que la misère conduit à se prostituer, les réduisant au statut d’objets de plaisir : tableau insupportable qui offense l’idée même d’humanité.

Exploitant cette terrible évidence, l’extrême droite s’emploie aujourd’hui à salir l’honneur d’un homme. En 2005, Frédéric Mitterrand a publié un livre courageux, « La mauvaise vie », loué à l’époque pour sa qualité littéraire, faite de pudeur et de sincérité. Le récit d’une détresse, celle d’un homme qui évoque ses déchirures intimes, son mal être, la difficulté qu’il éprouve à assumer son identité. A vivre, tout simplement. Il trouve des mots poignants pour dire « la culpabilité de toujours, la honte… ». Loin de faire l’apologie du tourisme sexuel, il décrit au contraire l’impasse que représente toute relation tarifée, jetant un regard implacable sur son propre cheminement. C’est son histoire, et elle est bouleversante.

Que chacun lise – ou relise – cet ouvrage avant de clouer son auteur au pilori, s’engouffrant ainsi – volontairement ou non – dans la manipulation orchestrée par le Front national. En 2005, personne n’avait trouvé matière à condamner « La mauvaise vie » : et lorsque Frédéric Mitterrand est devenu ministre de la Culture, nul n’a fait référence à ses écrits.

Aujourd’hui, face à cette offensive populiste, je refuse les amalgames, les déformations et même la lâcheté, là où la dignité de la politique se nourrit d’honnêteté et d’exigence.

119 commentaires à “Pour l’honneur d’un homme.
Pour notre honneur.”

  1. LOUIS dit :

    Pourquoi ne prenez vous pas comme adjoint à la mairie de Paris un homme compétent comme Gérard Rey ?

  2. Info à vérifier dit :

    Les attaques contre Frédéric Mitterrand pourraient émaner, selon des informations concordantes, de la ligue ODEBI, qui annonçait il y a quelques mois :

    “La Ligue ODEBI publiera une liste des condamnations pénales ou civiles de tous les députés qui ont voté pour l’HADOPI.

    Nous y ajouterons “les casseroles”, qui selon des critères communément admis, ont aussi un caractère potentiellement “immoral” , afin que les députés qui votent en faveur de cette loi sachent qu’ils verront ressurgir irrémédiablement sur Google leurs fautes actuelles ou passées.”

  3. leblond dit :

    Ne pensez vous pas que mr Frédéric Mitterrand, ministre de la culture, s’est tiré lui même une balle dans le pied en défendant avec excès mr Roman Polanski ?

    Je n’ai lu que des extraits, mais les extraits que j’ai lu sont tout de même explicites !!! mensonges, vérité ou fantasmes, seul mr Frédéric Mitterrand peut évidemment répondre, il est le seul devant sa conscience.
    De plus, il est dur d’appréhender la vérité concernant un professionnel des médias, qui a l’habitude de jouer avec les émotions. Pour ma part je suis incapable de dire si mr Frédéric Mitterrand était sincère ou pas pendant son entretien sur TF1, l’émotion n’est pas forcément gage de vérité.

    Mr Hamon, n’a pas eu tort d’avoir les propos qu’il a eu, il s’est comporté comme la majorité des gens.
    Je le répète le faux pas de mr Frédéric Mitterrand a été de défendre mr Roman Polanski, même si maintenant il revient un peu en arrière.

    Par cette réaction, on a l’impression qu’il y a deux poids deux mesures, entre le citoyen lambda et un personnage connu.

    On a l’impression d’avoir en face de nous une caste, une caste privilégiée, qui se congratule et qui fait bloc quand l’un des leurs à une difficulté.

    Défendre un ami c’est certes louable et très généreux, mais attention mr Delanoé et Lang ne tombez pas dans le piège à caste !!!!

  4. erikm dit :

    I AM A DREAM….

    Que Dame Martine de son fief de solférino ordonne aux gueux Hamon Montebourde et consorts de se la fermer jusqu’aux Régionales…car à eux seuls il provoquent plus de dégats pour le Parti Socialiste que le manque de propositions et d’idées.

    Quand on entend Hamon Montebourde et consorts on regrette la vieille garde Mitterandienne, bien plus instruite, bien plus consensuelle, bien plus intelligente, et beaucoup moins populiste

    Tenez bon Bertrand..mais n’oubliez pas de mettre votre gilet de sauvetage car le navire prend l’eau de toute part et le rivage est encore loin……

  5. Haslé Pierre dit :

    Je suis bien d’accord avec la prise de position de Bertrand Delanoe concernant Frederic Mitterrand! Je suis socialiste et j’ai eu honte d’entendre certains élus du PS emboitér le pas du FN, en particulier B Hamon sur Canal + qui faisait du Megret chez LePen il y a dix ans!

  6. simplesanstete dit :

    Posté par Pierre sur blog Paul Jorion “des hommes remarquables2″
    Cours d’éducation sexuelle économique pour les enfants au sens large.

    Les enfants c’est nous, c’est nous les gosses quand notre ministre de la cul-ture se lance dans la justification de texte plutôt que dans la simple explication de texte.
    « L’argent et le sexe, je suis au cœur de mon système »
    Le ministre de la culture de l’état Français vous parle, peuple du monde !!!
    C’est de nous qu’il parle, les gosses, au nom de la république de Gavroche !
    Lisons le, car il faut lui reconnaitre le courage de ses confessions écrites :

    « Quelques-uns sont plus âgés et il y a aussi un petit contingent de malabars mal dégrossis qui a manifestement son public. C’est le côté menines de l’exposition : leur présence fait ressortir la séduction juvénile de tous les autres.(…)

    malgré ma méfiance à l’égard de la duplicité des médias je sais ce qu’il y a de vrai dans leurs enquêtes à sensation ;(…)
    les détails sordides de tout ce trafic. (…)
    quand les gosses n’en retirent que des miettes (…)
    je n’arrête pas d’y penser mais cela ne m’empêche pas d’y retourner. Tous ces rituels de foire aux éphèbes, de marché aux esclaves m’excitent énormément. (…)
    il me plaît au-delà du raisonnable. (…)

    L’argent et le sexe, je suis au cœur de mon système ; celui qui fonctionne enfin car je sais qu’on ne me refusera pas. Je peux évaluer, imaginer, me raconter des histoires en fonction de chaque garçon ; ils sont là pour ça et moi aussi. Je peux enfin choisir. J’ai ce que je n’ai jamais eu, j’ai le choix ; la seule chose que l’on attend de moi, sans me brusquer, sans m’imposer quoi que ce soit, c’est de choisir. Je n’ai pas d’autre compte à régler que d’aligner mes bahts, et je suis libre, absolument libre de jouer avec mon désir et de choisir. La morale occidentale, la culpabilité de toujours, la honte que je traîne volent en éclats ; et que le monde aille à sa perte, comme dirait l’autre.(…)

    Ces gosses ont largement l’habitude des hommes bien qu’ils ne les aiment pas vraiment, ils considèrent leur désir avec satisfaction mais avec une sorte de persistance dans l’étonnement candide (…)
    J’ai toujours payé tout de suite pour prendre l’avantage et sidérer l’adversaire ; la corruption est un sport d’aveugle, on allonge l’argent à tâtons tant ce qu’on cherche à atteindre est incertain.(…)
    Je ne sais plus qui protège l’autre.(…)
    des larmes de fatigue, ça existe sûrement les larmes de fatigue.(…)
    Il n’a sans doute rien senti, j’ai dû me raconter encore un de mes romans, nous voilà seulement revenus chacun dans notre monde.

    Bienvenue dans mon monde, au pays des boxeurs de quarante ans qui ont des »gosses« Monsieur le ministre de la culture de la “tolérance zéro” et autres “discriminations positives” importé du Québec… Il y a des gosses dans le potage on dirait…
    Nous aussi, nous savons lire en diagonale, en transversale et même en longitudinale… Dans la pyramide des âges ! (Larousse : Gosse -ex : »un gosse de 8 ans« )
    De la moralité et de son corollaire, l’immoralité, toutes deux du domaine de « Dieu » et du « jugement », dernier ou non, nous sommes passé à l’ammoralité « luciférienne » et « mathématique » du dieu Fric celui qui absout sans « confessions » et « sans jugement » toutes les fautes terrestres.
    Merci pour votre confession sur une chaîne concurrente, Monsieur le ministre de votre culture.
    Votre Dieu vous le pardonne !!!??? Alors…
    Accrochez vous à votre pinceau, ça va brasser dans les échelles.
    Tient, Aphatie ce matin sur RTL nous parlait du livre de « François Mitterrand »…
    Nécrophile maintenant la culture caviard-bling-bling ??? Deux pour le prix d’un ?
    La franchise « Mitterrand » est une bombe de plus dans l’édifice républicain .
    Il y a plus de deux tours dans leur mise à sac de vieux sado-masochistes pourfendeurs de la rée-public…
    Ce monde est manifestement narcicique-pervers-manipulateur au sens psychiatrique du terme. Et les psychiatres avouent malheureusement leur impuissance à soigner cette pathologie.

  7. Fifi CHIKH dit :

    Tiens “les chiens” sont de retour. 2002, n’a pas suffit pour que certains de mes camarades du PS en rajoute à la pâtée, aveuglés par les projecteurs sans projet. Monsieur Frédéric MITTERRAND est un homme d’une immense générosité, et d’un très grand talent pour dire ce qui, peut-être, dérange un peu trop.
    Quand aux supputations “les chiens aboyent, la caravane passe”
    Il serait sage de ne pas encourager les chiens à aboyer trop fort et de les éclairer sur leur vide existentiel et le vide culturel qu’ils produisent.

  8. Harry Haller dit :

    C’est évidemment une offensive populiste de ceux qui disaient il y a quelques années avoir “la tête haute et les mains propres”. Ils ont souvent fait la preuve qu’avec la tête pleine d’idées dégueulasses on se retrouvait très vite avec les mains particulièrement sales.
    Certes Frédéric Mittérrand a écrit un livre sincère, courageux et/car ambigü.
    Si les Français peuvent accepter de la part d’un écrivain, et plus généralement d’un artiste qu’il vive en marge de la société, il n’en est pas forcément de même à propos d’un homme politique et particulièrement d’un ministre de la France. On peut peut-être le regretter mais c’est comme ça.
    De plus, en répondant à cette offensive populiste par une défense à mon avis trop élitiste vous participez au manichéisme ambiant. Défendre l’honneur de qui que se soit lorsqu’il est victime d’un lynchage médiatique c’est effectivement défendre aussi notre honneur.
    Mais il ne faut pas oubliez le contexte. Frédéric Mitterrand est entré dans un gouvernement qui a voulu régler le problème du rapprochement familial des immigrés, des futurs délinquants par des verdicts génétiques, qui fête maintenant les 20 ans de la convention internationale des droits de l’enfant en supprimant le poste de Mme Dominique Versini. Jugeait-il la politique de ce gouvernement honorable lorsqu’il a accepter le ministère de la culture? Défendre ce ministre de droite, c’est défendre un peu notre honneur. Mais seulement un peu.

  9. Abiram dit :

    Beau plaidoyer, auquel j’adhère avec enthousiasme, mais qui me semble en même temps passer à côté du sujet.

    Fredéric Mitterrand a choisi d’être solidaire d’un gouvernement qui n’hésite pas à envoyer un officier de police judiciaire à l’autre bout du territoire métropolitain pour expliquer à une brave citoyenne l’étendue de la responsabilité qui est la sienne lorsqu’on choisit de publier par écrit sa pensée. En l’espèce, la citoyenne avait écrit ces mots, que j’ose à peine recopier tant leur violence et leur dureté fait trembler ma main: « hou, la menteuse ! » en réponse à une déclaration de Nadine Morano.

    Qui sème le vent récolte la tempête…

  10. Pascal dit :

    Merci Monsieur pour cet éditorial plein de sensibilité qui me redonne espoir !
    J’ai eu le “malheur” d’écrire au PS pour faire part de mon émoi, suite aux propos dangereux de Monsieur Hamon, quant aux conséquences que cela avait eu, dès le lendemain, auprès des “honnêtes gens”; en effet j’ai entendu à mon bureau “Homo = pédo”" !!!
    Pour toute réponse, j’ai reçu un courriel pré-formaté condamnant le tourisme sexuel ! Est-ce une façon de traiter les électeurs du PS ??? Ne même pas lire mon courriel et laisser sous-entendre que j’aurais pu cautionner cette plaie de l’humanité qu’elle soit homo ou… hétéro !
    L’aveuglement de Monsieur Hamon à tirer sur l’héritage du Président Mitterrand l’a poussé dans la fiente du Front National
    Des excuses publiques doivent être faites par cet individu indigne du PS à la communauté homosexuelle !

  11. gueulante dit :

    Bonjour à toutes et à tous,

    On ne pourrait point écrire mieux envers cette affaire ! Donc, on vous laisse lire le billet de Didier LESTRADE ! C’est bien balancé. Comme quoi tout le monde ne couvre pas le ministre de la culture.

    « Finalement, la défense de Frédéric Mitterrand sur TF1, à part celle de la dramatisation, fut de dire que toute cette affaire avait pour origine sa souffrance d’homosexuel. Il n’a pas dit que c’était l’homosexualité, mais nous sommes habitués à voir, à travers son éloquence, les mots qui nous intéressent. Plusieurs fois, il l’a répété, prétextant une certaine modestie, dans le genre « Je ne vais pas vous embêter avec mes histoires, mais… ». Alors, si Frédéric Mitterrand, en tant que privilégié social et culturel, utilise lui aussi la souffrance pour expliquer ses écarts de comportement, il est clair désormais que tout le monde a le droit de le faire. Si une folle (et chez moi ce mot n’a rien de caricatural) comme lui a souffert parce qu’en tant qu’homosexuel, il ne s’est jamais aimé, alors imaginez la souffrance d’un apprenti boulanger gay de 18 ans ». Source Blog de Didier LESTRADE.

    Prenez le temps de lire la suite avec le lien.

    Voilà, pour le reste vous connaissez nos opinions pas la peine d’y revenir.

    Courage et à plus.

    JD

    L’Equipe

    Gueulante.fr & battresarkozy.fr

  12. Hédia Karray-Grislain dit :

    j’espère que ce message sera lu par le maire de Paris, avec qui j’ai honte de partager le pays de naissance. J’ai honte que mon beau et cher pays ai permis à un sioniste comme lui de naître sur son sol. Avez-vous lu le dernier interview du”ministre” des affaires étrangères, videur de boîte de nuit, de votre pays israel. Savez-vous ce qui s’est passé à Gaza, savez-vous comben d’enfants palestiniens sont pleurés par leurs mères, combien de maisons de souvenirs…sont tout simplement écrasés par des bulldozers, pour laisser la place à quelques colons venus d’alleurs construire des blocos. Ma rage contre l’injustice, est si grande que j’ai honte d’être française!

Publiez un commentaire

CréditsConditions d'utilisationsLiens