LES ÉDITOS

Déplacement en Tunisie (2)

20 février 2011



Hier, une journée riche en rencontres avec une série de contacts avec des personnalités politiques tunisiennes, appartenant au gouvernement transitoire actuel et aux principales forces politiques du pays. J’ai ainsi pu rencontrer le Président de la République, Fouad Mbazaâ, le Premier ministre, Mohamed Ghannouchi, le secrétaire général du FDTL, Mustafa Ben Jaâfar, et le ministre du développement régional, Ahmed Nejib Chebbi, ainsi que Abdessalem Jrad, secrétaire général de l’Union Générale des Travailleurs Tunisiens (UGTT).



Lors de ces entretiens, nous avons pu revenir sur les événements des dernières semaines et discuter des enjeux de la transition démocratique en cours et des conditions du développement économique et social du pays. Qu’il reste plusieurs étapes à franchir pour réaliser l’ambition démocratique des tunisiens, c’est une évidence. Mais la volonté, la lucidité et la compétence à saisir cette occasion historique est aussi largement en évidence dans les propos de mes interlocuteurs qu’elles que soient leurs différences. Bien sûr, j’ai pu manifester le soutien et la solidarité de Paris au peuple tunisien, à tous ceux qui soutiennent les droits de l’homme, la démocratie et le pluralisme.


Au cours de l’après-midi, après-midi, un moment de grande émotion à la Librairie Clairefontaine lorsque j’ai retrouvé mon amie la secrétaire d’Etat à l’Enseignement supérieur, Faouzia Farida Charfi, veuve de l’ancien président de la LTDH et grand intellectuel tunisien, Mohamed Charfi. C’était l’occasion de présenter “Mon combat pour les lumières”, son livre interdit sous l’ancien régime qui montre à quel point les idées de mon ami Mohamed Charfi sont pertinentes dans l’actualité de la révolution tunisienne. Je ressens comme un honneur qu’il m’ait été demandé lors de sa parution d’en écrire la préface.




Rencontre avec Yadh Ben Achour, Président de la Commission Nationale de la réforme politique




Point presse avec Mokhtar Trifi, Président de la Ligue Tunisienne des Droits de l’Homme




Retrouvailles avec Faouzia Farida Charfi, Secrétaire d’Etat à l’Enseignement supérieur

Un commentaire à “Déplacement en Tunisie (2)”

  1. SK dit :

    J’espère que vous avez rattrapé un peu l’image pour le moins “écornée” de la diplomatie française dans votre pays de naissance …

Publiez un commentaire

CréditsConditions d'utilisationsLiens