LES ÉDITOS

précedent :
suivant :

Clarté.

15 février 2010

Il est des propos dont l’ambiguïté ou la violence discrédite celui qui se dit « de gauche ». N’y revenons pas. Le PS a eu mille fois raison de présenter en Languedoc-Roussillon une liste qui elle, reflète fidèlement nos valeurs. Cette dimension « philosophique » est donc plus que jamais centrale dans le scrutin à venir.


Dans ces conditions, comment ne pas regretter le refus de nos amis écologistes de présenter une liste commune avec les socialistes ? Il est des circonstances où les enjeux partisans passent – ou devraient passer – au second plan. Ce choix est d’autant plus regrettable qu’au même moment, la secrétaire nationale des Verts expliquait, dans les médias, que l’alliance avec le PS en Ile-de-France n’était pas « automatique » après le premier tour. Ce qui serait « automatique», c’est un succès de la droite si la gauche devait effectivement aborder ce rendez-vous dans la division. Disons-le : laisser entendre que ce cas de figure pourrait se vérifier, c’est assumer à l’avance l’éventualité d’une victoire offerte sur un plateau à l’UMP.


En Languedoc Roussillon, l’honneur des socialistes est d’avoir été clairs en refusant de considérer autre chose que leurs idéaux. En Ile-de-France, nous sommes tout aussi clairs : rappelons d’abord que nous n’avons pas d’autres adversaires que les candidats de l’UMP. Nous les respectons mais nous combattons leur projet. C’est la démocratie. Soulignons aussi que nous souhaitons bien entendu prolonger avec les Verts le travail accompli en commun depuis toutes ces années. Et c’est au suffrage universel qu’il reviendra de déterminer la force et l’influence attribuées à chaque sensibilité. Principe simple qui devrait raisonnablement éviter toute surenchère, et ramener chacun sur la voie de l’évidence : face aux conservateurs, la victoire de nos valeurs et de nos convictions passe par le rassemblement.

9 commentaires à “Clarté.”

  1. Eric Bacher dit :

    “L’honneur des socialistes est d’avoir été clairs en refusant de considérer autre chose que leurs idéaux…” Allons, allons M. Delanoë, arrêtez de dire n’importe quoi sur n’importe quoi : Georges Frêche est ce qu’il est. On peut lui reprocher beaucoup de choses. Et bien plus encore. Mais, sur ce coup-là, il est scandaleux de l’accuser d’antisémitisme, quand il parle simplement français en utilisant l’un des plus anciens lieux communs de notre langue. Alors, “l’honneur des socialistes”…Laissez-moi rire. Où est l’honneur des socialistes lorsque vous soutenez un Fabius qui fut un Premier ministre assez médiocre, une girouette idéologique de première et un gars qui, une fois dans sa vie, a connu le grand frisson en descendant en pantoufles acheter des croissants…

  2. Harry Haller dit :

    “Le PS a eu mille fois raison de présenter en Languedoc-Roussillon une liste qui elle, reflète fidèlement nos valeurs.”
    C’est vrai et les Français ne s’y trompent pas:
    “Les deux-tiers des Français (64%) et trois-quarts (74%) des sympathisants de gauche soutiennent la décision de Martine Aubry de présenter une liste concurrente à celle de Georges Frêche en Languedoc-Roussillon, selon un sondage BVA pour La Matinale de Canal+. Seules les personnes les moins diplômées (56%) et, très massivement, les sympathisants du Front national (72%) pensent que la patronne du PS a eu tort.”

  3. Eric Bacher dit :

    Que veut démontrer M. Harry Haller ? Que ceux qui soutiennent Georges Frêche sont des beaufs ignares, incultes, non diplômés et fachos… C’est vraiment du mépris pour le peuple de gauche.
    Soutenant le camarade Georges Frêche, j’ai BAC + 5, je suis de gauche, avec une culture, je pense, assez riche… Arrêtons le mépris des bobos branchés en permanence sur Canal +.

  4. Harry Haller dit :

    Je soutiens la position de M. Delanoê sur ce sujet car j’ai un avis qui rejoint le sien sur le cas Frêche. Je m’appuie sur un sondage pour démontrer que la position du PS et donc de M. Delanoë est en phase avec ce que pensent de Frêche une grande majorité de Français et plus particulièrement de sympathisants de gauche(et pas des téléspectateurs de canal+!). Loin de moi l’idée d’affirmer que les soutiens de cet individu sont fachos, incultes où beaufs. Ce raccourci c’est vous qui le faites pas moi. Je me permet de vous faire remarquer que ce sondage (qui a l’air de vous déranger) démontrent que 44% des moins diplômés ne soutiennent pas Frêche et donc sur ce sujet ne sont peut-être pas, sur ce sujet, si éloignés de ces “bobos” que vous détestez tant.
    Vous êtes cultivé, bac+5 et alors? Moi, je suis issu du milieu ouvrier, ai quitté l’école à 16 ans et habite un village du sud ouest. Je suis bac – 2 donc et pense que l’intelligence n’a rien à voir avec le niveau d’éducation. Vous voyez, on est loin du manichéisme que vous décrivez dans vos commentaires: la province contre les élites, le peuple contre les bobos.

  5. Eric Bacher dit :

    Aucun manichéisme de ma part, seulement de la lucidité et je constate que c’est la nomenklatura parisienne du PS qui rejette le peuple de gauche du Languedoc-Roussillon qui se reconnaît en Georges Frêche. Le 14 et le 21 mars ce peuple de gauche votera pour le camarade Frêche pour battre la droite et l’extrème-droite et le Languedoc-Roussillon restera à gauche. Je vous laisse, mon cher Harry Haller, à vos sondages sur Canal +

  6. Harry Haller dit :

    “seulement de la lucidité”. Un peu d’extralucidité aussi pour pronostiquer une victoire de Frêche, non? A moins que vous ne vous appuyiez sur les sondages qui le donnent largement vainqueur? C’est plus probable. Donc si je comprends bien vous ne gardez que les sondages qui vous confortent dans vos opinions. Votre lucidité est bien sélective. Ce sondage BVA est aussi valable que tous ceux qui donnent Frêche vainqueur. Et une large majorité des Français et plus particulièrement des sympathisant de gauche soutiennent la décision du PS de mettre une liste PS contre Frêche. Ceux qui auront défendu les valeurs de la gauche en Languedoc Roussillon seront donc ceux qui porteront leur voix sur une liste d’un des partis de gauche: PS, Europe-Ecologie et Front de Gauche.

  7. Eric Bacher dit :

    “Une large majorité des Français, et plus particulièrement des sympathisants de gauche, soutiennent la décision du PS…” C’est peut-être la même large majorité des Français qui confond tout, qui apprécie Strauss-Kahn (un homme de gauche ?) et…Rama Yade, qui croit qu’Europe-Ecologie est de gauche…Je crois qu’il est temps de définir au plus vite ce que veut dire être de gauche. Et rendez-vous les 14 et 21 mars pour voir la joie du vrai peuple de gauche qui aura voté pour le camarade Georges Frêche.

  8. Eric Bacher dit :

    Pour le PS d’aujourd’hui, il vaut mieux un traître comme Didier Migaud qu’un homme de gauche Comme Georges Frêche. Allez comprendre, Même François Mitterrand y perdrait son latin…

  9. M.G dit :

    Pourquoi donc, Monsieur le Maire, votre voix de tribun politique et vos prises de positions pleines de bon sens et de respect démocratique ne se font pas plus entendre au niveau national.
    Au milieu de ce qui est de plus en plus au quotidien une cacophonie politique, un homme d’envergure et de potentiel de destin reconnu tel que vous, se doit d’être plus présent encore et prendre date pour les échéances futures qui vont arriver très vite.
    J’aimerai avoir un moyen de pouvoir échanger des idées non pas avec le Maire de Paris mais avec l’homme politique dont je souhaite l’engagement vers les plus hautes responsabilités.
    Si ce moyen de communiquer existe, pouvez-vous me l’indiquer?
    Merci d’avance
    Cordialement

Publiez un commentaire

CréditsConditions d'utilisationsLiens