LES ÉDITOS

Vers la reconquête des voies sur berges

14 avril 2010

Bertrand Delanoë dévoile ce 14 avril 2010 son projet d’aménagement des voies sur berges, qui va créer sur la rive gauche de larges aires piétonnes et réduire la circulation rive droite . Il s’agit de “redonner la beauté des bords de Seine aux Parisiens et aux amoureux de Paris” selon les mots du maire. Découvrez les visuels des futures voies berges” et participez à la concertation en ligne en postant votre avis.
Lors de ses vœux en janvier 2010, Bertrand Delanoë avait dessiné les grandes lignes de la reconquête des voies sur berges, projet majeur de la seconde mandature.
“L’idée, c’est de transformer une autoroute urbaine en lieu de vie, en des espaces où il n’y aura pas de voitures, où il y aura une réorganisation de l’harmonie entre les différents modes de déplacement. Et cela sur la Rive droite et la rive gauche. Je souhaite que ça soit des lieux de vie et de plaisir, de socièté urbaine au bord du fleuve. Il y aura de la convivialité, de la culture …et même du sport”
Le projet prévoit :

- Une requalification du quai rive droite, qui est actuellement une autoroute urbaine, en y réduisant la vitesse grâce à l’implantation d’au moins 5 feux entre le pont d’Iéna et le pont Sully, en diminuant la largeur des chaussées et en retraitant l’espace public, ce qui facilitera l’accès aux berges et leur réappropriation par les Parisiens ;

- la fermeture à la circulation du quai bas rive gauche, entre le Musée d’Orsay et le pont de l’Alma, permettant l’installation d’activités pérennes accessibles à tous.
Cette configuration a été étudiée ainsi que de nombreux autres scénarios, par les services de la Direction de la voirie et des déplacements de la Ville de Paris. De même, le budget d’aménagement et de fonctionnement a été dévoilé et est consultable sur Paris.fr :

» Les nouvelles voies sur berges et le report de circulation : Où, comment, combien ?

Une première délibération sera présentée au Conseil de Paris de juillet 2010, afin de présenter les principes d’aménagement et permettre de lancer différentes études de réalisation. D’ici juin, des échanges auront lieu avec les maires d’arrondissement et les collectivités riveraines afin que la dimension métropolitaine du projet soit affirmée.
D’autre part, chacun est invité à s’exprimer sur le projet grâce à un forum qui sera mis en place très prochainement sur www.paris.fr. Ce forum va permettre de recueillir les avis, remarques et suggestions, afin d’enrichir encore le projet autour des différents usages des berges (piétons, vélos, activités sportives, de loisirs, lieux d’animation…).
Dans sa partie parisienne, le projet sera mis en œuvre dans les deux ans : les aménagements sur les deux rives seront réalisés et livrés au plus tard dans le courant de l’été 2012.

Découvrez en images le projet de reconquête des voies sur berges

RIVE DROITE : Transformation d’une «autoroute urbaine» en boulevard parisien. Aménagements: Liaison entre musées rive gauche-rive droite. Nouveau feu et traversée piétonne. Suppression du passage souterrain. Diminution de la largeur des files de circulation. Continuité cyclable du pont de l’Alma au pont d’Iéna. Usages: Kakemono en lien avec les activités des musées. Animations sur l’esplanade du musée d’Art Moderne de la Ville de Paris et du Palais de Tokyo vers la Seine

Aménagements: 
Ouverture des Tuileries sur la Seine.
 Nouveau feu et traversée piétonne.
 Réorganisation des files de circulation en lien avec la mise en continuité du tunnel routier des Tuileries.
 Continuité cyclable dans les deux sens.

 Usages:
 Expositions de plein-air

Rive gauche : 4,5 hectares de berges rendues aux piétons, aux pratiques sportives et culturelles. Aménagements: Voie sur berge rive gauche transformée au profit des piétons, rollers, cyclistes et des pratiques urbaines à inventer. Promenade au bord de l’eau de la Tour Eiffel au musée d’Orsay. Création de nouveaux emplacements de bateaux. Escale de type batobus/Voguéo. Installations: Barges à vocation spécifique: marché aux fleurs, jardin botanique...

Aménagements: Voie sur berge rive gauche transformée au profit des piétons, rollers, cyclistes et des pratiques urbaines de plein air. Promenade au bord de l’eau de la Tour Eiffel au musée d’Orsay. Création de nouveaux emplacements de bateaux près du pont des Invalides et de l’Alma. Installations: Activités sportives de plein air : beach volley, skate park.

Aménagements: Voie sur berge rive gauche transformée au profit des piétons, rollers, cyclistes et des pratiques urbaines à inventer. Promenade au bord de l’eau de la Tour Eiffel au musée d’Orsay. Création de nouveaux emplacements de bateaux. Escale de type batobus/Voguéo.
Installations: Barges à vocation spécifique: marché aux fleurs, jardin botanique…

Aménagements: Voie sur berge rive gauche transformée au profit des piétons, rollers, cyclistes et des pratiques urbaines de plein air. Promenade au bord de l’eau de la Tour Eiffel au musée d’Orsay. Création d’un arrêt de type batobus/Voguéo et correspondance avec le RER C. Installations: Ouverture d’un café dans la culée du pont Alexandre III. Activités culturelles, concerts.

Aménagements: Voie sur berge rive gauche transformée au profit des piétons, rollers, cyclistes et des pratiques urbaines de plein air. Promenade au bord de l’eau de la Tour Eiffel au musée d’Orsay. Démolition de la passerelle métallique provisoire. Réouverture des escaliers de liaison quai Anatole-France – port de Solférino. Installations: Un nouveau lien par des emarchements entre le parvis du musée d’Orsay et la Seine. Un lieu pour contempler le site de la Seine (le Louvre, les Tuileries, les ponts…). Des activités culturelles sur l’eau (cinéma, projections, art vivant...)

Aménagements: Voie sur berge rive gauche transformée au profit des piétons, rollers, cyclistes et des pratiques urbaines de plein air. Promenade au bord de l’eau de la Tour Eiffel au musée d’Orsay. Installations, usages: Activités de loisirs : sports sur la berge (volley-ball, tennis...), archipel de jardins flottants.

20 commentaires à “Vers la reconquête des voies sur berges”

  1. claudie dit :

    Que c’est moche !!! vous auriez pu faire appel a des architectes compétents….

    • Raton dit :

      Intérêt du commentaire de Claudie = 0

      Si tu analyses les graphiques, ils relèvent d’architectes. Tu n’as qu’à proposer mieux avant de critiquer.

  2. pogu dit :

    Bonjour Monsieur le Maire

    Un merveilleux projet, un beau cadeau pour les amoureux de Paris,nous vous en sommes très reconnaissant, en espérant qu’il se réalisera…

  3. bernard dit :

    Tout cela est bien gentil.
    Mais quid du “report de circulation” ?
    Bien sur que votre projet est joli “sur le papier”, mais franchement quelle utopie qui semble ignorer la réalité des parisiens et des francilliens.
    Sans ces tres utiles voies sur berges, comment comptez vous permettre le transit Est-Ouest, qui est une nécessité incontournable (ou alors il faudra contourner sur 20km…admettons qu’à l’heure de l’écologie cela ne fait pas sens) ?

  4. ayoun dit :

    il faut arreter la crise se délir, non content de pourrir notre vie tous les mois d’aout avec paris plage il continue par la fermeture définitive de la voie georges pompidou !!!! il n’y a qu’a voire la circulation sur les quais aujourd’hui a 16h !!! si toutes ces voitures étaient sur le bd st germain quelle grosse m… vue que les périph sont saturés la plupart du temps ou passer???parce qu’il y a quand meme des gens qui prennent leur voiture par necessité(livraisons, représentants, horaires décalés et nocturne…..médecins, infirmiers , personnes a mobilité réduite, tout le monde ne peut pas se déplacer a vélib)paris bobo raz le bol, laissez les gens travailler tant qu’ils le peuvent encore

  5. Tom dit :

    Remettons les choses dans l’ordre:
    Il faut en premier disposer de transports en communs suffisants en terme de nombre de lignes et interconnexions, suffisants en nombre, et fiables.
    A date les transferts banlieue-banlieue passent par Paris (et le schéma jusque 2020 n’apporte guère de réponses), les RER sont bondés, les grèves et pannes sont quotidiens. Les parisiens et banlieusards n’arrivent plus à être à l’heure au travail ! Alors ce n’est pas en bloquant des voie de circulation que cela va s’arranger. Dans un second temps, un jour, peut-être…

  6. LESAGE dit :

    Très vilain, peu grâcieux!
    en plus ras le bol de cette diabolisation de la voiture! Paris est une capitale et pas un bourg de campagne, les voies sur berges ont été aménagées pour permettre aux gens de la banlieue sud et ouest de pouvoir traverser Paris vers la banlieue est ou nord par exemple!
    Pour quelqu’un qui travaille dans cet axe ce sera sympa…de lui imposer le périphérique ou le boulevard St Germain!
    on ne résout pas la pollution on la déplace, ce qui est autre chose, et pas plus efficace!
    B.Delanoë et ses sbires aimeraient faire de Paris une ville piétonnière mais franchement où sommes nous? tout comme les vélos dans Paris c’est une abhération totale et un danger de tous les instants, car ils ne sont jamais verbalisés et font du n’importe quoi! c’est lamentable d’une manière générale! Qu’ils restent au moins sur leurs couloirs réservés ou bien qu’on en aménagent plus mais quelle galère aux feux rouges et au redémarrage, qd toutefois ils les respectent! Paris est devenu infernal , à cause de cette volonté d’une soi disante écologie et dune volonté de faire plaisir à tout le monde!
    ..

  7. Ludovic dit :

    ENFIN !!!
    Paris est peut être la capitale mais quel gâchis avec les voies sur berge. Il est temps de les rendre aux parisiens (et pas seulement aux piétons nuance).
    J’ai encore en tête les débats sur les voies réservées aux bus et les cris d’effrois… Depuis je n’ai jamais autant pris le bus et ça fait du bien de rouler vite.
    Cher Bertrand, ça va être difficile d’imposer un tel projet mais une fois que ça sera fini, on se demandera comment on a pu vivre sans!

  8. frankstanley dit :

    bravo, obtenons vite l’accord des administrations compétentes, maintenons la fermeture rive droite le dimanche et en aout pour ne pas oublier ce que nous avait déjà apporté ce premier ballon d’essai et dès que possible consacrons aussi la rive droite aux circulations douces.

  9. Exploser dit :

    Bonjour, moi aussi, je suis pour la réduction de la voiture à Paris, mais je me demande si on ne devrait pas plutôt l’interdire partout à Paris. Pourquoi est-ce qu’on ne met pas un péage urbain, comme à Londres. J’entends dire : « C’est injuste, seuls les riches auraient le droit de polluer ». Je pense exactement le contraire. Si ça finance les aménagements de « circulation douce » ou les prix des transports en commun, c’est très bien ! Les non-riches, comme moi, nous paierons, une fois de temps en temps, quand on ne pourra pas faire autrement. Ou nous prendrons un taxi.
    Les voies sur berge, je ne sais pas si ce sera vraiment bien, car en réalité, ça n’améliore pas la vie quotidienne : personne (presque) n’y vit, personne n’y travaille. Ça ne changera la vie que de ceux qui ont le temps d’aller y flâner, et ceux-là peuvent aussi bien aller flâner ailleurs. Moi, j’aurais supprimé la bagnole partout, sauf sur les voies sur berge. Mais bon, difficile, de toutes façons, de mettre tout le monde d’accord :-)

  10. Exploser dit :

    Aujourd’hui, c’est férié, je suis allé m’y promener.
    Premièrement, le morceau des voies qu’ils veulent couper, il y a très peu de voitures. Donc ça ne gênera pas les automobilistes.
    Deuxièmement, on se sent un peu encastré, sur la berge, on ne voit pas au-dessus. C’est sans doute pourquoi il y a aussi très peu de promeneurs. Les promeneurs, ils restent tous au-dessus, avec les voitures ! Du coup, s’il y a peu de monde, et encastré comme c’est, je ne sais pas si on s’y sentira bien, et en sécurité.
    Je trouve que ça reste très symbolique, tout ça ; ça ne gênera pas la circulation, mais ça ne profitera à personne non plus, j’ai l’impression. Enfin, on verra bien.
    Par contre, ce serait bien d’aménager un peu : quelques bancs, peut-être, des toilettes, et puis des fontaines d’eau potable. Et puis passer un coup de jet d’eau, avec les camions laveurs, parce que ça pue l’urine, par endroits. Et on pourrait commencer tout de suite, pour les promeneurs du dimanche ! Et un parcours sportif, pourquoi pas, comme il y en a dans toutes les communes de banlieue et pas dans Paris, pour qu’on puisse s’entretenir un peu. Peut-être de petits terrains de foot et basket ou autre pour les plus jeunes, de pétanque pour les autres. Pourquoi pas des bibliothèques, ou autres ?
    En tous cas il faudra développer de bonnes idées, si on veut faire venir du monde, parce que j’ai l’impression que ce n’est pas gagné.
    Bon courage :-)

    • Denis.Montmartre dit :

      Ben voyons,y a très peu de voiture aujourd’hui écrivrez-vous,vous avez écris ca le 13 mai,jour de l’ascension ! Restons sérieux.
      Si il y a un budget de 40 millions d’euros dont on ne sait trop quoi faire,il faut les mettre d’urgence sur la ligne 13,beaucoup d’usagers (surtout les femmes avec enfants et les personnes agées)sont obligés de prendre leur voiture si ils ne veulent pas étouffer comprimés dans les wagons à bestiaux de cette ligne.J’exagére,cela ne serait pas possible,car si on mettait des animaux comme on oblige à faire voyager des humains sur cette maudite ligne;Brigitte Bardot et la S.P.A porteraient plaine ! Résultat: La RATP et le STIF seraient condamnés !

  11. Guinet dit :

    J’ai mis 2 h 30 pour faire porte de bagnolet porte de vanves hier j’ai 59 ans je suis arrivée ereintée au travail et ça va continuer comme ça longtemps ?
    j’étais taxi parisien j’ai du interrompre et ne puis plus reprendre et pour cause il n’y a plus de travail avec toutes vos …….

    • Exploser dit :

      @Denis.Montmartre : « Ben voyons,y a très peu de voiture aujourd’hui écrivrez-vous,vous avez écris ca le 13 mai,jour de l’ascension ! Restons sérieux. »

      Je n’y suis pas allé seulement le 13 mai. Je connais bien, j’y passais souvent pour aller de Paris à Suresnes. Et c’est quand-même un endroit où il y a très peu de voitures. C’est pour cette raison que je ne suis pas sûr que ce soit un projet vraiment très intéressant, et je vous rejoins donc pour dire que l’argent serait peut-être aussi bien placé ailleurs, par exemple dans la ligne 13.

  12. Parislive dit :

    Les choses continuent de se faire à l’envers !
    M. Delanoé a raison de vouloir réduire la place de la voiture dans Paris.
    Mais, Monsieur Le Maire, prenez-vous le métro ou le RER ? Le lot quotidien de millions de voyageurs : grèves, retards, insécurité, saleté, vieilles rames délabrées et sans climatisation, surpopulation,…
    Certes ce qui se passe dans les sous-sols de Paris ne risque pas trop de nuire au rayonnement international de Paris, comme vous le dites. Changer les voies sur berges est une très bonne idée, mais commencez par les transports en commun au lieu de dépenser nos impôts locaux (+47% cette année) dans des bacs à fleurs et des péniches-jardins !
    Sincères salutations,

  13. Philippe dit :

    Bravo a Monsieur le maire de Paris pour son courage politique. Il a modifie le projet d’ aménagement des berges de facon à satisfaire l’écologie ainsi que les automobilistes utilisateurs de la voie Pompidou. Cette problématique était pourtant bien compliquée continuez Monsieur le maire

  14. Surplace dit :

    Habitant du centre de Paris, j’utilise ma voiture une fois par semaine pour me rendre au bois de Vincennes et exceptionnellement le dimanche pour me rendre en banlieue à une invitation. Une utilisation des plus raisonnables, donc, que la mairie de Paris fait, cependant, tout son possible pour rendre plus pleine de désagréments : interdiction aux voitures de la route longeant le lac Daumesnil, restriction de la circulation boulevard Magenta, fermeture des voies sur berge… impossible d’aller prendre l’air ou de rentrer chez soi sans avoir des raisons de maudire la ville de Paris. Deux heures hier encore à faire du surplace de la porte de Clignancourt à la place de la République. Si encore on pouvait se dire que cela en valait la peine pour d’autres de nos concitoyens. Mais quand on voit une portion de route réservée aux piétons et aux cyclistes, sur laquelle il n’y a jamais ni piétons ni cyclistes, quand on butte à hauteur du Louvre sur un embouteillage devant une voie fermée et vide où peut être un ou deux rollers viendront patiner, ou quand on pense aux riverains du boulevard Magenta, qui n’est qu’une file continue de voitures qui n’avancent pas et dont les conducteurs s’impatientent, on se dit que cette somme de désagréments ne profite en définitive à personne.
    SI j’ai un mot à dire en tant que parisien faisant un usage très modéré de la voiture, ce n’est certainement pas bravo, mais assez, assez de désagréments, assez d’aménagements pour la montre mais qui pénalisent la plupart des habitants du centre de Paris.

  15. Michel dit :

    Monsieur le maire, j’espère que vous lisez ce blog en personne. Comment pouvez-vous vous arroger le droit de limiter de manière autoritaire les déplacements des Franciliens. En effet, Paris est au beau milieu du coeur économique de la France et n’en représente qu’une toute petite partie. Il me paraît ANORMAL que vous puissiez avoir l’idée de toucher aux voies sur berge avant de proposer une alternative crédible (périphérique plus fuilde par Exemple: 4 voies partout et fermeture d’une entrée sur deux serait par exemple un minimum)! J’espère de tous coeur que ce projet ne recevra pas l’aval de le préfecture.

  16. coline dit :

    C’est dingue, j’ai eu ma carte au PS et j’ai toujours voté à gauche.
    Mais votre projet, et votre politique de transports, qui empoisonnent la vie des banlieusards, ont achevé de me convaincre de m’inscrire sur les listes parisiennes aux prochaines municipales pour faire sauter la gauche.

    “Surplace” l’a très bien dit : le dimanche, quand on bouchonne et passe trois heures en voiture pour aller en sortie (avec un bébé et une grand-mère, je vous défie de prendre un métro plein à craquer). Et pendant qu’on bouchonne, on voit des rues piétonnes désertes, des voies entièrement bloquées à la circulation sans le moindre cycliste et sans le moindre piéton, etc.

    sortir en semaine comme le weekend est devenu un cauchemard, bien des gens renoncent tout simplement à aller voir leur famille le dimanche parce que vous avez créé des embouteillages.

    Plus de pollution, plus d’embouteillages, vous disposez de la qualité de vie des franciliens, et en novlangue delanoenne, vous nous exposez que c’est pour notre bien.

    Mais nos avis vous importent peu. J’écris cela dans l’espoir de convaincre d’autres parisiens de voter contre vous car il n’y a que cela que vous comprenez.

  17. PETIT dit :

    Monsieur le Maire,

    Avez-vous une proposition tangible de remplacement des voies sur berges ? Merci de consulter vos concitoyens avant de vous lancer dans votre oeuvre posthume à la @#~#[\ …

Publiez un commentaire

CréditsConditions d'utilisationsLiens