LES ÉDITOS

Réponse aux commentaires

29 avril 2010

Vous avez été nombreux à réagir à mon éditorial “Différence et indifférence”.


J’ai pu constater que ce sujet grave rencontrait un écho particulier dans l’idée que vous vous faites de notre vie collective. Je remercie chacune et chacun de son attention, de sa fidélité, et de sa contribution à la vitalité d’un débat nécessaire.


A bientôt.


Bertrand Delanoë

3 commentaires à “Réponse aux commentaires”

  1. SUMITH DIAS dit :

    Cher Monsieur Bertrand Delanoë
    World Press Freedom Day aujourd’hui et je l’écoute de vos parler. Réellement son son vrai des cas tous les world.In nombreuses, le journalisme est l’une des professions les plus dangereuses du monde entier. Des centaines de journalistes sont arrêtés, harcelés et menacés chaque année. Selon une Association mondiale des journaux (AMJ) Communiqué de presse, “plus de 70 journalistes ont été tués dans le monde entier l’année dernière, au moins 670 ont été arrêtés, et 125 sont toujours en prison. Après que je visite votre blog. Son très intéressant. Je suis SriLankan journaliste. et je vivais dans la maison de journaliste.
    J’ai été également confrontés à de nombreux problèmes dans mon pays j’ai ensuite fait passer en France. et maintenant je vis ici. Bonne journée.
    Cordialement
    Sumith Dias Jayantha

  2. le bris dit :

    Bonsoir,
    Bien entendu les musulmans de France ne doivent en aucun cas être visés car le voile intégral n’est pas dans leur discours et ils doivent être respecter comme tout républicain. Par contre, se déplacer le visage masqué dans l’espace public en France n’est pas franchement acceptable….sinon les dérives peuvent commencer ….et si on laisse place à l’intégrisme… c’est là le problème (catholique y compris…! ). Ce n’est pas une question de religion mais bien de liberté. sans rentrer pour cela dans le jeu de notre cher petit Nicolas. Merci Olivier

  3. RAYNAUD dit :

    Monsieur,
    Accordez le discours aux faits. Les déclarations non suivies d’effets ne sont que des carottes lancées à la foule . Seule la réalité des actes importe. Mettez en pratiques vos déclarations, c’est cela qu’attendent les parisiens.

Publiez un commentaire

CréditsConditions d'utilisationsLiens