LES ÉDITOS

précedent :
suivant :

Pôle en miettes…

29 septembre 2009

« Pôle emploi ». A l’origine l’idée était bonne : fusionner l’ANPE et l’UNEDIC pour en faire un grand service public de l’emploi. La condition de sa réussite ? Y mettre vraiment les moyens, pour assurer le suivi de chaque chômeur et sa juste indemnisation.

Au lieu de cela, l’opération a été conduite dans la précipitation. Les conseillers emploi ne sont pas assez nombreux. Ils reçoivent une formation trop sommaire, là où leur mission exige un vrai bagage. Leur charge de travail devient intenable. Initialement, le projet reposait sur l’objectif d’un agent pour 60 dossiers (c’est déjà beaucoup !) : la moyenne, aujourd’hui, se situe plutôt aux alentours d’un pour 90 dossiers et sur certains sites, un même conseiller peut gérer jusqu’à 300 dossiers ! Conséquence : de moins en moins d’échanges directs, mais de plus en plus de contacts téléphoniques, ce qui ne répond évidemment pas aux attentes d’une personne en recherche d’emploi. Et encore : 20% des appels restent sans réponse. Quant aux prestations, elles prennent malheureusement un retard inquiétant : ainsi, le sommet social du 18 février 2009 avait arrêté le principe d’une prime exceptionnelle de 500 euros pour aider 230 000 chômeurs, face à la crise. Aujourd’hui, moins de 4000 personnes l’ont reçue…

Cette réforme mal conduite soulève donc deux questions centrales :

D’abord, à l’interne, les conditions de travail des personnels de Pôle Emploi deviennent de plus en plus invivables : pression énorme, climat relationnel difficile avec des interlocuteurs légitimement irrités et tensions liées au maintien de statuts différents entre les « anciens » de l’ANPE et ceux de l’UNEDIC. A l’heure où l’actualité s’écrit de façon tragique chez France Telecom, il faut bien mesurer la réalité très dure que vivent au quotidien les personnels du Pôle Emploi.

Quant à l’externe, et dans un contexte de forte montée du chômage ( + 18 000 au mois d’août, pour un total prévisible de + 800 000 sur l’ensemble de l’année 2009), les dysfonctionnements de cet instrument dédié au suivi des demandeurs d’emploi (les jeunes notamment, dont un quart des moins de 25 ans, cherchent une activité) sont tout simplement dramatiques.

Que faire ? D’abord, la transparence, pour pouvoir avancer sur des bases claires.

Une proposition : le gouvernement devrait accepter qu’une enquête parlementaire ou un audit confié à une structure indépendante permette d’évaluer finement la situation, de dresser un bilan complet, et de formuler publiquement des recommandations pour corriger ce qui doit l’être. L’objectif ? Créer les conditions d’un service public de l’emploi dynamique, avec des personnels respectés, en nombre adapté, et parfaitement formés à leur mission : aider les chômeurs à retrouver une activité.

A juste titre, les syndicats s’interrogent, au contraire, sur le devenir même de ce service public. Comment ne pas les comprendre : le suivi de 320 000 chômeurs ne vient-il pas d’être confié à des agences privées ? Ce type de partenariat n’est pas inédit, mais jamais il ne s’était vérifié à une telle échelle.

Cette solution – coûteuse – ne peut être satisfaisante sur la durée. Le gouvernement ferait mieux d’investir dans l’instrument qu’il a souhaité créer, lui donner des moyens significatifs, tant sur le plan humain que budgétaire. C’est l’efficacité même de la solidarité et de la formation des personnes qui est aujourd’hui au cœur de cet enjeu majeur.

Bertrand Delanoë

25 commentaires à “Pôle en miettes…”

  1. Jonathan D. dit :

    L’analyse est très bonne mais il faudrait qu’on approfondisse les propositions. On peut en faire sans avoir besoin d’une enquête je suppose.

    Sinon je doute que c’est toi qui ait écrit ce texte puisque tu utilise l’expression “Au jour d’aujourd’hui, moins de 4000 personnes l’ont reçue…”. Connaissant ta culture, je suis très étonné que tu l’utilise puisque qu’elle ne veut rien dire.

  2. Nino dit :

    Juste une précision: lorsque vous dites “la moyenne, aujourd’hui, se situe plutôt aux alentours d’un pour 90 dossiers et sur certains sites, un même conseiller peut gérer jusqu’à 300 dossiers”, ce sont les chiffres du DG de Pôle emploi.
    Comment est obtenu cette moyenne de 90 ?
    M. Charpy ne prend que le nombre de demandeurs prioritaires (on diminue ainsi le numérateur) et compte ensuite l’ensemble des agents, y compris les directeurs et personnel administratif (on augmente ainsi le dénominateur).
    Puis, il “oublie” de tenir compte des temps partiels (un quart des agents l’ont choisi), arrondit largement en dessous, et le tour est joué: un portefeuille à 90 !

    La réalité est autre: la moyenne est de 180 demandeurs par agents, et celà varie effectivement entre 110 et 300.

    Rien que la contre-vérité émise par le DG mériterait à elle seule une enquête parlementaire, que j’appelle par ailleurs de mes voeux.
    Nino (agent Pôle emploi)

  3. fusionela dit :

    Bonjour à vous,

    comme mon pseudo le précise, je suis POUR la Fusion… Mais il est rassurant de voir que des politiques commencent à prendre conscience de l’état dans lequel se mène la fusion.

    La crise a fait voler en éclat toutes les projections de calendrier MAIS malgré cela notre DG poursuit comme si rien ne s’était passé. Merci de cette “intention”, Monsieur Delanoë, qui je l’espère aboutira sur des faits et permettra de limiter le “Cout Humain” à venir, car sur ce point, je ne suis pas optimiste si notre DG ne change pas son fusil d’épaule.

    Bien cordialement

  4. Alain Bashung dit :

    Conseiller Pôle Emploi, je ne peux que constater les ravages et les dommages de la fusion sur les demandeurs d’emploi , le personnel mais aussi les employeurs qui peinent à nous joindre pour déposer des offres, ballotés de service en service, d anciens en nouveaux locaux, de 3949 en 0826…
    Ce qui se passe à France telecom aujourd’hui me fait peur, j’y vois une triste préfiguration de ce qui nous attend dans le futur.
    Un audit serait effectivement la moindre des choses pour analyser tous les dysfonctionnements, les erreurs, le manque de respect pour le personnel.
    J’en profite pour dénoncer les inexactitudes proférées à longueur d ‘interviewes par nos responsables: un conseiller ne suit pas 80 demandeurs, mais 150 à 200 en moyenne avec des pointes au dessus de ce niveau dans certaines régions…

  5. Polette dit :

    Bonjour M.DELANOE,

    Ce n’est pas une enquête ni un audit qu’il nous faut, c’est l’abrogation de la loi de fusion ANPE-ASSEDIC. Cette fausse bonne idée n’est que la main basse sur les cotisations des salariés pour payer les retraités du papy boom. D’ailleurs le transfert des cotisations chômage vers l’URSSAF alors que l’UNEDIC existe encore, c’est créer beaucoup de souffrance pour le personnel des Services Employeurs des ASSEDIC. Le salarié cotisant n’est plus sûr du tout de la bonne utilisation de sa cotisation et lorsqu’il se retrouvera au chômage, on lui mettra une grosse pression entre la radiation ou le travail au rabais. C’est bien la paupérisation des français qui est organisée par les adeptes du libéralisme au travers de cette fusion où le payeur sanctionne aussi. Les aveugles ou plutôt les incompétents ont précipité les choses et réalisent leur fusion à marche forcée sans aucun égard pour le personnel et les syndicats. Les actions en justice, les grèves n’ont rien changé sauf récemment dans le Limousin. Nous espérons qu’il s’agit bien là d’une première suivie de beaucoup d’autres et le PS serait bien inspiré de mettre le nez dedans au lieu réagir par rapport au gouvernement, il faudrait les attaquer sur ce dossier et regarder de plus près cette histoire de Site mixte. En effet, sans fusion, sans dépense inutile, on pouvait déja recevoir les chômeurs dans un même lieu dans les maisons de l’emploi par exemple. Quel gâchis ! Aujourd’hui ont supprime près de 1.000 sites pas toujours dans l’intérêt des usagers.
    Le personnel ex-ANPE voit son statut se vider par décrêt car le gouvernement veut forcer ces agents publics à basculer vers le privé pour réaliser sa promesse de campagne de réduite le nombre de fonctionnaires et autres agents publics. Oui Pole Emploi sera un enjeu pour 2012 et la pression sur les agents va s’accentuer. Ne vous laisser pas dire que c’est à cause de la crise, il en serait de même sans la crise. Penchez-vous aussi sur le médiateur national de Pole Emploi qui avait auparavant travaillé sur la fusion, est un ami de M.HIRST, travaillait pour ACCENTURE et avait déjà rendu le rapport sur les banlieues de F.AMARA (ça ressemble au cas PEROL). Pourquoi ce monsieur a-t-il été embauché alors qu’il y a tant de doublons à Pole Emploi du fait de la fusion ?
    L’enquête qui doit être menée, c’est sur les risques psychosociaux, le personnel se sent mal et la situation est même pire qu’à France Télécom dont on parle pourtant plus. 5 suicides en 2008, 6 depuis le début 2009 et une quinzaine de tentatives de suicides dont 2 la semaise dernière.
    AIDEZ-NOUS ! ARRETEZ CETTE FUSION IMBECILE !

  6. Michel G dit :

    Cette fusion est une hérésie. On a voulu marier deux établissements qui n’ont pas les mêmes fonctions, les mêmes rôles sociaux et économiques. L’ex Assedic gère des dossiers “financiers” et les conseillers pour l’emploi de “l’humain” en cherchant à l’origine la meilleure solution pour les aider à sortir de cette période de chômage en tenant compte de leurs aspirations et de la réalité du marché du travail. Aujourd’hui les salariés de Pôle Emploi vont devenir juges et parties et ne pourront plus exercer leur fonction en toute neutralité et dans le respect du droit des usagers. Pour ce qui concerne les portefeuilles de demandeurs d’emplois gérés par les conseillers c’est bien entre 150 et 300 qu’il faut chercher les bons chiffres. Le reste n’est que manipulations statistiques.

  7. blogblog dit :

    Cà sera la première fois que votant à droite je serai d’accord avec Delanoë et contre un ministre du gouvernement Fillon. Mr Wauquiez nous prend tous pour des billes, nous salariés de Pôle Emploi, à l’écouter on serait dans le pays des Bisounours!
    Il veut tellement sauver sa peau et obtenir un plus gros ministère qu’il bobarde à tout va!
    Ce que dit mr Delanoë est la stricte vérité! Les délais de fusion sont tout simplement intenables pour faire correctement les choses! Et oui moi aussi, je pense à France Télécom, même si on n’en est pas encore là!
    En plus, on peut objectiviser les choses pour ce qui est des délais délirants dans leur court-termisme.
    Un exemple: l’objectif de finalisation de la réalisation de la fusion Trésor/Impôts au niveau local est situé en 2012, on peut comparer cela aux objectifs de sites mixtes Pole Emploi qui ont les mêmes problématiques de SI,de locaux, de métiers et en plus de statuts.
    Or ces administrations fiscales sont moins en contact avec le public que ASSEDIC/ANPE et il n’y a pas une hausse du nombre de contribuables!
    Et il y a d’autres exemples.
    Alors ce qui serait normal pour les uns ne le serait pas pour Pôle Emploi et le principe de réalité devrait se courber devant la volonté politique?
    On est en URSS?
    Un peu de bon sens, comment réaliser un fusion de 28 000 + 14 000 personnes en assurant un service continu sans dégradation de celui-ci si on ne prend pas le temps nécessaire pour assurer un transition douce!
    Cette fusion devient du grand n’importe quoi, et pourtant comme le dit Delanoë l’idée de base est bonne, il ne faut juste pas confondre efficacité et précipitation..
    Ce qui me fait rager le plus çà n’est pas que personnellement mon travail se dégrade, et que les objectifs deviennent délirants, et le décalage avec les chiffres annoncés ubuesque (90 chômeurs en moyenne annoncés par conseiller, j’en suis à 180), quoique tout çà soit désagréable et lourd à vivre! Non, ce qui me fait rager c’est le chômeur qui morfle pour cause de volonté de communication politique!
    Pour arriver à 90 c’est simple, la DG divise le nombre de chômeurs inscrit par le nombre de personnel en agence.
    Sauf que un directeur d’agence, les membres de l’équipe de management, les personnes à mi-temps, les secrétaires ne gèrent que peu de demandeurs voir pas du tout alors forcément la moyenne diminue vite! J’enrage…
    Blogblog, salarié Pôle Emploi en colère contre le mensonge politique, surtout quand ce sont des personnes en souffrance, les chômeurs qui en pâtissent le plus au final!
    Dernière remarque, le blog de monsieur Wauquiez est fermé aux commentaires, sans doute par peur qu’on écrive la vérité sur son blog?

  8. Marc Landré dit :

    Si vous avez raison sur le fond (vu l’ampleur de la crise, il faudrait des renforts), je trouve que vous y allez un peu fort sur la forme, notamment en comparant Pole emploi à France Telecom et laissant planer l’ombre de suicides en cascade.
    Pour ceux que le sujet intéresse, Laurent Wauquiez a répondu sur son propre blog et je relate ce combat virtuel par blog interposé sur le mien, “Les dessous du social” (http://blog.lefigaro.fr/social).

  9. elisabelle dit :

    Cela fait 2 ans que je suis arrêtée … Agent Pôle Emploi dans les quartiers Difficiles de Marseille, j’ai aimé passionnément mon métier, mon secteur d’activité, mon quartier. Mais les relations de plus en plus conflictuelles avec nos Demandeurs d’emploi sont-elles à l’origine de la terrible agression dont j’ai été victime ??
    Personne ne le sait encore à l’heure actuelle car la police a arrêté de chercher .. Classement sans suite pour le moment. Mais j’ai du mal à retrouver le chemin de mon agence tant la pression est forte, pression liée à ma peur, et à la fusion … En deux ans, je suis larguée de voir mes collègues ramer et de voir que mes 15 ans l’ancienneté ont l’air d’être balayés devant la logique du portefeuille à faire diminuer, des tonnes de textes changeant à assimiler, du contact qui se délite Bref, j’ai du mal à réaliser que je ne peux plus envisager un retour au travail dans de telles conditions … Une pensée à tous mes collègues Pôle Emploi

  10. djelbel dit :

    le site “la fusion pour les nuls” pourrait vous informer amplement sur la casse du service public celui de l’emploi y compris.

    Vous serez le bienvenu dans la rue avec nous le 20 octobre dans notre région ou le mistral parfois est tout aussi balayeur que notre employeur. Le premier servant toute fois à chasser les nuages, le second ces “salauds de chomeurs” (aurait-dit Coluche qui doit se marrer de la haut dans l’azur)

    bien cordialement

  11. rumba dit :

    bonjour et merci a Monsieur Delanoë de nous preter cet espace, effectivement les conditions de travail d’un agent pôle emploi placement à savoir ex Anpe sont infernales, la fusion existe dans la tête de notre président mais elle est comme lui, inutile et difficile a gèrer… c’est du baratin, du stress de la surcharge de portefeuille des agents qui craquent, ceux qui ne vont pas jusqu’au suicide (entre les tentatives et les morts réelles on en est a 8 depuis janvier 2009) sont sous prosac ou zoloft, le tout pour un salaire de misère (personnellement à 57 ans je touche 1200 euros par mois) et dans la partie 2 à savoir l’indemnisation, à savoir l’ex Assedic ils ont par exemple un 13ème mois etc…. fusionons, mais pas sur tous les plans quand même, on nous change notre travail fondamentalement, et quand je pense que celui qui nous sert de président ose dire qu’on est fonctionnaire dans un bureau avec affiche des seychelles au mur et orchidée à arroser tous les jours// les bureaux on en change tous les jours, pas d’habitudes, il manque tous les jours des ordinateurs pour certains, les seychelles même pas en rêve on y va, et l’orchidée ressemble à du pissenlit, on a autre chose à faire tous les jours, bref et en plus cet… instaure la retraite de plus en plus tard comme ça il est sur qu’on y arrivera épuisés, voir mort rapidement et qui gardera le fric????
    à bon entendeur salut,
    descendez dans la rue avec nous et ne nous agressez pas lorsque vous venez à pôle emploi,

    merci

  12. axelias dit :

    bonjour,

    dans la fusion il y a aussi les oubliés “le service recouvrement ex assedic”, ce service disparaitra en 2012 et il y a des agents a reclasser, alors qu un accord est signé depuis le 18 décembre 2008, non respecté, rien ne bouge nous ne sommes pas suivis, aucun interlocuteur, le RH est débordé pas de temps a nous consacrer.
    Bien sûr nous avons beaucoup de chance nous avons eu droit a un entretien ou le RH prenait des notes …….sur une feuille volante,
    seule facon pour nous agent du recouvrement de s’en sortir c’est de postuler au poste de conseiller à l’emploi, ou se connecter sur pole.emploi.fr est trouver un autre boulot.
    Et oui même les agents du Pôle emploi sont a la recherche d’un emploi
    incroyable non??

  13. FoutuFuzion dit :

    Merci à bertrand d’être apparamment le seul du parti à se pencher sur notre cas. Allez-vous comprendre que Sarko cherche à terme à vendre Pole Emploi à ses copains, propriétaire d’agences interim ? Nous allons droit vers la privatisation… que pensez-vous qu’il advienne ? C’est le début du désengagement total de l’Etat sur l’Assurance chomage (l’unédic ayant prévu un retour du déficit à zéro dans 3 ans et après…bénéfices sur le dos des chomeurs et des agents?).
    Collègues, oubliez “conscience professionnelle” et “service rendu au demandeur d’emploi” (qu’on appelle déjà client) et bonjour rationalisation et rentabilité…Adieu Service Public… A MOINS QUE NOS POLITIQUES NOUS SUIVENT, NOUS APPUIENT A STOPPER CE PILONNAGE… PS, serez-vous de ceux-là ?

  14. slim dit :

    Bonjour monsieur le maire,
    bonjour Bertrand,

    Enfin quelqu’un qui s’interesse aux Agents de pole emploi.
    Effectivement il y a beaucoup de souffrance à pole emploi depuis la fusion comme à france telecom mais peu de gens en parle…?
    D’autres l’ont déjà souligné : il y a déjà eu plusieurs suicides. aussi pour les familles des défunts ” mes sinceres condoléances pour mes collégues ”
    Merci Bertrand d’avoir remis de l’ordre dans cette démagogie.
    Oui la fusion aurait été excellente si la précipatation n’avait pas pointé son nez aux détriments des salariés et des demandeurs d’emploi

    Merci, merci……
    Technicien à pole emploi

  15. Rosecelavi dit :

    MERCI M. DELANOE !

    Merci pour tous les demandeurs d’emploi qui, quand ils se présentent dans les services de POLE EMPLOI s’entendent dire “appelez le 3949, vous avez une cabine….”, qu’ils reçoivent comme : “Allez voir ailleurs si j’y suis..”

    Merci pour tous les demandeurs d’emploi qui voudraient tout simplement s’inscrire mais qui n’y arrivent pas : 3949 indisponible, inaccessible, difficultés pour s’exprimer au téléphone, personnes invalides interdites quasi systématiquement d’inscription à cause d’une procédure floue et inapplicable…. et qui n’ont aucune trace de leurs démarches, ne pouvant pas, de ce fait, faire valoir leur droit à une inscription rétroactive (quand enfin, grâce à leur ténacité elles ont réussi à se faire inscrire).

    Merci pour tous les demandeurs d’emploi dont les dossiers d’indemnisation sont traités en retard ou rejetés par erreur ou liquidés à la va vite (en l’état, telle est l’expression consacrée) ce qui a pour conséquence des indemnités erronées ou des rejets à tort.
    Merci pour tous les demandeurs d’emploi qui voudraient bien pouvoir bénéficier de leurs droits : accompagnement, référent unique, conseils à l’emploi, formation… mais à qui on ne fait que rappeler leurs devoirs avec menaces de radiation à la clé, faute de temps, de moyens, de formation et donc de compétences pour exercer deux métiers en un.
    MERCI pour toutes ces personnes qui auraient pu bénéficier de la prime de 500 euros mais qui ne l’ont toujours pas parce qu’elles font partie des personnes non indemnisables et qui sont systématiquement inscrites directement par téléphone, alors que, dans le script téléphonique aucune question n’est prévue à ce sujet.
    MERCI pour tous les demandeurs d’emploi qui voudraient pouvoir utiliser leurs droits de défense quand ils sont victimes d’erreurs, de sanctions illégitimes, illégales, de droits bafoués mais qui se perdent dans des dédales administratifs et complexes. Pour faire valoir un droit fondamental comme : l’accès au service public, ou pour simplement contester des décisions,il faut aujourd’hui ÊTRE JURISTE et savoir quel est le tribunal compétent (par exemple : inscription = tribunal administratif, indemnisation = tribunal d’instance)
    Merci pour les salariés qui, effectivement, s’identifient à France Telecom car eux aussi sont malmenés, maltraités, souffrent au travail et vivent le DENI de leur SOUFFRANCE dans les instances CRHS par la DIRECTION qui affirme “Il n’y a pas de souffrance au travail à POLE EMPLOI” alors que des rapports commandés à des cabinets d’experts mettent en évidence les risques psychosociaux (rapport SYNDEX).

    Merci pour les salariés de POLE EMPLOI qui comme à FRANCE TELECOM voient leur métier se transformer passant de conseiller à opérateur de production, d’entretiens de conseil en face à face à “codificateurs” par téléphone ou par autres supports type questionnaires, de conseiller à l’emploi à aiguilleur vers des opérateurs privés…

    M. DELANOE encore un mot, juste UN : MERCI !

    Si besoin de témoignages afin d’illustrer les situations :
    rosecelavi@neuf.fr

  16. Rosecelavi dit :

    Mes tentatives pour répondre à l’article intitulé “POLE EMPLOI : ma réponse à Bertrand DELANOE :

    http://www.wauquiez.net/?page=detail_actu&id=136

    est restée vaine. Impossible de poster un commentaire sur son blog, dommage. Permettez moi de le faire ici.

    En l’occurrence, la lecture de cet article ne m’inspire qu’un seul mot :

    PROPAGANDE !

    C’est effectivement ce que nous voyons se développer depuis le début de cette fusion en réponse aux critiques, M. WAUQUIEZ, M. CHARPY.. nient l’évidence, nient les faits, communiquent quitte à mentir : “le 3949 est le service téléphonique le moins cher”, “il n’y a pas de retards d’indemnisation” (Convention tripartite et point d’étape sur la fusion), quitte à bidouiller leurs chiffres.
    Je me permets de répondre ici à M. WAUQUIEZ :

    Pris à vos propres pièges, accrochant vos pieds à vos tapis de mensonges, la tête dans votre propagande, vous ne voyez pas monter la colère, ni l’autre fusion qui s’opère :
    La fusion de ceux qui pense que ce qui prime, c’est avant tout, l’intérêt général
    La fusion de ceux qui veulent maîtriser les risques humains plutôt que les risques matériels
    La fusion de ceux qui pensent que le doute profite toujours à l’accusé
    La fusion de ceux qui pensent que le service public n’est pas à vendre
    La fusion de ceux qui défendent le service public GRATUIT
    La fusion de ceux qui, quand ils voient vos indicateurs de performance, se disent qu’ils ne partagent décidément pas vos valeurs.
    Cette fusion là, elle enfle, elle grandit, dans tous les services publics, mais aussi dans la société, parce que ceux que vous appelez des clients sont ici, des patients, ailleurs des élèves, dans notre établissement des chômeurs ou des employeurs… Ils savent que quand vous les appelez clients, ce n’est pas parce que vous les respectez, loin s’en faut, c’est uniquement, pour, à un moment ou un autre, LES FAIRE PAYER.
    Tiens d’ailleurs, je vous laisse M. WAUQUIEZ, faut que j’aille voter pour que vous ne cassiez pas encore un autre service public : LA POSTE
    Rosecelavi

  17. conseillere pole emploi dit :

    bonjour Monsieur Delanoe,

    Ce matin, en tant que citoyenne, je suis allée devant la Poste de mon village signer et faire signer la petition contre la privatisation de la Poste.
    Ce matin, j ai expliqué aux personnes qui passaient les dangers d’une privatisation.
    Mais ce matin, en faisant tout ça, j’etais quand même un peu amere: aucun parti politique, aucune confederation (thibaut chereque et les autres) n’ont levé le petit doigt pour empecher la disparition et la privatisation du Service Public qu’etait l’ANPE.
    On nous a laissé crever sans un mot, sans une réaction, sans une aide extérieure. C’est sur, l’anpe c’est moins porteur que la Poste en terme d’image.

    Depuis quelques jours, on voit responsables politiques et syndicaux se préoccupaient de ce qui se passe à Pole Emploi.
    C’est bien, mais c ‘est un peu tard.Le combat était à mener l’annee derniere en soutenant les syndicats internes qui se debattaient pour pas que la fusion ait lieu.

    Merci quand même Monsieur Delanoe .

  18. BERNARD dit :

    Je suis agent Pôle Emploi, depuis un certain nombres d’années.
    Depuis la fusion c’est un joili bazar, nous travaillons acutellement dans des conditions plus que dégradé où l’on nous demande dêtre à 36 postes à la fois.
    Sans compter l’agressivité des demandeurs d’emploi qui ne sont pas payés car leur dossier n’ a pas été traité et cela est légitime qu’ils soient en colère, d’autres juste pour le plaisir de crier. Il faut tout encaisser les agressions verbales, les pressions des responsables de sites qui semblent ne pas se rendre compte de ce que nous pouvons “endurer”, en tous les cas un des chefs pour ma part.
    Faut ils que nous y laissions notre santé et que nous fassions des dépression ou pire que nous allions jusqu’au suicide car nous ne pouvons plus supporter cette trop forte presion ????? C’est cela le résultat de la fusion ?????
    On a beau aimer son métier et être motivée , mais cela ne suffit plus , travailler dans ces conditions c’est lamentables !
    Cela va t’il durer encore longtemps ????

  19. faye dit :

    Bravo M DELANOE,

    Je suis entièrement d’accord avec tous vos propos…… Aucun suivi personnalisé….
    Au 3949, on nous répond qu’il est impossible d’avoir un rendez-vous parce que les agents n’ont pas le temps … On est vraiment gâté, nous, dans l’Yonne…. Pas d’emploi et pas d’entretien possible ….. Bravo ….

  20. rumba récidive dit :

    le tribunal de grande instance de Limoges vient, le 25/09/2009, de décider la suspension de la mise en place de 6 sites mixtes en Limousin avec obligation pour notre direction de revoir la copie avec les agents sur les conséquences du déploiement des sites mixtes et ses conséquences sur l’emploi et les conditions de travil de la fusiion des 2 réseaux, qu’en sera t il au national avec des sites qui sont déjà mixtes??? les problèmes sont pourtant identiques partout. Il va faire quoi le pésident? changer le code du travil? il en serait bien capable, hop le matin devant sa glace “je vais vous dire, aujourd’hui je change tout…” ya ya
    Et nous les braves soldats du front office -lieu de réception-ou du back office -lieu administratif- c’est comme ça qu’on nous impose d’appeler ces lieux pour les sites mixtes, nous donc, sommes dans une marche forcée, imposée coute que coute, décidée par un petit nombre pour etre subie par des milliers d’agents pole emploi et hélas par des millions d’usagers.Vitesse précipitation, autoritarisme, tais toi et rame, les habitudes sont faites pour etre changées!!!!pression constante du “management”, stress, anxiété, souffrance par le travail, le recul est impossible a prendre, nous sommes otages de notre travail.
    Quant à la personne qui écrit sur le blog le figaro après avoir mené sa petite enquete qu’il n’y a pas eu de passage à l’acte depuis 6 mois en matière de suicide pole emploi et qu’en fait les tentatives de suicide n’ont pas grand chose à voir avec le stress au travail, moi conseillère à l’emploi “mixée” je dis: soit son enquete est vraiment treès très très petite soit il devrait changer de boulot parce que visiblement quelque chose d’important lui échappe, quant à comparer France télécom et pole emploi en permanence ça devient lourd, il y a là 2 entreprises a roles bien différents, flicage et changement de métier forcé oui mais qui n’ont en commun hélas que le meme début d’entrée dans la décadence: le suicide
    s.o.s terrienne en détresse -encore mercià Bertrand Delanoé pour l’espace

  21. gérard dit :

    Qu’ajouter d’autre sinon que je regrette profondément cette hypocrisie selon laquelle la fusion ASSEDIC et ANPE fera en sorte de nous faciliter la vie et nous aider dans nos recherches d’emploi. Cette fusion n’est pas là d’être faite car une visite chez l’un pour une information nous invite à aller chez l’autre pour ne pas l’obtenir non plus… Et vous appelez ça du travail sérieux vous?… Bon, allez, je vous laisse. Je vais du côté de chez Wauquiez pour lui dire ce que je pense de son travail. Si c’est comme il y a plusieurs mois, son blog doit être fermé car il doit commencer à en avoir marre d’en prendre plein la g… gratuitement. J’ai constaté que certains commentaires acides mais toujours courtois que je lui envoyais n’étaient pas publiés… Un peu comme André Rieu (le violoniste copieur…) qui ne publie que les comm élogieux et pompeux de ses admirateurs… Ca doit le gêner de prendre des vérités en pleine face!…

  22. gérard dit :

    Je reviens à la charge pour vous informer qu’on ne peut plus ajouter de commentaires sur le blog de L. Wauquiez…
    Si vous souhaitez le faire, je ne puis que vous inviter à utiliser l’adresse électronique qui m’a été transmise il y a peu… laurent@wauquiez.net
    “Monsieur,
    Il y a plusieurs mois que je me suis laissé allé à rédiger trois articles sur votre blog. Certes, les sujets que j’évoquais étaient étrangers à ceux que vous imposez à vos lecteurs. A ma grande surprise, mes commentaires sont à ce jour sans réponse aucune et vous avez même pris la liberté d’en supprimer certains comme ceux d’autres de vos lecteurs qui critiquaient et fustigeaient à juste raison cette nébuleuse que vous avez créée et qui s’appelle Pôle emploi… Il semblerait selon toute vraisemblance que ces commentaires néanmoins judicieux et sources de vécu émanant de concitoyens qui souffrent des approximations de cette nouvelle structure, tant parce qu’ils sont chercheurs d’emplois que personnels de cette nouvelle structure, vous gênaient si profondément que votre équipe chargée de la censure a déployé plus d’efforts à les supprimer que vous à y répondre…
    Ainsi, pouvez vous m’expliquer pourquoi vous avez ce comportement regrettable alors que votre blog pourrait vous servir de recueil de toutes les doléances auxquelles vous devez, si vous avez un minimum de sens commun, vous attendre, ceci dans le cadre d’un retour d’expérience afin de procéder à leur examen pour améliorer le fonctionnement de ce mimi état dans l’Etat que vous avez créé…
    Vous me faites penser à André Rieux qui précise sur son blog que “seuls les commentaires bienveillants et gentils seront mémorisés”!…
    Un minimum de respect pour vos lecteurs serait de pouvoir leur laisser la porte ouverte à leurs commentaires comme le fait Monsieur Bertrand DELANOE dans son blog qui regorge de réactions.
    Je pense que ce serait là une formule bien démocratique digne d’un homme comme vous et qui affiche nous “donner la parole”… que de nous la donner sur votre blog au lieu de le fermer à tout contact en retour de ce que vous y écrivez.
    La communication se fait dans les deux sens Monsieur Wauquiez, pas unilatéralement…
    Comme vous le voyez, je me suis permis de diffuser ce petit courriel ainsi que votre adresse électronique.
    Je suis certain que vous ne m’en voudrez pas dans le sens où cette intention n’a pour but avoué que de permettre à tout un chacun souhaitant vous aborder sur un sujet, relevant j’espère de vos compétences sinon de votre ressort, de pouvoir le faire.
    Respectueusement vôtre.
    Un toujours chercheur d’emploi de 56 ans que le pôle emploi n’a pas beaucoup aidé dans ses démarches…”

  23. rumba dit :

    bonsoir, bonjour et puis bonsoir, grève pôle emploi à l’appel de tous les syndicats le 20 reconduite le 21, demain reprise du travail avec “soupe de mourre” comme on dit chez moi, on va morfler les grèvistes, j’ose espérer qu’on vient pas de perdre 2 jours de salaire pour rien, mais je dois être profondément naïve…les bla bla fusent, les idées spontanées de nos “chefs”, un questionnaire envoyé par mail pour les 45 et plus, ne l’ai pas encore ouvert, je pourrais en parler une autre fois, télécom déteind sérieusement, et on va devoir répondre????
    de déculpabilisation en déculpabilisations ils avancent… vers cette fusion… ce matin on s’est entendus dire que nous ne respections pas les demandeurs d’emploi en faisant grève et en bloquant l’entrée des sites pôle emploi, on rigole…est ce que les agents sont respectés??? j’ai une inquiètude plus personne ne blogue sur votre site Mr Delanoé, qué passa?????
    il n’y a plus que des heureux au pôle?????emploi au fait Monsieur qu’en faites vous de nos commentaires? bon je vais dormir pour oublier que demain tout reprend a l’identique, le réveil en sonnant se chargera de me faire revenir à cette triste réalité, aujourd’hui je pense que c’est sans espoir… c’est un peu comme une torture, “les dents du loup ne lachent pas le loup, c’est la chair du mouton qui lache…-”clown” Henri Michaud-

  24. rumba dit :

    bonsoir, au moment ou j’écris monsieur Wauquiez passe a la télé et parle de l’emploi, visiblement il est plus préocupé par les comparaisons statistiques avec les autres pays que par le retard monstrueux pris par les ex assedic avec comme conclusion: les demandeurs d’emploi dont les dossiers s’entassent ne savent même pas s’ils auront leurs allocations en décembre, heureusement qu’il y a l es conseillers pôle emploi pour prendre l’agression des propos en pleine poire tous les jours, et les autres ils calculent, infoutu Wauquiez de donner une définition des catégories de demandeurs d’emploi, copie à revoir Laurent, ils parlent des 2 offres d’emploi refusées mais ce n’est pas appliqué, pour l’instant nous n’appliquons pas, ordres d’en haut, alors faut arrêter de désinformer les gens, nous ne sommes pas assez nombreux pour assurer les dossiers, nous avons des portefeuilles qui débordent de demandeurs d’emploi, on nous autorise même de lâcher sur le suivi mensuel, c’est la débacle, il n’y a pas d’emploi, tout sert a focaliser pour éviter de focaliser sur autre chose, qu’ils arrêtent de rêver… et Sarko qui veut rencontrer des chefs d’agences pôle emploi, mais les chefs ont le doigt sur la couture du pantalon, de la jupe, sinon ils ne seraient pas a ce poste, c’est un peu comme la prime de jacquet au foot, les chefs ont des primes de résultat et fort grosses comparativement au petit personnel qui rame avec ses primes minables, les chiffres, le fric, pourquoi font ils semblant de se pencher sur le problème ils en ont rien à cirer, les demandeurs d’emploi morflent, les conseillers morflent, la fusion avance comme la lave en fusion, elle brule tout sur son passage, mais elle se fera foi de sarko et de tous ses sbires dont les chefs d’agence, avec un peu de chance…dans le planning s’il les reçoit vers 1/2 décembre il pourra leur offrir des truffes, ça fait noël, si on réinjectait un peu du fric de tous ces politiques un peu du fric de tous ces footballeurs un peu du fric de tous ces chefaillons, ça ferait pas une jolie somme a redistribuer là ou c’est utile???
    Monsieur Delanoë vous allez faire quoi de ces écrits, idée: les donner à Martine Aubry par exemple? non? un chantier pour les socialistes, possible????
    les collègues, les chômeurs, vous n’avez plus rien à dire sur ce blog? tout va bien?
    ohé réveillez vous c’est aujourd’hui que l’histoire s’écrit et résister se conjugue au présent…

  25. merci pour le post! vraiment très interressant sur la France!

Publiez un commentaire

CréditsConditions d'utilisationsLiens