LES ÉDITOS

Lettre de Rio, 3

30 octobre 2009


Rencontre avec Lula
Hier soir, rencontre avec la communauté française de Rio. Je comprends vraiment, en une telle circonstance, le sens de ce terme: « communauté ». Car nous avons des références, des valeurs, une culture, qui nous sont, en effet, communes, et que nous avons à cœur de partager avec les autres.

Grâce notamment à l’hospitalité du consul général de France, Hugues Goisbault, c’est un moment très sympathique, convivial, et plein d’enseignements. Nous découvrons une petite France, au cœur du Brésil. Oui, c’est bien notre pays que nous retrouvons, de l’autre côté de l’Atlantique, avec sa diversité, sa vitalité, sa créativité. Nous croisons des chefs d’entreprise, qui, dans la crise, font vivre, loin de nos frontières, notre économie et son rayonnement. Il y a là aussi le proviseur du lycée Molière : 700 élèves sont scolarisés dans son établissement qui contribue à diffuser à Rio notre langue, notre littérature, notre histoire. Nous rencontrons aussi des fonctionnaires internationaux, des industriels, des serveurs de restaurants, des responsables de l’Alliance française du Brésil (qui est la plus grande du monde)… Tous aiment la France et savent la faire aimer. Et ils aiment le Brésil, leur pays d’adoption et d’élection. Cette croisée de chemins ouvre l’esprit et le cœur.

Puis, au domicile de l’attaché culturel de France à Rio, Dimitry Ovtchinikoff, dîner avec des artistes brésiliens. C’est un bonheur de voir ces créateurs, dans la variété de leurs talents, évoquer leur art, et à travers lui leur façon de voir le monde, leur pays, et la vie. Nous avons ainsi le plaisir de rencontrer Tunga, dont l’inspiration luxuriante et baroque se situe au confluent de la sculpture, de la littérature, de la photographie, de la vidéo. C’est lui qui avait conçu cette œuvre magistrale, « Affinités électives » réalisée pour le Louvre il y a quatre ans. Nous voyons aussi l’extraordinaire chorégraphe Lia Rodrigues, ou le cinéaste Diegues, qui avait offert, dans Xica da Silva, une image éclairante et tendre du métissage de la société brésilienne. Et tant d’autres, avec qui nous parlons de lectures, de rencontres, de paysages, de découvertes. A mesure que la conversation se prolonge, je suis séduit par la vertu qu’ils ont tous en partage : la plus totale liberté d’esprit. Aucune frontière intellectuelle, aucune norme sociale, aucun mur idéologique ne les empêche de chercher jusqu’au fond d’eux-mêmes l’élan de l’inspiration et de la création.

Et ce matin, notre voyage reste placé sous le signe de l’art, qui est décidément le meilleur pont entre les peuples, parce qu’il met l’accent sur ce que l’humanité a de commun, sur des joies et des souffrances qui sont de toutes les époques et de tous les lieux. C’est en ce moment l’Année de la France au Brésil, à laquelle Paris participe très activement. Nous visitons ainsi, au Paço Imperial, une saisissante exposition sur la création contemporaine franco-brésilienne. Nous redécouvrons notamment l’œuvre d’Alair Gomes, qui avait été exposée l’été dernier à la Maison européenne de la photographie : un certain regard sur le corps humain, avec une lumière et des ombres qui lui donnent une dimension presque abstraite. Puis, au centre culturel « Oi Futuro », nous allons voir des œuvres de la collection du Musée d’art moderne de la Ville de Paris. Ce sont des vidéos, toujours surprenantes, parce qu’elles prennent la vie sous des angles inattendus. Elles sont rassemblées sous le titre « Entre temps ». Et c’est bien ainsi que je le ressens : nous sommes entre deux temps et entre deux continents, entre Paris et Rio, mais plus fondamentalement partout et nulle part, dans l’universalité de la culture partagée.

Bertrand Delanoë

Un commentaire à “Lettre de Rio, 3”

  1. jaime dit :

    fue un gran placer conocerlo y departir un par de horas con una persona la cual admiro y felicito por lo mucho que ha hecho por la ciudad luz..
    rio se siente orgulloso de tenerlo entre nosotros y esperamos un pronto retorno.

Publiez un commentaire

CréditsConditions d'utilisationsLiens