LES ÉDITOS

L’Iran de la liberté

5 janvier 2010

L’Iran s’embrase. A Téhéran, à Qom, à Ispahan, à Chiraz, à Qasvin, à Tabriz, le peuple se lève, descend dans la rue, se saisit de tous les moyens à sa disposition (notamment Internet, qui contribue à donner à sa révolte un écho planétaire), et entend dire qu’il est décidé à ne plus abdiquer sa liberté ni sa dignité.



Que peut faire, face à une telle vague, un pouvoir qui s’est réduit lui-même à sa dimension d’agressivité militaire et policière ? Il peut frapper, bien sûr, et il ne s’en prive pas : la milice du régime blesse et tue, dans l’ombre, d’humbles citoyens qui ne demandaient qu’à vivre debout. Il peut emprisonner, enfermer: la sœur de Shirin Ebadi, cette grande voix de la liberté, vient ainsi d’être arrêtée, dans l’arbitraire le plus complet. Il peut aussi diffamer, il peut calomnier, il peut, avec la fièvre et l’irrationalité des vraies paniques, chercher désespérément des boucs émissaires de circonstance. C’est ainsi que le secrétaire du « Conseil des gardiens de la Constitution », l’imam Ahmad Jannati, a accusé Moussavi, le « chef de la sédition » d’être un agent « à la solde » de l’étranger…
Mais en réalité, ce parti de l’étranger, cette faction marginale, c’est un peuple en marche, et désormais en lutte. Contre un régime qui n’en finit plus d’accentuer ses dérives mortifères. Contre des dirigeants enfermés dans une logique de destruction. Contre des mercenaires entraînés à menacer et à tuer, ces bassidji qui sont organisés comme une armée et se comportent comme des bandits.



C’est un combat à mains nues, mais qui a pour lui le courage de la liberté. C’est aussi la lutte d’une jeunesse (les deux tiers des Iraniens ont moins de trente ans) à qui il ne faut plus raconter d’histoires sur la glorieuse révolution de 1979, parce qu’elle ne voit que ce qui est.



Ce qui est en jeu est considérable : ce n’est rien de moins qu’une certaine conception de l’Homme et de l’universalité de ses droits. C’est aussi le rêve d’une société plus sécularisée, plus ouverte, où les femmes retrouveraient la possibilité de vivre la vie qu’elles choisissent : quand on pense à l’Histoire, celle qui est faite et celle qui reste à faire, on ne peut qu’être profondément ému par ces images des manifestations de la semaine dernière, où ce sont les hommes qui, par une forme de défi sans violence, avaient choisi de porter le foulard, tandis que les femmes défilaient tête nue.



Aujourd’hui, je veux dire mon admiration à ces foules sans armes, et ma solidarité à ce grand peuple fier, à l’Iran de la liberté.


Bertrand Delanoë

16 commentaires à “L’Iran de la liberté”

  1. Amori dit :

    Bravo !
    Cela fait du bien de lire un dirigeant socialiste enfin parler de la situation en Iran.
    J’interpelle très régulièrement Antoine Détourné et bien d’autres leaders et ils ne répondent jamais ! Je croyais mourir de désespoir en voyant que la situation des droits de l’homme en Iran n’inquietait pas le PS!
    Monsieur Delanoë, une fois de plus vous prouvez au monde entier que Paris peut-être fier de sa démocratie!

  2. ViveLaDemocratie dit :

    Ce qu’il ne faut pas lire. Monsieur Delanoë, savez que la majorité du peuple iranien est pro gouvernementale et que ce dernier est le choix du PEUPLE ? Ayez ce respect pour ce peuple que vous dites respecter. Un “démocrate” tel que vous est pour une monarchie totalitaire tel qu’il y avait en Iran du temps du Cha ??? Si oui, alors laissez l’Iran en paix et appliquer un système monarchique totalitaire en France. D’autres part vous devriez avoir honte de vous mélez des affaires iraniennes alors qu’il y a tant de scandale en France dues à la famille Sarkozy ! Mais je ne lis rien de tel dans votre blog ? Auriez-vous peur de vous exprimez librement ?

    Monsieur Delanoë, je crois en votre honnêteté et votre bonne fois. Tout comme vous encouragez une minorité à renversez le pouvoir en place, je pense que vous aurez l’inteligence intellectuelle et vous nous prouverez votre honneteté en démissionnant. Par respect pour les français qui descendent manifester dans les rues. Par respect pour les courageux et braves jeunes qui vont dans les rues, brules et retournent des voirtures. Dites votre admiration à ces foules sont armes qui ont le courage de manifester contre vous et votre gouvernement ! Soyez honnête !

    Appliquez sur vous même ce que vous souhaitez aux autres afin que vous soyez pris au sérieux !

    Un citoyen qui pense que vous devriez nettoyer devant votre porte et appliquez cette démocratie que vous chérissez tant sur vous :-)

    • Amir dit :

      Ce n’est pas vrai que la majorité du peuple iranien est pro gouvernementale. Elle est fortement contre la dictature fascisante de Khamenei et d’Ahmadinejad. Elle veut la liberté! Et les jours du régime sont comptés, ça ne sert plus à rien ces fourberies! Il faut être aveugle pour ne pas le voir!

  3. djamel dit :

    Je constate que Bertrand Delanoë s’est trompé en parlant de l’Iran ;il voulait certainement dire Israël ,qui reste malgré tout l’une des dernières colonies et qui dure depuis des décennies.Mais comme on dit,l’erreur est humaine et il n’est jamais certain que la perfection soit de ce monde.

  4. Iranien dit :

    @ ViveLaDemocratie (!!!!!!) l’homme ou la femme cultivé que vous paraissez être, vous suivez sans doute les nouvelles d’Iran et vous n’êtes certainement pas sans savoir que le jeudi dernier le régime criminel des mollahs, qui selon vous, possède une assise profonde dans la société iranienne, a organisé à Téhéran une contre-manifestation. Selon les témoignes sur place – car la presse international étant interdite par le régime « démocratique » des mollahs de couvrir les événements en Iran- pas plus de quelques petites dizaines de milliers de personnes n’étaient présents sur la Place d’Enghelab (Révolution). Quand l’on sait que le dimanche 27 décembre, encore une nouvelle fois, au moins plusieurs centaines de milliers de manifestants étaient descendus dans les rues de Téhéran à l’appel de l’opposition et malgré les risques mortels pour eux (11 tués et plus de 600 cent arrestations seulement à Téhéran), alors que dans la contre-manif du régime, non seulement les policiers ne tiraient pas sur les gens, mais en plus, on leur distribuaient des sandwiches gratuites!!! ; et quand on sait que la population de Téhéran et banlieue dépasse largement les 13 millions d’habitants, l’homme cultivé que vous paraissez encore être, vous reconnaitriez que réunir 20 ou 40 milles personnes (selon le Monde) – en plus, pour certains transportés par des bus même de la province, parmi eux des fonctionnaires et des écoliers qui étaient obligés d’y participer- pour un régime dictatoriale au pouvoir, n’est rien du tout. Je me rappelle que même la dictature du Chah, dans sa derniers tentative de démonstration de force dans les derniers mois de sa règne, a « réussit » de rassembler 50 mille « partisans » alors que la population de Téhéran était moins que la moitié de maintenant. Donc, quand vous prétendez que ce régime moyenâgeux a une assise profonde dans la société iranienne, je me demande si nous parlons du même pays….
    Malheureusement j’ai un emploi de temps assez chargé et je n’aurai pas le plaisir de vous répondre au sujet d’autres parties de votre commentaire. À la fin, je vous laisse découvrir les articles de Libé, Figaro et le Monde sur cette « immense » manifestation des mercenaires du régime des mollahs. Bonne soirée !

    31 déc. 2009 Le Figaro
    Le pouvoir iranien organise des manifestations pour dénoncer « le complot » de l’opposition

    “Ces nouvelles actions étaient organisées par le gouvernement, mais également par des administrations, des corps officiels comme les gardiens de la révolution, des écoles théologiques, des associations locales. Contacté à Téhéran, l’employé d’une société d’État a également confié au Figaro avoir reçu l’ordre de sa direction de rejoindre, avec ses collègues, la manifestation. «C’est une grande mise en scène, rien de plus !» , se plaint-il.
    Une vidéo prise par un amateur, et postée sur YouTube, montre également un petit van bleu où des commis d’office distribuent à la foule des sandwichs gratuits”.

    Libération – jeu., 31 déc. 2009
    En Iran, la rue passe au régime forcé

    “C’est au tour du pouvoir iranien de prendre la rue. Hier, les contremanifestations organisées par le régime ont rassemblé des dizaines de milliers de personnes – des «millions» affirment les agences officielles – à Téhéran et dans plusieurs autres villes. Difficile, en l’absence de journalistes étrangers, d’en mesurer l’ampleur, d’autant plus que nombre d’Iraniens (fonctionnaires, écoliers…) ont probablement été contraints de s’y rendre. Opportunément, elles se sont déroulées à partir de 15 heures, quand ferment les administrations. Sous le Chah, les manifestations en sa faveur commençaient aussi en début d’après-midi. Et comme sous son régime, on a servi à manger à la foule, ce qui a permis de gonfler les rangs. A Téhéran, la manifestation s’est déroulée sur la place de la Révolution et non sur l’immense place Azadi, ce qui peut laisser penser que les manifestants n’étaient pas aussi nombreux que le régime veut le faire croire. Les rassemblements s’étant déroulés en deux temps, mercredi en province, hier dans la capitale, il est probable que nombre de personnes ont manifesté deux fois”.

    LE MONDE | 31.12.09 |
    Les autorités iraniennes passent à la contre-offensive

    “C’est à une contre-offensive en règle que s’est livré le pouvoir iranien, mercredi 30 décembre…
    Transportée en autobus parfois depuis la périphérie, ou la sortie des écoles et des usines (certaines étaient fermées pour la circonstance et les fonctionnaires avaient un jour de repos), une foule nombreuse a envahi la place.
    Combien étaient-ils ? 20 000, 40 000 avancent certains observateurs. Qu’importe, pour les autorités il s’agissait de montrer qu’elles peuvent aussi occuper la rue à l’occasion”.

    Enfin pour montrer une petite partie de ce que le peuple courageux d’Iran risque en manifestant contre ce régime, alors que certains en Occident se permettent de parler de ce peuple sans un minimum de connaissance sur lui, je vous invite de visionner ces vidéos qui datent du 27 décembre dernier. ce sont des vidéos parmi les moins durs. Il y a des vidéos cent fois plus dur à voir que le film de la mort de Neda:

    http://www.youtube.com/watch?v=VAaPnAQDHhU&feature=youtu.be&a&skipcontrinter=1

    http://www.youtube.com/watch?v=qt9NYYW6zPE

    http://www.youtube.com/watch?v=aF16KW2sNmE

  5. said dit :

    tu as raison Djamel je crois qu il parle d Israel car L iran est une grande nation elle n a agressee personne au contraire elle soutient le peuple palestinien oppresse par l occupent

  6. Parsa dit :

    Pour Said et Djamel, vous êtes complétement hors sujet ! Au lieu de rester dans un pays démocratique comme la France allez vivre 2 semaines en Iran et vous verrez si la dictature islamique n’agresse personne !
    Vous défendez une noble cause qui est la cause Palestinienne mais le peuple IRANIEN ne doit pas payer pour les Palestiniens et comme d’habitude vous ne comprenez pas que les dirigeants Iraniens se servent de la cause Palestinienne pour étendre un islam fanatique et dictatorial !!! Pourquoi les jeunes Iraniens devraient être emprisonnés, torturés, violés, massacrés au nom de l’Islam ?!
    M.Delanoë à tout à fait compris le problème de la population Iranienne. Et c’est en connaissance de cause que je parle donc en l’occurrence, c’est VOUS qui vous trompez. N’amenez pas la cause Palestinienne quand on vous parle de Droit de l’Homme du peuple IRANIEN.

    Merci M.Delanoë, cela réchauffe le coeur de voir que quelques Hommes politiques osent parler ouvertement sans penser aux profits, à l’argent, aux intérêts, mais aux Droits de l’Homme et à l’Humanité, Merci.

  7. mika dit :

    Qu’il fasse déjà le menage dans sa commune avant de parler de pays étrangers, et de plus j ai assisté a des agressions racistes lors de manifestation en soutien à la palestine, dont les manifestants et surtout manifestante(proie facile) se prenaient des coups de casques et barre de fer par des membres du betar et de la ldj, et bizarrement aucune condamnation du coté de la mairie de Paris suspect tout ça. De plus la tribu ka qui a été dissoute et dont je pense que c est une bonne chose était moins dangereux que la ldj et betar qui eux jouissent d’une impunité totale à tout les niveaux commune, état, justice. Et monsieur le maire ose parler de démocratie d’égalité de fraternité à d’autre please, faut pas nous prendre pour des demeurés. Et je ne vous parle même pas des deux poids deux mesures qui regnent en france, le cas de gilat shadi et de salah amouri, monsieur le maire prefere défendre la cause d’un francais qui sert une armée étrangere et qui de plus attaque des populations sans défense et tue des femmes et des enfants en toute impunité, et prefere laisser de coté un francais qui lui est étudiant et n’a fait que de passer à coté d’un rabin sioniste qui c est senti menacé de mort par ce franco palestinien. Merci monsieur le maire de votre soutient à la cause palestienne et de francais emprisonné pour rien à l’étranger. Grace à vous et de monsieur kouchner et besson
    parti PS pour qui j’ai toujours voté et ben maintenant plus jamais vous nous avez bien berné pendant toute ces années et maintenant on voit bien le vrai visage de ce parti qui se dit social, c est honteux, vaut mieux voté FN au moins eux nous pas peur de dire ce qu ils pensent réellement contrairement au PS hormis ségo que j’apprécie beaucoup.

  8. Phil dit :

    Pas besoin de mélanger tout. La Palestine et Israël c’est autre chose que l’Iran (même si les dirigeants d’Iran appellent carrément à la destruction d’Israël, une des rares démocraties -avec diversité de partis et médias libres- dans cette partie du monde, ce qui est très grave et inacceptable…).
    B.Delanoë a déjà montré réellement sensible à la cause Palestinienne, il travaille avec des maires palestiniens (il les aide) et on l’a vu proche de Leila Chahid en plusieurs occasions, jamais frayant avec les excités du Betar ou les mecs très à droite de la LDJ.

    L’Iran n’est pas un pays libre, pas une vraie démocratie, on sait bien que la répression est quotidienne. Les dernières élections dans le pays ont été largement truquées. Les opposants sont menacés, enlevés ou emprisonnés.
    On ne peut même pas faire de la musique dans ce pays!!!!

    Franchement comparer cette situation à ce qui peut se passer – ou pas – à Paris est carrément STUPIDE.

    • ViveLaDemocratie dit :

      Monsieur Phil, vous dites ne pas vouloir mélanger tout, vous parlez de la Palestine et d’Israël tout en introduisant l’Iran dans votre propagande.

      Je me permets donc d’intervenir et de vous corriger sur certains points. D’un côté, je suis d’accord avec vous, Israël est belle et bien une démocratie. Les dirigeants peuvent être poursuivi pour corruption, le peuple vote, etc. Par contre je ne suis pas d’accord avec vous lorsque vous affirmez que les dirigeants d’Iran appellent carrément à la destruction d’Israël. Je tiens à vous rappelez que les mots des dirigeants iraniens ne font que des mots ! Mais rappelez-vous la réaction israélienne contre le peuple libre du Liban à fait 1500 morts dont 1200 civils, mais aucun mot !!!

      Cela prouve clairemenet qu’Israél est bien plus dangereuse que l’Iran. Je vous parle bien entendu des faits, pas des mensonges que nos médias propagent. Depuis que l’Iran n’est plus une monarchie totalitaire (depuis la fameuse révolution de 1979) la seule guerre que l’Iran a eue était défenssive, c’était lorsque Sadam, appuyé par les états-unis, avait attaqué pour on ne sait quelle raison obscure. Je vous rappelle que je cite des faits réelles que même wikipedia pourra vous confirmer :-)

      En ce qui concerne M. Delanoë, il est maire de Paris. Elu pour s’occuper de Paris uniquement, ni d’Israël, ni de la Palestine, ni de l’Iran. Sa réaction est déplacée. Parlez de la minorité qui proteste en Iran et en faire des héros !? Les mêmes héros sont à Paris, dans les bonlieues. Le gouvernemente les concidère comme de la racaille et des casseurs qu’il faut nettoyer au carchère, dites-vous qu’il en est de même en Iran. Ce n’est pas à nous de nous mêler de leurs affaires. Ce qui se passe là-bas n’est pas non plus un événement exceptionnel. Faites la comparaison entre le nombre de mannifestants pro-gouvernemental et anti-gouvernemental. Pourquoi la France peut nettoyer sa racaille au carchère et l’Iran n’en a pas le droit ? Parce que VOUS le voulez ? Mais vous n’êtes pas le centre du monde Monsieur.

      Un dernier détail sur Monsieur Delanoë, je constate que vous avez la mémoire courte. Vous en faites une personne quasiment pro palestinienne alors qu’il a prouvé qu’il est un sionniste à 100%. Ne me citez pas des mots, mais des faits ! Moi, des faits, j’en ai. Rappelez-vous le 5 juillet 2006 lorsqu’il a inauguré la place Theodor Herzl dans le 3ème arrondissement. Renseignez-vous sur Theodor Herzl Monsieur Phil, vous saurez qu’il est le fondateur du sionisme. Encore une fois, wikipedia et google seront vos amis.

      Dès lors, je suis d’accord qu’il ne faut pas mélanger l’Iran et les affaires palestiniennes, mais n’est-il pas légitime de lier le nom de Monsieur Delanoë et celui du problème palestinien, le sionisme ?

  9. farza dit :

    Merci Monsieur Delanoë pour votre soutien au peuple d’Iran. J’ai tout de suite partagé votre message avec les épris de la paix et de la liberté en Iran. Je suis persuadée que votre message de solidarité est un grand réconfort pour ceux qui en ont besoin. Que n’en déplaise à tous ceux qui ne connaissent pas l’Iran et que les enturbannés au pouvoir ont ressui à enrouler dans la farine avec leur pseudo slogan de défense des “déshérités”. J’aimerai bien les voir après avoir reçu 40 coups de fouets !
    Ne soyez pas affecté de ces réactions plutôt signe d’ignorance qu’autre chose. Ce brave peuple sera un jour libre et reconnaissant envers ses amis !

    amitiés

  10. Phil dit :

    “vive la démocratie”, on n’a jamais aussi peu mérité un pseudo.. :o )
    si tu juges que l’Iran c’est le paradis et le bonheur, vas y en vacances, on verra après. Toutes les semaines ils pendent des gens là bas. avec une justice expéditive.

    de toutes les manières ta prose est caractéristique des antisémites. Des mauvais trolls sur le web. Tu vois, tu te plantes, moi je ne suis ni “sioniste” ni juif!
    et on peut contester la droite autoritaire et pro-colons au pouvoir en Israël, sans pour autant contester cet état, et en + parer le pouvoir iranien des plumes de la “démocratie”.

  11. Franck Pouya dit :

    Cela fait tres plaisir de lire cette analyse que je trouve tres juste etant donne le soulevement du peuple iranien contre la mollarchie sanguinaire. Cetet repression qui s’abat sur les jeunes, les femmes, les intellectuels et toutes les autres couches de la societe iranienne a dure 30 ans. La politique de complaisance des occidentaux envers ce regime l’a encourage dans la repression mais aussi dans le terrorisme. Il faut que tous les hommes et femmes politiques en France condamnent tres fermement l’attitude du regime iranien et surtout que des mesures soient prises pour le sanctionner sur les tous les plans. Les iraniens se trouvent devant un regime qui s’est dotte depuis des annees de toutes sortes d’armes de destruction massive. Il faut soutenir ce mouvement par des actions fortes avant que des vahues de terrorisme de ce regime n’atteigne l’Europe.

  12. Akbar dit :

    “ViveLaDemocratie” est hyper violent ses propos, il me fait penser à ce que ce régime féroce fait en Iran. Ca ne m’étonnerait pas, si on me dit qu’il travail pour services d’informations et la répression.
    Monsieur Delanoe pour votre analyse juste et votre solidarité avec le peuple iranien dans cette éprouve hyper difficile de son histoire.
    MAIS, il ne faut pas s’arreter aux paroles, il faut agir mainetant et toute de suite. Je suis de meme avis que “Franck Pouya”. Les pays occidentaux parlent mais ils n’agitisse pas politiquement pour arreter ce massacre.
    Je vous remercie encore une fois de votre clairevoyance sur la situation dramatique en Iran et vous demande de faire echo de cela dans votre parti PS pour enfin AGIR sur le plan politique en relation avec la résistance iranienne à 2 pas de Paris.

  13. POGU Sonia dit :

    Bonjour Monsieur le Maire

    Je vous présente tous mes voeux pour 2010 : Bonheur santé et sérénité ainsi qu’à l’équipe municipale.

    Un très bel article, bonne continuation.

  14. [...] had already publicly supported the Iranian protest movement in a piece posted early last month. ‘What is at stake is considerable,’ he wrote. ‘It is [...]

Publiez un commentaire

CréditsConditions d'utilisationsLiens