LES ÉDITOS

Gaza

31 mai 2010



Je tiens à condamner avec fermeté l’assaut israélien contre le convoi maritime « La Flottille pour la Paix » destiné à Gaza, et qui a provoqué la mort de plusieurs personnes.


L’attitude du gouvernement israélien constitue la plus désastreuse des réponses aux espoirs de paix entre les peuples de Palestine et d’Israël et suscite à travers le monde, la légitime consternation de tous ceux qui croient encore et toujours en une solution digne et pacifique dans cette région si durement éprouvée au fil du temps.


Je souhaite bien entendu que la vérité puisse être faite sur les circonstances exactes de cette nouvelle tragédie et dans ce moment très grave, mes pensées vont à toutes les victimes ainsi qu’à leurs familles.


Bertrand Delanoë

6 commentaires à “Gaza”

  1. Erick dit :

    Monsieur le maire de Paris,
    C’était la moindre des choses que de parler du nouvel acte de barbarie auquel s’est livré le gouvernement israélien. Oui, je parle d’acte de barbarie. Le mot est fort mais n’est-il pas à la mesure de l’horreur jusqueboutiste de cette action ?
    Israël n’a pas le moidre alibi « intellectuel » à fournir. Dans cas, il n’y avait aucun « terroriste » à combattre. Mais seulement des gens de plusieurs nations, venus dans un élan de fraternité, rompre le blocus de Gaza, illégal et meurtrier.
    Amener de la nourriture, des médicaments, des kits scolaires pour les enfants, est-ce un crime ?
    Il faut croire que oui, puisque certains l’ont payé de leur vie !
    Aussi je dis honte à ceux qui soutiennent la politique criminelle d’Israël.
    La meilleure réponse que vous pourriez faire, c’est de débaptiser l’esplanade Ben Gourion. Comprenez-vous pourquoi maintenant nous étions opposés à son inauguration ? Voyez-vous comme les faits nous donnent raison ?
    Israël n’a même pas attaqué ses « ennemis hériditaires » que sont les palestiniens, mais des français, des australiens, des turcs, des américains !
    Alors vous qui avez des relations privilégiées avec cet état, je vous fais confiance pour lui dire que maintenant: « cela suffit ! Vous ne vous en prendrez plus aux femmes et aux hommes de paix, et vous cessez votre fuite en avant meurtrière. J’exige des négociations de paix sans intermédiaire pour que le sang cesse de couler ! » .
    Cet réaction sera surement censurée. J’espère au moins qu’elle vous atteindra, afin que vous connaissiez notre indignation et notre juste colère. Tout le monde vous observe: pencherez-vous vers l ‘action pour la Paix, ou continuerez-vous votre soutien à cet état ?
    Erick

    • babeil dit :

      Il continuera à soutenir l’état d’Israël. Il veut paraître objectif aux yeux de l’opinion, c’est pourquoi il prétend condamner, mais remarquez qu’il fait le service minimum (article de 8 lignes seulement). Il ne condamne pas radicalement l’attaque Israelienne en tant que crime d’état, mais la présente seulement comme un obstacle à la paix.

      Quant au dernier paragraphe, il sous entend que les circonstances exactes ne sont pas connues, donc que la responsabilité entière de l’état d’Israël dans ce qu’il appelle une “tragédie” n’est pas prouvée. S’il est évidemment démocratique qu’une enquête soit menée avant de condamner légalement, juridiquement, la probabilité d’une erreur dans la version officielle diffusée avec images à l’appui par l’ensemble des médias du monde d’une attaque gratuite et meurtrière commise par l’état d’Israel est très faible voire quasiment nulle. Donc il n’était pas nécessaire de mettre en doute cette version, et sous entendre ainsi que les victimes seraient peut être partiellement coupables de ce qui leur est arrivé. Les élus ont le droit, et je dirais même le devoir, de réagir publiquement en condamnant au moins politiquement et sans ambiguité un acte militaire ayant provoqué des morts sur la base d’informations à leur disposition, avant qu’une autorité ait prononcé un jugement.

      Monsieur Delanoe aurait il pris une posture neutre dans ses commentaires sur un fait divers relatant une agression commise sur un homosexuel, et dont il n’a pas été témoin?
      Qu’il ne vienne pas nous dire que le principe de précaution et de neutralité s’impose, car émettre le moindre doute sur les circonstances d’évènements rapportés par des médias issus de toutes nationalités, à moins de nous faire croire à un complot mondial, c’est tout sauf de l’impartialité.

      Il serait temps de dire les choses sans langue de bois. Certaines personnalités prennent partie pour Israël pour des motifs qui leur sont propres, mais n’ont absolument rien à voir avec des valeurs de justice ou la lutte anti-terroriste. Monsieur Delanoe en fait partie.

  2. Eric Bacher dit :

    En tant que marxiste et athée, je ne comprends pas et je ne comprendrais jamais cette accointance d’une certaine gauche bien-pensante et d’une extrème-gauche “antisioniste” avec les terroristes islamo-fascistes du Hamas qui oppriment la population gazaouie.
    Ca parle de la paix, ça radote même sur la paix et ça apporte son soutien à des islamistes fanatiques qui ne veulent que la guerre.

  3. eugénie vrinat dit :

    Vous avez eu la pertinente idée de dédier un prestigieux site de Paris à David Ben Gourion, fondateur de l’armée israélienne, en avril dernier.

    vous ignoriez vraiment leurs bonnes manières , pourtant un massacre de femmes et d’enfants à cana dans l’enceinte de la finul c’étaient eux déjà!!
    enfin un réveil de conscience???OU un opportunisme politique car un soutien trop appuyé serait mal perçu
    les sondages d’opinion politique envers israel sont ils si mauvais ??

  4. Pascal dit :

    Ce que Delanoë écrit est pourtant très clair… parfois il suffit de lire ce qui est écrit pour comprendre.

    La somme de commentaires délirants (paranos ou hystériques ou les deux…) qu’on peut lire autour de ces sujets n’est pas rassurante. Les combattants de la paix, on a l’impression que ce sont (eux aussi) des fous dangereux. Les fanatiques des deux côtés peuvent respirer, ils vont encore pouvoir se massacrer un bout de temps.

    Sur le conflit israelo palestinien, j’ai pourtant l’impression que les français sont bien informés : depuis Sabra et Chatila jusqu’aux morts de gaza, le blocus, la flotille, tout cela a été traité et commenté correctement.

    Thank God on est en démocratie, vous pouvez baisser d’un ton.

  5. Schlomo dit :

    1/
    Le mouvement national palestinien a éclaté en deux forces qui se livrent une guerre ( plus ou moins arlée suivant le moment ). D’un côté le Fatah avec Mahmoud Abbas, qui construit un Etat moderne, développe l’économie ( 8% de croissance en 2009 sauf erreur ), fzait reculer la corruption, et cherche obstinément à établir une paix de compromis avec Israél. De l’autre un mouveent intégriste d’extrême-droite, le Hamas, qui a pris le pouvoir par un putsch policier à Gaza. Le Hamas fait régner l’ordre moral, ses miliciens surveillent et répriment les contacts publics entre filles et garçons, ont séparés les plages, etc. Ce mouvement refuse de discuter de paix et continue à prôner la destruction d’Israél.
    Ceux qui le soutiennent, de “gauche” ou de “droite” sont des ennemis des cPalestiniens.
    2/
    L’indignation à géometrie variable me laisse toujours perplexe. Comment font ces individus pour qui réagissent à la moindre violence au Moyen-Orient, et qui sont muets comme des carpes dès qu’il s’agit de crimes, bien plus graves, commis par des pays qui nous vendent de l’énergie ( Russie-Tchectchenie par exemple ) ou/et à qui on vend des armes ?
    A moins bien sur que l’indignation pro-palestinienne ou pro-israélienne ne soit qu’une façon présentable d’être raciste ? Ceux qui sombrent dans l’hystèrie ne sont pas pro-arabes ou pro-israéliens, mais anti-arabes ou antisémites. Et, pour les antisémites c’est coup double : on peut soutenir le retour au Moyen-Age mais “librement”choisi par les Gazaouis ( qui n’ont pas le droit à la tenue d’élections, demandées par Abbas ).

Publiez un commentaire

CréditsConditions d'utilisationsLiens