LES ÉDITOS

“Delanoë “soucieux” des événements en Tunisie”

12 janvier 2011


Dépêche AFP, Paris, le 10 janvier 2011



Le maire PS de Paris, Bertrand Delanoë, qui est né en Tunisie, pays avec lequel il entretient des relations fortes, s’est déclaré “soucieux” face aux émeutes qui s’y déroulent, a déclaré à l’AFP son entourage.


Depuis le début des contestations, Bertrand Delanoë “est soucieux” et “se tient en contact régulier avec des acteurs très divers de la société tunisienne, acteurs politiques, syndicaux et associatifs”, a précisé son entourage lundi soir.


M. Delanoë, qui se rend régulièrement dans sa maison de Bizerte (nord), “a eu en ligne lundi après-midi le président de la ligue tunisienne des droits de l’Homme”.


Il a choisi “dans cette période, de manifester son soutien au peuple tunisien non pas par des déclarations mais par des contacts utiles avec les uns et les autres, et en tenant le même langage à tous”, a ajouté son entourage, selon qui “ses convictions sont connues de tous”.


Des émeutes contre le chômage qui secouent la Tunisie depuis la mi-décembre ont fait au moins 14 morts selon le gouvernement, et plus de 20 selon des sources de l’opposition.

8 commentaires à ““Delanoë “soucieux” des événements en Tunisie””

  1. renault dit :

    certains s’etonnent du silence relatif du gouvernement français vis à vis de la tunisie
    pour ma part je suis encore plus surpris par le silence des nombreux responsables socialistes qui sont nés en tunisie
    quant il y a mort d’homme on doit intervenir publiquement et comdamner sans détour les dirigeants
    j’attends donc une intervention claire et nette de Bertrand Delanöe

  2. NOYELLE MARIE CLAUDE dit :

    Je suis également très touchée et attristée par les événements qui se déroulent actuellement en Tunisie . J’ai de nombreux amis à Béja, à Ain Draham , villes dans lesquelles j’ai enseigné de 73 à 78 et je retourne très souvent dans ces régions que j’aime beaucoup et qui n’ont pas eu la chance d’être développées comme la côte de Tunis à Djerba . Il y a pourtant un gros potentiel au Nord et au Centre que ce soit au point de vue nature ( montagnes de Kroumirie ) ou historique ( sites de Dougga , de Bulla Regia, de Sbeitla ….) ou balnéaire ( la côte de Tabarka à Bizerte ) ! Je pense à mon humble niveau de professeur de maths à la retraite qu’il faut aider les Tunisiens car c’est un peuple très attachant , très fidèle en amitié et très cultivé . MC.Noyelle .

  3. DE CAL dit :

    Monsieur le Maire de Paris,
    Paris, le 13 janvier 2011.
    Vous êtes le Maire socialiste d’une ville qui a façonné l’histoire mondiale, créant La Commune et subissant la répression d’Adolphe Thiers. Vous résidez souvent en Tunisie, vous aimez ce pays. Comme durant la Commune, à Paris, on tire actuellement sur la foule, on tue dans les rues de votre pays de naissance. Comment pouvez-vous fermer la porte aux journalistes comme nous l’avons vu? Comment soutenez-vous les victimes de cette dictature à 2H30 de Paris? Par votre mutisme ? Vous appartenez à un parti qui se veut socialiste. MAM qui a choisi son camp, propose le savoir-faire français à la police tunisienne. Et vous? De quel côté vous trouvez-vous réellement ? Du côté de la Commune ou du côté de Thiers? Nous sommes attentifs à votre réponse. Mais estimez-vous urgent de nous répondre ? Veuillez accepter nos sincères salutations.
    Jean De Cal Perepetit
    PS. Mon père était un immigré basque antifranquiste -qui a accueilli le Gouvernement Basque en exil -
    comme ses amis de la NUEVE qui ont libéré votre ville.
    http://espana36.voila.net/articles/LibParis44.html

  4. J Flat dit :

    Espérons que sa maison de Bizerte ne sera pas saccagée par les manifestants. Ce serait dommage pour le patrimoine local.
    J

  5. PErrin dit :

    c clair le camarade delanoe se comporte comme une salope.Sa complicite avec ben ali pour garder sa villegiature est proprement immonde.Il na plus aucune legitimite democratique il est complice des tueurs de la jeunesse tunisienne.ON n’oubliera pas….

    • Bensalha fawzi dit :

      Cher(e)n Perrin.
      Il ne sert à rien d’insulter les gens , de façon tout à fait gratuite.
      M. le maire de Paris n’a jamais été un fidèle de Ben Ali. il a plusieurs reprises exprimée sa désapprobation en ce qui concerne les droits de l’homme. D’ailleurs l’an dernier, quand il a pris la défense de M. Ben Brick le journaliste tunisien que ZABA a emprisonné, il a subi une violente ;campagne de dénigrements et les mairies de Tunis et de Bizerte se sont retirées de l’association des villes francophones qu’il préside. Alors de grâce ne vous lancez pas dans spéculations injustifiées, mais renseignez-vous d’abord.

  6. Léa dit :

    Bertrand Delanoë a eu l’occasion de s’expliquer de son silence; ce fut très clair. Je salue sa prestation et son honnêteté (France 2, vendredi 14 janvier 2011); il a montré encore une fois ses valeurs démocratiques implacables.
    Il a tout à fait raison quand il parle d’être “aux côtés des tunisiens” en les laissant toutefois être maîtres de leur destinée politique. Aujourd’hui c’est le peuple tunisien qui enfin devient le véritable acteur. En espérant que les responsables politiques et économiques tunisiens suivront ainsi le peuple …

  7. DE CAL dit :

    Paris, le 14 janvier 2011. 21H00
    Le Peuple Tunisien a triomphé de la dictature tout seul, ceux qui se réclament Tunisiens après la bataille, et qui donnent des conseils tardifs sur FRANCE 2 feraient mieux de se taire et de s’interroger sur leur avenir dans le pays qu’ils vont retrouver après la révolution actuelle. Que disparaisse toute la clique rétrograde qui a asservi ce pays grâce souvent aux complicités des grandes sociétés et des hommes politiques français de droite et de gauche. Que la jeunesse fervente et éduquée à l’origine de ce bouleversement prenne les manettes, toutes les manettes du pouvoir. Gloire à eux. Respect pour ceux qui parmi eux sont morts pour que la liberté puisse à nouveau revivre dans ce beau pays. Il y a en France nombre de vrais démocrates qui vous admirent et attendent beaucoup de vous.

Publiez un commentaire

CréditsConditions d'utilisationsLiens