LES ÉDITOS


suivant :

“Inventer”,
par Bertrand Delanoë

3 août 2009

Chômage, précarité, exclusion sociale ; bonus, parachutes dorés, spéculation : dans ce choc sémantique du temps présent, se dessine le portrait d’une société devenue dramatiquement vénale, pour ne pas dire immorale.

Face à la crise, certains qui hier prétendaient développer le « crédit hypothécaire des ménages » (« subprimes » en anglais) proclament aujourd’hui la régulation du capitalisme. Comment les croire ? Lorsque le gouvernement renonce à s’attaquer aux niches fiscales, à entrer au capital des banques soutenues par la puissance publique ou à remettre en cause un « bouclier » dont l’inéquité sociale est avérée, il ne « réforme » pas, il manipule.

La France a donc besoin d’une autre politique, d’autres actes, au service d’une autre conception de notre société. Cela nécessite l’alternance.

Et c’est le devoir de la gauche d’en créer les conditions ; de faire naître une majorité de « pour » autour d’un projet stimulant, là où n’existe aujourd’hui qu’une majorité de « contre », opposée à l’action toxique du pouvoir.  Ecrivant cela, je pense bien sûr à ces jeunes sans perspectives, à cette génération citoyenne qui n’a jamais connu qu’un Président de la République de droite ; à ces « étrangers non communautaires » à qui l’on promet le droit de vote aux élections locales depuis si longtemps ; à ces femmes encore et toujours condamnées à un salaire inférieur à celui des hommes, à niveau de responsabilité équivalent. Je pense aussi à ces « classes moyennes » confrontées, pour la première fois, aux effets du déclassement social. La liste n’est pas exhaustive : elle révèle l’ampleur de la tâche. Parce que produire autrement, consommer autrement, redistribuer autrement, implique d’abord de penser et de gouverner autrement.

Les postures et les facilités intellectuelles ne sont et ne seront jamais une réponse. Alors, nous devons travailler, confronter nos expériences, nos opinions. Ne craindre ni la diversité intellectuelle, ni même les contradictions. C’est la meilleure façon d’avancer. Et c’est ce qui motive aujourd’hui ma démarche.

Un site, c’est un espace où s’entremêlent des idées, où se rencontrent des convictions, où la liberté de l’un vient enrichir celle de l’autre. A l’image de ce qu’est la vie, s’y côtoient des choses graves ou légères, des sourires, des colères, des espoirs, des intuitions, et surtout, la volonté permanente d’un dialogue qui est aussi le signal d’une détermination collective. Car ceux qui se résignent ne réfléchissent plus. Ne nous résignons pas. L’objectif n’est donc pas de créer un énième « courant », mais plutôt de le faire passer. De donner aux valeurs immuables de la gauche un débouché politique moderne et surtout opérationnel.

En un mot, inventer.

38 commentaires à ““Inventer”,
par Bertrand Delanoë”

  1. claudius dit :

    Je suis très heureux que notre Maire ait ouvert un site pour une nouvelle politique.
    Les citoyens parisiens pourront s’exprimer librement et pourront parler de ce qui a été fait à Paris par notre bon Maire.
    Il y a bien des sujets que nous allons pouvoir aborder :
    - les pistes cyclables, par exemple, les plus dangereuses du monde et toujours encombrées par les camions de livraison : il faut passer par une ville comme Rotterdam pour comprendre l’importance de vraies pistes cyclables réservées aux cyclistes
    - l’espace réservé aux voitures : en le diminuant mais en laissant entrer le même nombre de voitures est une abérration et la pollution dans le 9ème, par exemple, est en augmentation : nous devons nettoyer nos balcons plus souvent : un péage à l’entrée de la ville eût été cent fois plus efficace
    - entraînant des dépenses pharaoniques que je retrouve dans mes impôts locaux en très forte augmentation
    C’est pourquoi, je pense, qu’avant de vouloir briguer des responsabilités nationales, il faut réussir sur le plan local

  2. mike dit :

    Bravo, belle initiative, c’est avec des propositions constructives et un vrai programme que l’alternance interviendra. Ce site va dans le bon sens.

  3. jordan dit :

    pourquoi les socialistes sont-ils des moulins à taxes malgrè leurs promesses dans les régions ou les municipalités? Pourquoi ne pas éradiquer toutes sortes de cumuls ou de sinécures sur le dos du contribuable?La gauche caviar ce n’est pas une légende! Déception!La Droite serait-elle plus sociale que la Gauche?Autant de questions que le français moyen se pose.Meilleurs salutations.

  4. Que d’espoir dans votre texte M. Delanoë!!! Merci
    Inventer, maître mot!!
    Continuons.
    NTG

  5. MANKOU- Brice dit :

    Bravo et félicitations à toute l’équipe et à Bertand, nous sommes derrière toi pour redynamiser le parti uni et en avant pour les régionales.
    Bravo.

  6. Jonathan D. dit :

    Pressé de pouvoir débattre de tout ça sur ton nouveau site camarade.

    On va enfin pouvoir discuter du fond !

  7. Lacoste Alain dit :

    Bravo Bertrand de prendre clairement les devants.
    Ô combien as – tu raison en soulignant “ne nous résignons pas” ; à cet égard, ne nous contentons pas d’attendre voire même simplement d’espérer que nos concitoyens viennent vers nous. A nous d’abord d’être offensifs sur les idées mais aussi voire surtout dans nos comportements et “investissements”, associatifs et syndicaux notamment. En avant … toutes et tous.
    Très cordialement.

    A.L

  8. uguen bernard dit :

    Il faut inventer . Oui . Il y a actuellement un chantier pour lequel on a besoin d’un peu plus d’imagination; c’est celui de “la Taxe Carbone” des “hélicocologistes” . Avez vous des orientations? comme par ; la voiture à deux litres au cent kms, et une vignette pour les grosses cylindrées avec climatisation, le développement de la gratuité des transports en commun, la baisse des prix de la SNCF, la diminution de la vitesse sur les routes…. non, il y a des choses à faire !!!

  9. Skrzek Monique dit :

    Bertrand Delanoé, un homme de gauche qui donne de l’ESPOIR dans ce monde bien confus

  10. Un contribuable Parisien dit :

    Monsieur le Maire de Paris,
    impossible de croire en vos belles paroles et
    d’ imaginer que vous êtes un homme avec des idées de gauche. lorsque vous écrivez
    ” Et c’est le devoir de la gauche d’en créer les conditions ; de faire naître une majorité de « pour » au -tour d’un projet stimulant,…..” Ce que vous proposez,c’est de la poudre aux yeux , je ne veut pas du rêve … raz le bol des paillettes … mais du concret .
    Oui, il faut inventer, mais hélas sans vous et votre entourage aux couleurs LVMH.

  11. Azrael dit :

    Bla,bla,bla.

  12. Alain Hymon dit :

    OUF ! Enfin quelqu’un pour qui je pourrai voter !

  13. MAURY Danielle dit :

    Je n’ai pas eu le temps de lire ce texte mais avec un peu de retard bonne fête à Bertrand , dont la signification de la première partie du prénom “berth” d’origine germanique signifie “brillant” ! c’est ce qu’il est et je lui souhaite de continer de briller encore longtemps parmi nous !

  14. PlumePlume dit :

    Monsieur DELANOË,

    Pour diverses raisons, je veux croire à votre engagement «sincère».

    Seulement, il y a des réalités économiques, sociales et politiques que vous ne pouvez pas ne pas prendre en considération. Des Hommes comme Michel ROCARD et Dominique STRAUSS KAHN l’ont bien compris depuis déjà des années.

    Outre des idées progressistes, je me permets de vous préciser que j’attends (entre autres) de cet engagement une ouverture d’esprit sur la réalité de notre FRANCE, ouverture tant politique, qu’économique, que sociale, qu’immigrationnelle (j’ai inventé de dernier terme ne trouvant pas de synonyme).

    J’attends également de cet engagement la fin du mythe absurde selon lequel de trop nombreux (archaïques mais aussi jeunes) Femmes et Hommes politiques de Gauche affirment qu’ils connaissent tout et que seuls Elles et Eux détiennent la vérité et ont donc raison.

    J’attends aussi de cet engagement une ouverture politique, pourquoi pas une ouverture vers le MODEM ?

    J’espère de Vous de l’humilité face aux Personnes qui ne pensent pas tout comme Vous (et donc comme moi). J’ai confiance.

    Bien cordialement.

    Signé d’un vieux Rocardien de 57 ans, ayant toujours voté socialiste (cependant un peu forcé aux dernières élections présidentielles, mais ayant refusé de continuer aux dernières européennes où il a voté Écolo).

  15. Nicolas Sanaa dit :

    à vrai dire, c’est vrai qu’à gauche, on attendait un site pour discuter avec un des leaders, et surtout pour échanger, sans langue lénifiante… J’aime ce texte. La crise qui nous touche est assez étrange. C’est une crise de l’épuisement. L’impression que quoiqu’on fasse, on en aura jamais assez pour régler les factures, quelque cv que nous envoyons, on sera toujours 200 à postuler pour le même job, les loyers s’envolent, les places en crèche sont impossibles à obtenir, et la télé nous bombarde de pubs qui mettent de la pression sur les foyers et les cartes bancaires… On a envie de dire pouce ; peut-on s’arrêter ? Avant de devenir obèse, pourris d’antidépresseurs enfermé devant un écran ? Les cafés qui sont des lieux de lien social sont remplacés par des banques… Malgré le mépris pour le café du commerce de certains intellos, ça restait un des endroits qui maintenait du lien. Même dans le métro et le rer, on ne voit que des brigades de sécurité, et les paiements en banlieue se font avec des machines. Dans cette crise, ce qui me semble le plus grave, c’est l’atteinte au lien social et des lieux qui les stimulent. Je reconnais que vous n’êtes pas le bon politicien à qui on peut reprocher ça car en tant que maire de Paris, vous avez ouvert les portes, notamment par la culture… Mais au plan régional et national, on en est loin. En tout cas je reviendrai vous lire.

  16. Buzzy dit :

    Bonne initiative, en espérant que toutes les expressions qu’on y trouvera seront sincères et pas démagogues. Il faudrait qu’un vent nouveau souffle en politique, notamment à gauche…

  17. Remix dit :

    Inventer ?
    Oui, mais gérer aussi.
    Mes impôts fonciers ont augmenté de 29 % cette année à Paris.
    Je gagne 1500 euros par mois, ça fait mal en ce temps de crise.

    Je ne comprend pas ce qui peut conduire une capitale comme Paris à faire évoluer aussi brutalement sa fiscalité, d’autant que l’auteur de ce blog est à sa tête depuis suffisamment longtemps pour la gouverner… et donc prévoir.

    Rémi

  18. Xavier dit :

    Martine au PS, Delanoë à l’Elysée …
    Yes …

  19. levi dit :

    bonjour Bertrand et mazel tov pour ton site, c’est un programme mais il faut continuer à inventer. Pour pa part je milite dans deux associations (transplantés cardiaques et pour le don d’organes) c’est à l’intérieur que je fais de la politique au service des autres.
    A Strasbourg où se tient la foire européennne, j’ai aperçu Michel Rocard qui défendait la taxe carbone la comparaison qu’il a fait avec les quotas laitiers n’était pas de très bon goût avec les problèmes que rencontrent les producteurs laitiers bref passons ce matin J.M LE GUEN a condamné le relèvement du forfait hospitalier mais c’est la gauche qui l’a mis en place et l’hôpital que je frequente tous les trois mois n’est pas un hôtel moi je propose ce que nous promettait F.MITTERRAND de natonaliser l’industrie pharmaceutique quand je vois le prix des médicaments que la sécurité paye pour moi (en ALD) et que je vois les benefices que fait NOVARTIS miser sur la sante des gens c’est du vol. Je ne bénéficie de la CMU et j’en suis content je paye les franchises médicales et les participations forfaitaires je suis tout d’abord pour rassembler la gauche avant de faire appel au MODEM qui est de droite.
    J’ai entendu les commentaires de l’université du MODEM. La social démocratie ne me fait pas peur mais allons chercher des centristes de gauche et pour en revenir à la taxe carbone pour protéger la planète Xavier Bertrand a fait une proposition de taxer les produits importés de pays qui polluent la planète J’habite Strasbourg les transports urbains sont chers ainsi que le TGV mais continuons la décentralisation il n’y pas que Paris en France je continuerai la prochaine fois.
    shalom
    Paul

  20. Antonio dit :

    M Delanoe le pseudo écolo….
    j’habite Paris, mon lieu de travail est à 4 stations de métro. Mais pas de bol : j’ai une voiture de fonction (avantage en nature, que je déclare et sur lequel je paye des impôts) et pas de parking.
    Bilan : je vais tous les jours en voiture au travail.
    Pourquoi ?
    Parce que M Delanoe, qui se prétend écolo et qui prétend favoriser le stationnement résidentiel, exclut de cette mesure les “nantis” qui ont une voiture de fonction.
    J’ai écrit pour avoir une carte de stationnement : on me propose un abonnement à 200€ / mois dans un parking Vinci.
    Prout, je pollue, tant pis pour vous.

  21. Véronique DUBUFFET-LEDENT dit :

    Bertrand,

    Fonce ! je crois en toi depuis 1986 au Congrès de Toulouse et tu ne m’a jamais déçue!!! et montre leur ce dont tu es capable !!!!

    Véronique DUBUFFET-LEDENT

  22. Militant francilien dit :

    Idée intéressante.
    Mais le graphisme du site date des années 90…

    Courage et du travail … du travail !

  23. NOEL BILLARD dit :

    Bon départ pour un site agréable.

    Rien à voir avec ton édito: comme prévu, j’étais au rdv des universités d’été du PS à ta soirée débat le vendredi. Un conseil : arrête de t’effacer quand on parle des élections présidentielles. Je ne te demande pas de t’avancer, je te demande de ne pas t’effacer. On aura besoin de tout le monde le moment venu et peut être quà ce moment-là…
    Bon courage.

  24. bonbon dit :

    Vous qui connaissez Dalida vous connaissez la musique
    Paroles Paroles ……..

    Graphisme obsolète curieux vous étiez sensé avoir du goût

  25. pogu dit :

    Bonjour Monsieur Le Maire

    Je vous remercie ainsi que votre équipe municipale pour tout ce que vous entreprenez pour répondre aux besoins réguliers et journaliers des parisiens.

    Félicitations et bonne continuation pour toutes ces idées motivantes et généreuses.

    Je serais toujours présente quand vous aurez besoin de soutien.

  26. Alan dit :

    Monsieur,
    Inventer et Innover ensemble !!!
    Inventer une nouvelle façon de faire de la politique, innover dans un nouveau pacte avec les citoyens, inventer les villes du futur, innover dans le développement durable, inventer un nouvel ordre économique plus juste et mieux régulé, un projet porteur, fédérateur, innovant qui doit remettre les citoyens de tous âges, de tous horizons aux coeurs des préoccupations et qui ne doit pas être une alternance sans saveur.

    Ce projet vous pouvez l’incarner.

    Cordialement.

  27. balme dit :

    Mr Le Maire.

    Vous etes le maire de la plus belle ville du monde et elle est globalement bien entretenue; mais qu’elle est sale !
    Je crois que vos predecesseurs étaient meilleurs sur ce point.

    Sans rancune

  28. nekkab dit :

    Mr Delanoë,
    Inventer est un grand mot, mais pour nous personnes handicapées, nous avons besoin de sortir, de travailler et de s’amuser comme tous le monde.
    Mais Paris n’est pas prête pour les 450.000 personnes handicapées.
    la précarité , les soins, l’emplois ext. Comment fait on?
    Representant Paris pour l’APF , tous les jours nous sommes sur le terrain .
    Cordialement

  29. Lucas dit :

    Mr Delanoe !!!

    Je viens par ce mail vous parler non pas du fond mais, une fois n’est pas coutume, vous parler de la forme. Je ne comprend pas comment un ancien spécialiste de la communication soit aussi frileux à l’hypermédiatisation de ces idées ! Je m’explique…

    Je me suis intéressé à la politique et à la gauche car le packaging m’a plût. Et ce packaging portait un nom, Ségolène Royal ! Ce qui a atiré mon oeil a été avant tout une belle image, La femme, La belle femme, moderne, feminine… et à partir de ce moment là, j’ai écouté ce qu’elle avait à dire. L’erreur que vous faites tous (les politiques) c’est de croire que l’on est reconnu avant tout pour ces idéés innoventes et son travail ! faux !!! on vous aimes, quand vous étes relouqués, quand vous faites un come back, quand vous renaissait de vos cendres.

    Aujourd’hui j’écoute tous ce que dis Ma Royal car elle médiatise énormement toutes ces prises de positions et toutes ces interventions sont retransmises sous formes de videos sur son site dans la journée. Ces très bien d’écrire sur ce nouveaux site ce que vous pensez de la taxe carbone mais combien de personne vont le lire ? L’impact ne serait pas plus important par un entretien sur le plateau des 4 vérités, sur celui de Bfm tv ou une matinale de Canal ?

    En bref, si vous voulais que j’écoute, que nous écoutions, ce que vous avez à dire il faut que vous soyez l’homme le plus médiatisé du moment. Et ce sera un plaisir de vous suivre dans cet aventure.

    Lucas. 24ans.

  30. Corinne dit :

    Quand je lis des imbécilités telles que : “Je suis à 4 stations de métro de mon taff, mais comme j’ai un avantage en nature (une voiture de fonction) je le prends et tant-pis pour la pollution”, Je suis atterrée…
    Monsieur Antonio ! Les choses ne peuvent changer que si nous commençons par nous changer nous même. La pollution est le problème pour tous ! et de ce fait il est individuel.
    La politique c’est bien, mais nous savons tous pour avoir des dizaines d’années de recul dans ce domaine, que nous, les citoyens pouvons aussi aller chercher nos changements nous mêmes… Arrêtons de tout remettre entre les mains des “Politiques” car nous savons bien que malheureusement nous n’avons pas les mêmes intérêts.
    Arrêtons d’être cons et pensons un peu à notre futur.
    Cordialement,

  31. joce62 dit :

    bertrand delanoë, l’homme politique qui inlassablement privilégie le fond.

  32. josiane dit :

    nous sommes sur un site français non?
    on me signale une notice en anglais, bizarre………….
    josiane

  33. vm dit :

    Très bonne initiative…
    Mais Bonjour la Hausse des Impots locaux…!

  34. clain dit :

    veuillez créer rapidement un site organisé en ateliers précis pour recevoir des propositions réalisables non démagogiques Vous pourriez les utiliser en les synthétisant pour établir un programme qui tienne la route et rédigé dans un langage accessible aux gaulois que nous sommes: pas une langue de bois énarchique, du concret pas de généralités.

  35. Dirk van de Graaf dit :

    Très bon site, agréable et instructif.

    Comme le Grand Paris est d’actualité, voici une réflexion sous forme de contre-projet, publié sur Mediapart.

    http://www.mediapart.fr/club/blog/penseurlibre147/310709/le-grand-paris-le-contre-projet

  36. Sakhaline dit :

    Quel merveilleuse idée, ce blog ! C’est presque aussi inventif que ce génial slogan “socialiste et libéral”, tellement opportun, tellement dans l’air du temps. Vite, dites nous tout sur votre programme pour libéraliser la société française. Je suis sûr que cela aura au moins autant de succès que ce magnifique projet de constitution pour l’Europe

  37. Harry Haller dit :

    Penser autrement. Vous avez raison, il est primordial de penser autrement.
    Dans “Pour sortir du XXIème siècle” Edgar Morin écrit que “La politique traite de ce qu’il y a de plus complexe et de plus précieux: la vie, le destin, la liberté des individus, des collectivités, et désormais de l’humanité. Et pourtant c’est dans la politique que règnent les idées les plus simplistes…” et que continue de régner la pensée dénonciatrice (de l’idée ennemie), associée à la pensée justificatrice (de sa propre idée), la conjonction de ces deux pensées constituant la pensée manichéenne.”
    Il faut “une pensée qui voit la difficulté d’une connaissance pertinente, qui affronte la difficulté d’une pensée complexe.”
    Voilà un blog à suivre….

  38. Baptiste dit :

    Bertrand Delanoë président en 2012,
    Martine Aubry ou François Hollande ou Jean Marc Ayrault Premier Ministre
    et Anne Hidalgo maire de Paris en 2014 !
    Vive la sérieusitude !

Publiez un commentaire

CréditsConditions d'utilisationsLiens