ACTUS

Réaction aux propos de François Fillon sur France Inter

29 mars 2012

Communiqué de presse de Bertrand Delanoë


Ce matin sur France Inter, François Fillon m’attribue des déclarations que je n’ai jamais prononcées et m’accuse d’avoir tenu des “propos racistes” à son égard.


Je suis consterné par ces propos mensongers que je condamne avec la plus grande fermeté. Les mots ont un sens et il n’est pas acceptable que le chef du gouvernement prenne une telle liberté avec la vérité et contribue surtout à banaliser, avec autant de désinvolture, ce que signifie l’accusation de racisme.


Je me suis toujours refusé à attaquer personnellement des élus de la République, a fortiori en formulant à leur endroit des propos aussi graves. Au-delà des différences profondes qui distinguent ma conception de la Ville de celle de François Fillon, les propos que ce dernier a tenus ce matin démontrent à quel point nous ne partageons pas la même culture démocratique, celle qui s’est instaurée à Paris depuis 2001.

Publiez un commentaire

CréditsConditions d'utilisationsLiens