“Notre immeuble était insalubre…”


Chaque année, la Ville de Paris aide des centaines d’habitants à rénover leur immeuble pour le sortir de l’insalubrité. Un exemple dans le 10è arrondissement.

Un commentaire à ““Notre immeuble était insalubre…””

  1. R. Nathalie dit :

    Je vis dans un logement social de Paris Habitat. Ces logements se situent dans le 19ème arrondissement. Notre immeuble est en train de se dégrader progressivement. Pire, c’est aux locataires de s’équiper de produits contre les insectes, afin de les éradiquer, nous devons nous même prendre en charge l’isolation acoustique, thermique, changer les sanitaires qui sont vétustes, il y a de l’humidité dans les murs, l’aération est vraiment superficielle, j’ai eu également une fuite de gaz sur ma chaudière qui n’a pas été détectée par GDF qui pourtant était venu à mon domicile. J’y ai vécu durant 2 ans et avant cela un autre logement sur le pallier qui était imbibé d’humidité. La locataire actuelle a également fait d’importants travaux d’assainissement, mais à nouveau elle doit recommencer. Une de mes voisines et amie vit dans un F2 avec mari et 3 enfants, dont la chambre du logement est inhabitable, car humide et on lui a refusé un changement. Ici des locataires mettent le feu aux logements et il n’y a pas de suivi auprès des autres locataires. Ma fille et moi avons assisté à un incendie l’été dernier, juste en face de notre logement. Nous avons failli être intoxiquées car en plein été, nous avions fermé nos volets à cause du soleil et nous n’avons pas entendu immédiatement que des personnes appelaient à l’aide. Ma fille (autiste) n’a pas voulu retourner à l’appartement plusieurs jours, par la suite, à cause des cafards, ma fille a refusé de dormir dans sa chambre. J’ai du changer des appareils ménagers à cause de ces bêtes, car les oeufs s’étaient infiltrés, durant les vacances de la Toussaint de l’an dernier et auraient pu provoquer des courts-circuits. J’ai vu d’ailleurs que des bêtes passaient dans les prises électriques qui n’avaient pas été posées avec le sérieux et le professionnalisme requis. Les installations électriques sont vétustes, il y a 2 ans, j’ai du faire intervenir les pompiers à mon domicile à cause d’un problème de fusibles situés dans le tableau collectif (interdit d’accès aux usagers), les installations électriques chez nous sont également vétustes, on nous dit que c’est locatif, que c’est à nous de changer les fusibles, mais nous n’en trouvons pas sur le marché, ce système est trop vétuste. L’installation électrique est faite de pleins de petits morceaux de fils électriques raccordés les uns aux autres, c’est dangereux, il y a souvent des problèmes de connexion entre le thermostat et la chaudière. Je suis écoeurée de vivre ici, d’ailleurs, vu que la police ne se déplace pas pour les nuisances provoquées par certains locataires qui en profitent largement, l’entente est dégradée et il arrive fréquemment que des voisins s’injurient, en viennent parfois aux mains, parfois juste des menaces de coups (dont j’ai été victime et fait une main courante)…d’autant que je passe en moyenne 5h dans les transports en commun car l’école de ma fille ne se trouve pas proche du domicile. Nous devons faire face à l’usure des lieux, au mépris et à l’indifférence de notre bailleur, nous n’avons même pas le soutien des forces de l’ordre qui nous promettent de venir et rien….nous sommes laissés pour compte. Nous en avons marre ! J’en ai marre ! Je suis épuisée, déprimée et j’ai plus envie de vivre ainsi. Je ne peux pas faire face à des dépenses pour isoler mon logement, ça ne servirait à rien, si d’autres ne le font pas. J’ai fait des travaux lors de mon emménagement dans les lieux, posé du carrelage, changé l’évier, les robinets, j’ai du trouver une solution pour isoler l’espace douche du reste de la cuisine. Ma fille apprend l’autonomie pour sa toilette et nous n’avons pas de vraie salle de bains. Nous avons constamment des problèmes de chaudière. Cela fait 2 années consécutives que nous avons été privées de chauffage durant une quinzaine de jours en plein hiver à – 10°c en moyenne. Cela ne semblait pas déranger notre bailleur, la société de dépannage nous envoyait que des incapables qui ne faisaient que des bêtises, au lieu de réparer, une suite de techniciens se déplaçaient et chacun avait sa théorie sur la panne qui n’était confirmée par aucun autre. La fuite de gaz, on ne sait pas depuis combien de temps elle a duré. On m’a dit que j’étais paranoïaque, on m’a dit que c’était psychologique parce qu’il y avait eu un incendie juste en face. GDF m’a dit ça. Il semblerait que les appareils sensés détecter l’échappement de gaz ne soient pas aussi sensibles qu’il le faudrait. D’ailleurs, du gaz alors que dans notre immeuble nous avons des personnes psychologiquement instables, c’est plutôt inquiétant. Je n’ose même pas laisser ma fille le temps d’une course dans le quartier. J’ai constamment peur qu’il arrive une chose malencontreuse à cause d’un voisin mal informé ou négligeant (ou désespéré, ce qui est compréhensible vu dans quoi nous vivons)….alors oui, nous avons des fleurs, la cour est relativement bien entretenue. On investi dans l’esthétique extérieure, ce qui se voit….mais ce qui ne se voit pas….rien n’est fait ! J’ai attendu 1 an avant que l’on change mes WC, une consommation d’eau m’a fait payer un surplus de charges, je n’ai pas été dédommagée. Ma douche, bien que j’entretiens au niveau du siphon, l’eau s’écoule mal, un technicien chaudière m’a dit que les tuyaux étaient engorgés de tartre et que l’installation était vétuste, du coup, la pression de l’eau rend la chaudière paresseuse, capricieuse et se met souvent en sécurité. J’en arrive à connaitre le numéro de la société de dépannage chaudière et celui du commissariat par coeur. Je les appelle plus souvent que ma propre famille. Que dois je espérer ? Médiatiser l’affaire pour être prise au sérieux ? Ou y aura t il moyen de parvenir à faire bouger les choses en ouvrant le dialogue avec la collectivité et le bailleur ? Merci.

Publiez un commentaire

CréditsConditions d'utilisationsLiens