ACTUS

précedent :
suivant :

Sécurité dans les musées

31 mai 2010

Dans le dossier du vol survenu au Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris, les informations présentées de façon partiale par un quotidien ce matin justifient le rappel des faits suivants :


Dès 2005, conscient de l’état préoccupant des musées de la Ville, j’ai souhaité que l’Inspection générale de la Ville établisse un état des lieux très complet de la sécurité de nos établissements.


Je souhaitais en effet disposer d’un instrument opérationnel pour conduire les actions indispensables au redressement d’une situation qui s’était dégradée au fil des années. Cette initiative intervenait au moment même où la Ville avait déjà engagé la rénovation en profondeur de trois de ses principaux musées – Petit Palais, Cernuschi et Musée d’Art Moderne – pour un total de 94 M€ dont une partie portait précisément sur la sécurité.


C’est dans un souci évident de responsabilité que la Ville a choisi de ne pas divulguer la teneur de cet audit, portant sur des dispositifs de sécurisation confidentiels, et qui n’ont donc pas vocation à être exploités publiquement, avec une légèreté regrettable. Ainsi, prétendre que l’exposition Bonnard intervenue après la réouverture du Musée d’Art Moderne, se serait tenue sans système de sécurité est non seulement une contre-vérité, mais gravement irresponsable.


Dès les premières conclusions d’étape de cet audit – connues fin 2006 – la Ville a lancé immédiatement un programme de rattrapage et de remise à niveau de ses musées, d’un montant de 10 M€ dont la mise en oeuvre se poursuit.


Ce plan a déjà permis de remettre à niveau les dispositifs de sécurité dans sept musées ; des travaux sont engagés dans trois autres musées en 2010 (le musée Galliera est fermé jusque fin 2011 pour des travaux de sécurité d’ampleur, pour 3M€). Chaque année, 1M€ sont consacrés à des travaux divers de sécurité (ajouts de caméras, protection des vitres, …). De même, 250 000€ sont dégagés chaque année pour la maintenance des équipements. Enfin, un plan de professionnalisation des personnels a été entrepris (équipements personnels, formation, spécialisation des fonctions …). Ce programme en cours donnera lieu à une rénovation d’ampleur du musée Carnavalet.


Il est donc particulièrement fallacieux de laisser entendre que les préconisations des inspecteurs seraient restées sans suite. Tous nos musées ont fait l’objet d’un renforcement significatif de leur dispositif de sécurité au cours des quatre dernières années.


A ce jour, sur les 185 recommandations – de portée diverse – formulées par l’Inspection générale dans le rapport d’avril 2007, 120 ont été mises en oeuvre et 35 sont en cours d’application. Concernant spécifiquement le Musée d’Art Moderne, sur les 18 recommandations formulées dans cet audit, 16 ont été mises en oeuvre, dont l’installation d’un nouveau dispositif d’alarme, la nomination d’un responsable sécurité dédié et la formation ciblée des personnels.


Je rappelle que j’ai saisi la semaine dernière l’Inspection générale afin que d’une part, elle conduise, dans un délai de 15 jours, une enquête administrative sur les éventuelles carences qui ont contribué à rendre possible le vol intervenu jeudi dernier au Musée d’Art Moderne et, d’autre part, qu’elle formule plus globalement d’ici le mois de septembre de nouvelles préconisations sur la base d’un bilan précis du travail accompli dans l’ensemble des musées parisiens.


Bertrand Delanoë

Publiez un commentaire

CréditsConditions d'utilisationsLiens