ACTUS

Réaction suite à la dégradation de la notation de la Ville

30 janvier 2012

Communiqué de presse de Bertrand Delanoë

La décision annoncée aujourd’hui par l’agence de notation Standard & Poor’s de dégrader la note de la Ville de Paris s’inscrit logiquement dans la suite de la perte de la notation AAA de la France, le 13 janvier dernier.

Comme Standard & Poor’s l’avait rappelé à la fin 2011, cette décision revêt un caractère automatique, pour Paris comme pour toutes les collectivités et acteurs publics ou privés dépendant directement ou indirectement de transferts financiers de la part de l’Etat.

Je regrette que la Ville de Paris subisse ainsi les conséquences de la mauvaise gestion gouvernementale des finances de l’Etat. Cette issue est d’autant plus regrettable et injuste que Standard & Poor’s relève encore, dans son communiqué d’aujourd’hui, que la « qualité de crédit intrinsèque » de notre collectivité reste située à AAA, soit le niveau maximal, soulignant la très bonne situation financière de la Ville, le niveau modéré de son endettement malgré un programme d’investissement très dynamique.

Les risques de renchérissement du coût du crédit pour les collectivités locales françaises interviennent alors même qu’elles ont su stabiliser le poids de leur dette (10% de la dette publique nationale, comme l’a souligné la Cour des Comptes dans un récent rapport), tout en restant le premier investisseur public.

Il serait illogique et injuste que les opérateurs de marché fassent subir aux Parisiens une augmentation des taux d’intérêt. Ni la très grande solidité des finances parisiennes, ni la prudence qui a toujours guidé notre stratégie financière ne le justifieraient.

Un commentaire à “Réaction suite à la dégradation de la notation de la Ville”

  1. opak dit :

    c est jamais sa faute mais toujours celle du voisin, c est ca la mentalité francaise

Publiez un commentaire

CréditsConditions d'utilisationsLiens