ACTUS

Disparition de Claude Lévi-Strauss

4 novembre 2009

J’apprends avec une profonde émotion la disparition de Claude Lévi-Strauss.
Immense anthropologue et ethnologue français, ses travaux ont eu un retentissement international, révolutionnant le regard des hommes sur le monde
Dans son ouvrage le plus célèbre « Tristes tropiques » il mêle autobiographie, réflexion philosophique et monumental éclairage ethnographique. Cette œuvre est à l’image de son auteur : profonde, iconoclaste, d’une sombre lucidité, sonnant comme une alerte en direction de la société contemporaine.


Dès ses années lycéennes, il noue avec Paris une relation privilégiée que ses voyages – en particulier au Brésil – ne démentiront jamais. Etudiant à la faculté de droit puis à la Sorbonne, il y obtient son agrégation de philosophie en 1931.
Résumer le parcours exceptionnellement dense de cet intellectuel serait vain : professeur honoraire au Collège de France, élu à l’Académie française en 1973, son œuvre avait été célébrée de son vivant par la Pléiade. Elle illustre en effet la force et la singularité d’une contribution essentielle aux sciences humaines.


Cet authentique homme de gauche laissera la trace d’un esprit fertile dont le regard sur les peuples premiers et sur leurs mythes, constitue un legs magistral.
Au nom de Paris et en mon nom personnel, je salue avec respect la mémoire de Claude Lévi-Strauss et je veux assurer sa famille et ses proches de notre solidarité et de notre immense considération pour l’homme et pour son œuvre.

Un commentaire à “Disparition de Claude Lévi-Strauss”

  1. CHAZELAS dit :

    Bien bel hommage posthume , vraiment . pourquoi ne pas célébrer les relations privilégiées nouées entre C Lévi-Strauss
    et Paris en baptisant le Musée des arts premiers / Branly de son nom ?
    Bien cordialement

Publiez un commentaire

CréditsConditions d'utilisationsLiens