ACTUS

Réaction au décès de Bernard Clavel

5 octobre 2010


Communiqué de Bertrand Delanoë


J’apprends avec tristesse la disparition, mardi 5 octobre, de Bernard Clavel.


Avec lui disparaît un très grand écrivain de la sensibilité et de l’authenticité. Son œuvre considérable, depuis L’ouvrier de la nuit paru en 1956 jusqu’à ses derniers ouvrages, comme Les grands malheurs en 2004, a offert à des générations de lecteurs le bonheur d’une écriture unique, fondée sur l’exactitude du regard et sur une immense liberté d’esprit.


Ecrivain de la terre, des plaisirs vécus, et des « petits bonheurs », il a donné de la vie une image de douceur, de lucidité et de dignité. Et sa quête permanente du sacré se fondait sur le refus de tous les dogmatismes.


Bernard Clavel, prix Goncourt 1968, a fait honneur à la langue et à la littérature françaises. Et à travers ses combats pour une justice plus humaine, pour la non-violence et pour la paix, il a contribué à dessiner la figure de l’écrivain humaniste.


Au nom de Paris, j’assure la famille et les proches de Bernard Clavel de ma sympathie et de ma solidarité.

2 commentaires à “Réaction au décès de Bernard Clavel”

  1. GÉRARD dit :

    Je remercie Bertrand Delanoë, maire de Paris d’avaoir communiqué sa tristesse suite au décès de Bernard Clavel. Au nom de ses compatriotes Francs-Comtois, je vous en sais gré.
    Pierer Gérard,
    Président des Francs-Comtoisà Paris et en Ile-de-France
    (association vivante depuis le 1er janvier 1892)

  2. GÉRARD dit :

    Je remercie Bertrand Delanoë, maire de Paris d’avoir communiqué sa tristesse suite au décès de Bernard Clavel.
    Au nom de mes compatriotes Francs-Comtois, je vous en sais gré.
    Pierre Gérard,
    Président des Francs-Comtoisà Paris et en Ile-de-France
    (association vivante depuis le 1er janvier 1892)

Publiez un commentaire

CréditsConditions d'utilisationsLiens