ACTUS

“Delanoë s’engage pour les sans-abri et les mal-logés”

6 novembre 2010


Paris, le 5 novembre 2010 (dépêche AFP)


Le maire socialiste de Paris Bertrand Delanoë est monté au créneau vendredi pour défendre les mal-logés et les sans-abri après une rencontre avec un collectif d’associations qui a ensuite installé 31 tentes rouges sur le pont des Arts à Paris.


Le maire de Paris a rencontré vendredi matin le “collectif des associations unies pour une nouvelle politique publique du logement des personnes sans-abri et mal-logées” qui “condamne le désengagement global et sans précédent de l’Etat sur le logement et l’hébergement des plus démunis”, selon un communiqué de la mairie de Paris.


Le collectif a mené une action spectaculaire vendredi: il a installé 31 tentes rouges sur le pont des Arts au coeur de Paris pour interpeller les pouvoirs publics, a constaté l’AFP.


“L’objectif est de rendre visible un phénomène qui ne l’est pas assez et on se met sur un pont et pas en dessous, au coeur de Paris et à proximité des lieux de décision”, a déclaré Christophe Robert, directeur général adjoint de la Fondation Abbé-Pierre.


“Bertrand Delanoë affirme son soutien au combat mené par ce collectif qui dénonce les baisses de crédits de l’Etat annoncées en 2011 sur le logement social (-160 millions d’euros sur l’aide à la pierre) et l’hébergement d’urgence des sans-abri (-2% par rapport à 2010) et la fragilisation des équipes de maraudes qui vont au contact des personnes à la rue”.


Il “considère comme scandaleuse la décision du gouvernement de boucler son budget dédié à la création de logements sociaux en ponctionnant 340 millions d’euros sur le secteur HLM en période de crise du logement, qui revient à taxer les locataires les plus modestes et privera les bailleurs sociaux de la ville de 25 millions d’euros”.


Paris finance 6.000 logements sociaux par an, “afin d’atteindre dès 2014″ le seuil légal de 20% de logements sociaux, a rappelé la ville.


Bertrand Delanoë est également “favorable à un moratoire sur les expulsions locatives pour impayés de loyer des locataires de bonne foi”.

Publiez un commentaire

CréditsConditions d'utilisationsLiens