ACTUS

9e “Nuit blanche” à Paris le 2 octobre

15 septembre 2010

PARIS, 15 sept 2010 (dépêche AFP)


9e “Nuit blanche” à Paris le 2 octobre avec un programme exigeant et populaire


Parisiens et promeneurs pourront à nouveau déambuler toute une nuit au milieu des oeuvres d’art le 2 octobre, pour la 9e édition de Nuit Blanche, placée cette année sous le signe de l’intimité, d’une programmation exigeante mais aussi populaire, selon la mairie de Paris.


“Nuit Blanche, c’est quelque chose que je crois très important, c’est à la fois très sérieux, ça rend heureux et ça n’a rien de snob, d’élitiste. C’est ambitieux, exigeant mais c’est pour tous”, a souligné mercredi le maire socialiste de Paris Bertrand Delanoë, lors d’une présentation à la presse.


Christophe Girard, adjoint à la Culture, a en outre rappelé que “cette année, dans le contexte actuel du Grand Paris, plus que jamais un grand nombre de villes limitrophes participent dans une logique d’un Paris qui partage et passe par dessus le périphérique”.


Le coup d’envoi de cette 9e édition sera donné dès le samedi après-midi dans Paris et sa banlieue lors d’une “avant-première” organisée par le réseau TRAM, association francilienne d’art contemporain.
Par exemple, au 21 avenue du Maine (Paris XVe), l’exposition Golden Factory ressuscitera l’esprit de la Factory d’Andy Warhol dans un espace revêtu de feuilles d’aluminium. Sur une esplanade près de la bibliothèque François-Mitterrand (XIIIe), un film chinois sera projeté de midi à deux heures du matin. Intitulé “Crude Oil” (2008), il suit en temps réel la journée de travail de 14 heures d’un groupe d’ouvriers sur l’exploitation d’un gisement de pétrole dans le désert de Gobi.


La direction artistique –différente chaque année– est assurée cette fois par Martin Bethenod, directeur du Palazzo Grassi à Venise et ex-commissaire général de la Fiac (Foire internationale d’art contemporain).
Il a choisi de réunir la quarantaine de projets de Nuit Blanche “dans une forme de densité géographique” et dans trois territoires: les installations seront à découvrir dans le centre de Paris autour des île de la Cité et Saint-Louis; à l’ouest, autour du Trocadéro et de la place de l’Alma, et à l’est, dans le quartier de Belleville et du boulevard de la Villette.


M. Bethenod souhaite que les oeuvres (installations sonores, sites historiques revisités, collections permanentes dévoilées, etc.) se découvrent à pied, aucune proposition artistique ne devant être éloignée de plus de 200 mètres de la suivante.


Par ailleurs, les trois “territoires” investis seront desservis toute la nuit par les lignes 14 et 9 du métro, qui seront elles aussi le théâtre de créations artistiques.

Publiez un commentaire

CréditsConditions d'utilisationsLiens