RESPIRATIONS

Remise de la médaille à Edmond Kiraz

29 mars 2011



Lundi 21 mars, j’ai remis la médaille Grand Vermeil de la Ville de Paris à Edmond Kiraz. Ses « Parisiennes », icônes de la capitale, ont fait de lui l’un des artistes majeurs de notre ville.


Imaginées et dessinées dans les années 50, ces figurines aux longues jambes sont indémodables et intemporelles dans leurs styles, elles appartiennent à un Paris qui échappe même aux modes. Kiraz a su saisir l’âme de la femme parisienne et l’illustrer dans ses oeuvres, au-delà des époques et du temps qui passe.


Parisiennes et universelles par leur allure, leur élégance et leur liberté de ton, elles le sont aussi à travers le décor dans lequel Kiraz les fait vivre : Paris. Vue par l’artiste, la ville est encore plus chargée d’histoire, moderne, classique, romantique et vivante.


La carrière d’Edmond Kiraz – avec près de 20 000 planches et plus d’une centaine de toiles – atteste, une fois encore, que notre capitale est source inépuisable d’inspiration et d’imagination.

Publiez un commentaire

CréditsConditions d'utilisationsLiens