RESPIRATIONS

“L’Annonciation”, d’Angelin Preljocaj

23 juillet 2011

Vendredi soir, à l’Eglise Saint-Eustache, au festival Paris quartier d’été, le ballet d’Angelin Preljocaj, Annonciation.

C’est l’Annonce faite à Marie des évangiles que de nombreux peintres ont représentée, qui a inspiré ce chorégraphe exceptionnel. Cette pièce écrite pour deux danseuses qui incarnent la vierge Marie et l’ange Gabriel, créée en 1993, a fait le tour du monde et on comprend en la voyant, les raisons de ce succès. La simplicité voulue de la scénographie, le dépouillement de l’œuvre la rendent très accessible malgré une écriture chorégraphique très subtile. La danse exalte la beauté des deux danseuses face au mystère de l’incarnation qui renvoie à l’énigme de toute création. Le corps et l’âme se rencontrent, dans une dimension où le visible et l’invisible semblent se retrouver et se confondre.

Angelin Preljocaj est sans doute un des chorégraphes les plus doués et les plus attachants de sa génération, il est un artiste extraordinairement ouvert, adaptant le Funambule de Jean Genet ou un conte populaire tel que Blanche neige, se montrant tour à tour classique et novateur, voire- car ces deux qualités sont hautement complémentaires- les deux en même temps. Grâce à Paris quartier d’été, on peut voir cette saison deux de ses créations, dont cette belle Annonciation. Merci à Patrick Martinet, le directeur du Festival et à ses équipes de nous avoir proposé ce moment de pure beauté et de sérénité.

Un commentaire à ““L’Annonciation”, d’Angelin Preljocaj”

  1. LEMAÎTRE dit :

    Merci pour cette analyse de “l’annonce faite à Marie” d’Angelin Preljocaj…La rencontre du corps et de l’âme semble magique… Elle porte une espérance…

Publiez un commentaire

CréditsConditions d'utilisationsLiens