RESPIRATIONS

Inauguration de la place et du square Léo Ferré

6 novembre 2009

C’est avec beaucoup d’émotion que j’ai inauguré samedi 24 octobre, aux côtés de l’épouse de Léo Ferré, Marie-Christine, de ses filles, Marie-Cécile et Manuella, et de Michèle Blumenthal, maire du 12ème arrondissement, la place et l’élégant square Léo Ferré, qui viennent d’être créés à deux pas du marché d’Aligre.

Richard Martin, ami de Léo Ferré et directeur du théatre Toursky de Marseille, a récité avec passion Madame la misère, puis la cinéaste et comédienne Agnès Jaoui a lu Saint-Germain des Prés avec la voix chaude qu’on lui connaît.

« Paname, si tu souriais j’aurais ton charme, si tu pleurais j’aurais tes larmes, si on te frappait, je prendrais les armes… », disait Léo Ferré, qui a chanté Paris sur tous les tons : de « Quartier latin », à « Paris Canaille » en passant par « Paris Spleen » ou « Flamenco de Paris », les chansons de Ferré sont un hymne à notre ville, à ses saveurs, ses parfums, ses matins et ses nuits. Même si Léo Ferré n’aimait sans doute pas les inaugurations, Paris, avec ces deux lieux qui portent désormais son nom, célèbre aujourd’hui un de ses enfants, qui avait pour mot d’ordre l’insoumission et avait fait de la révolte, avec ironie et grâce, un art de vivre.

Un commentaire à “Inauguration de la place et du square Léo Ferré”

  1. Eric Bacher dit :

    Bravo pour cette inauguration. Mais de nombreux Parisiens attendent toujours l’inauguration d’une place ou d’une rue Maximilien de Robespierre. Ce personnage historique est-il trop marqué politiquement pour offenser quelques bien-pensants de droite (et de gauche) ?
    A quand donc une inauguration citoyenne ?

Publiez un commentaire

CréditsConditions d'utilisationsLiens