RESPIRATIONS

Exposition “Fleurs fraîches” de David Hockney

31 janvier 2011



En compagnie de Pierre Bergé, je visite l’exposition “Fleurs fraîches” à la Fondation Pierre Bergé-Yves Saint Laurent : l’originalité de cette exposition ne tient pas seulement au style particulier de David Hockney, qui depuis longtemps n’avait pas exposé à Paris, mais aux supports qu’il utilise, l’Ipod et l’Ipad.


Hockney crée ses images avec ses pouces et ses doigts directement sur l’écran de l’appareil en modifiant les teintes et en superposant des traits de pinceau de différentes largeurs et épaisseurs : une vidéo permet de comprendre comment il opère pour créer des images d’une impressionnante diversité de formes et de couleurs.


Ce qui m’impressionne sans doute le plus est cette capacité de ce très grand artiste de se saisir des appareils les plus récents pour donner une dimension nouvelle à son oeuvre : à près de 75 ans, c’est là le signe d’une vitalité et d’une jeunesse particulièrement marquantes. Cet univers végétal : des fleurs, des jardins, des natures mortes prennent ainsi un relief tout particulier. Grâce à la technique, Hockney renouvelle le genre. J’y vois comme une préfiguration de ce que je souhaite pour la Gaîté Lyrique : ouvrir Paris aux arts numériques, c’est l’ouvrir à des formes nouvelles qui permettent aussi de nouvelles émotions esthétiques.

Publiez un commentaire

CréditsConditions d'utilisationsLiens