RESPIRATIONS

Concert de Daara J Family

26 mai 2011


Lors de mon récent voyage au Sénégal, mon ami Kalifa Sall, le Maire de Dakar, m’avait fait rencontrer un jeune groupe de musique Hip Hop : Daara J Family. J’ai pu assister la semaine dernière à l’un de leurs 3 concerts à Paris, au Musée du Quai Branly.


Quelle belle idée d’accueillir ainsi au cœur de Paris ce groupe si célèbre en Afrique, qui réunit des milliers de personnes et a déjà à son actif plusieurs disques d’or ! Le temple des Arts Premiers trouve ici tout son sens, en tissant des ponts entre les civilisations, les continents et les cultures, et en rappelant ainsi l’influence décisive de la musique africaine sur toute la musique actuelle.


Pendant près de deux heures, le public est debout, on chante un monde beau et métissé, et on revient sur l’histoire de l’Afrique, ce continent où se joue une partie de l’avenir de l’humanité. Un beau moment à l’image de Paris, ville ouverte sur le monde, qui défend le partage, la rencontre d’imaginaires différenciés et invite au dialogue et à la tolérance.


Pour voir le concert, cliquez ici


A voir également, la page officielle Myspace de Daara J Family

Un commentaire à “Concert de Daara J Family”

  1. Lola dit :

    Monsieur le Maire,

    Ravie que le concert de la Daara J Family vous ait plu. J’étais moi-même dans la salle ce soir-là et ai été surprise de vous voir à la sortie du concert. Désormais tout s’explique. Et la raison de votre présence m’enchante.
    Toutefois, sachez, monsieur le maire, que de très nombreux artistes de talent du continent africain mériteraient eux aussi vos applaudissement, à Paris ou ailleurs en France, si seulement l’occasion de jouer devant vous leur était faite. En effet, des artistes africains demeurent empêchés de jouer en France pour cause de visas non délivrés par nos autorités consulaires ( pas plus tard que cet hiver, certains artistes maliens invités au Festival Africolor, n’ont pas pu se se rendre en Seine Saint-Denis, où avait lieu le Festival). Cette injustice, qui fait que des artistes africains ne peuvent aller à la rencontre de leur public français ne peut perdurer…
    J’espère que la prochaine fois que vous applaudirez des artistes africains, vous aurez une pensée pour leurs homologues coincés au pays, et un mot pour dénoncer l’absurdité de notre système de délivrance de visas.
    Pour réellement parvenir à “tisser des ponts entre les civilisations, les continents et les cultures”…

    Cordialement,

    Lola,
    Parisienne du 18ème arrondissement.

Publiez un commentaire

CréditsConditions d'utilisationsLiens