RESPIRATIONS

150 ans de l’Alliance israélite universelle

20 septembre 2010


A l’Hôtel de Ville, j’inaugure une exposition consacrée aux 150 ans de l’Alliance israélite universelle. C’est un plaisir de rendre hommage à cette belle institution, qui, à travers ses bibliothèques et ses écoles dans le monde entier, diffuse les valeurs de deux universalismes : la francophonie et le judaïsme.


En parcourant cette longue et noble histoire, je retrouve de très hautes figures. Celle de Crémieux, l’un des fondateurs de l’Alliance, dont le nom reste un pont de gratitude et de fraternité réciproques, entre le Maghreb et la France. Et je pense aussi bien sûr à René Cassin, prix Nobel de la paix, qui fut l’un des premiers Français libres, et le rédacteur de la déclaration universelle des droits de l’Homme…


Bonheur, enfin, de remettre, à cette occasion, la médaille Grand Vermeil de la ville de Paris, au président actuel de l’Alliance israélite universelle. Ady Steg aime à dire que la France est sa patrie culturelle, et le judaïsme sa patrie spirituelle. Et je pensais, en cet instant d’hommage, au petit garçon qu’il avait été, venu de son « shtetl » des Carpates. Il est arrivé, à Paris, à la veille de la guerre, sans connaître un mot de français. La France l’a adopté, et il l’a adoptée, et il l’a servie, jusqu’à devenir l’un de ses plus éminents professeurs de médecine, une référence mondiale en matière d’urologie. Cette France, il l’aime, au-delà de tout, et en dépit du pire. Il l’aime en souvenir de Madame Jean, la concierge de l’immeuble qu’il habitait avec ses parents, qui lui tendit la clef d’un logement inoccupé, lui permettant ainsi d’échapper à la rafle du Vel d’Hiv. Il l’aime en souvenir de Monsieur Binon, son professeur de lettres au lycée Voltaire, qui, lorsqu’il le vit arriver avec l’étoile jaune cousue sur le revers de sa veste, fit étudier à sa classe le traité de Voltaire, De la tolérance. Il l’aime pour ses lumières, et il contribue, avec l’ardeur de la fidélité, à les faire rayonner.

Publiez un commentaire

CréditsConditions d'utilisationsLiens