VU, LU AILLEURS

Tunisiens, ne trahissez pas les nobles idéaux de votre révolution !

20 janvier 2012

par Hélé Béji, écrivaine.

Tunisiens, vous vous êtes levés contre la tyrannie et l’injustice avec des coeurs vrais, vous étiez les Justes. Vous avez éclairé le monde de la flamme de votre dignité, vous étiez l’humanité. Vous avez fait retentir vos rues d’une clameur généreuse, vous étiez la fraternité. Vous avez ranimé le sens valeureux du prochain, vous étiez la bonté. Vous avez conquis l’estime de tous par votre panache, vous étiez la fierté. Vous avez souri par millions à vos visages divers, vous étiez la tolérance.

Le 5 janvier, à l’aéroport de Tunis-Carthage, vous n’avez été ni justes, ni fraternels, ni dignes, ni grands, ni bons, ni humains. En martelant de vos poings levés “Mort aux juifs !”, pis encore “Tuer les juifs est un devoir !”, vous avez offert le spectacle d’une phalange démente qui nous plonge dans la stupeur et l’affliction. Non seulement vous avez failli à votre oeuvre, mais vous avez outragé la cause palestinienne, en l’accablant de slogans aussi funestes que ceux de ses ennemis. Vous avez trahi le message de votre foi.

La suite de l’article sur lemonde.fr

Publiez un commentaire

CréditsConditions d'utilisationsLiens