VU, LU AILLEURS

“Face à Dati et Fillon, le plus emblématique, c’est moi!”

19 décembre 2011

Le JDD, “Face à Dati et Fillon, le plus emblématique, c’est moi!” – Entretien avec Axel Kahn (18.12.2011)

Soutien de Martine Aubry lors de la primaire, le généticien Axel Kahn sera candidat aux législatives dans la 2e circonscription. Premier entretien.


Vous serez un candidat du PS aux législatives à Paris, pourquoi?

Le maire de Paris, Bertrand Delanoë, m’a téléphoné il y a un mois et demi en me parlant de ce combat emblématique contre François Fillon. Je lui ai d’abord demandé le temps de la réflexion, puis, je me suis dit que cela aurait de la gueule. Cette circonscription représente pour moi, je le dis avec un peu d’humour, le centre du monde.

Vous vous engagez définitivement en politique?

Les combats que j’ai menés concernant l’éthique étaient déjà profondément politiques. Pour moi, la politique, c’est imaginer une société propice à notre épanouissement et à celui de nos enfants.

Connaissez-vous François Fillon?

Je le connais très bien. Je l’ai aidé à mener les états généraux de la recherche lorsqu’il était ministre. Nous avons sympathisé. Je l’ai revu lors des grands mouvements de grève de 2009, quand je suis allé déjeuner à Matignon pour parler en particulier du problème de la formation des maîtres. C’est un homme de qualités, mais je suis totalement opposé à sa politique. Le néolibéralisme financier est devenu franchement immoral. Depuis 2007, François Fillon mène cette politique qui est mauvaise – et même exécrable. Par ailleurs, il n’échappe à personne que François Fillon fait le saut de la Sarthe au centre de Paris dans la perspective des municipales de 2014. Or ma position est claire : je suis totalement solidaire du bilan de l’équipe de Bertrand Delanoë.

Quel regard portez-vous sur les querelles entre Fillon et Dati?

Un regard amusé et un peu ironique. Je ne connais pas du tout madame Dati, mais on lui fait de mauvaises manières. Vous remarquerez qu’entre Rachida Dati, François Fillon et moi, celui qui est vraiment enraciné de tout temps du Quartier latin au 7e arrondissement, qui quitte dans quelques jours la présidence de la grande université du 6e arrondissement et qui a au total une incontestable légitimité, c’est Axel Kahn. Face à Dati et Fillon, le plus emblématique, c’est moi!

La victoire est-elle possible dans cette circonscription de droite?

C’est une circonscription où la gauche a très peu de chances, mais je suis un compétiteur et j’espère gagner. Le combat sera beau et ardent.

François Hollande vous fait-il rêver?

Il a commencé à prendre en compte quelque chose qui m’est cher : la réhabilitation du progrès. Dans son projet, il y a naturellement le réalisme : vaincre la crise. Mais dans sa volonté de renouer avec le progrès, il n’y a pas de différence entre mon aspiration et son discours.

Votre frère, le journaliste Jean-François Kahn, penche pour Bayrou…

J’aime personnellement beaucoup François Bayrou. D’abord, c’est un homme de cheval, comme moi. Il a même posé des questions au généticien que je suis pour savoir comment favoriser les saillies de ses juments! Il a des valeurs humanistes incontestables et elles me sont sympathiques. Mais, par d’autres aspects, il représente une vision très traditionnelle de la droite.

Un commentaire à ““Face à Dati et Fillon, le plus emblématique, c’est moi!””

  1. Jean Louis SAILLANT dit :

    C’eût été plus judicieux de présenter un candidat membre du Parti Socialiste. cette excessive bipolisation de la vie politique est excécrable.

Publiez un commentaire

CréditsConditions d'utilisationsLiens