VU, LU AILLEURS

« Qui veut la peau de Yunus ? »

19 avril 2011


Courrier international, « Qui veut la peau de Yunus ? », par Mahfuz Anam pour le quotidien The Indian Express (14.04.2011)


La Grameen Bank en danger : le limogeage de son directeur-fondateur, Muhammad Yunus, souhaité par le gouvernement bangladeshi, risque de mettre en péril cette « banque des pauvres ». C’est alors le principe même du microcrédit qui serait remis en cause.


« En décembre 2010, Muhammad Yunus, pionnier du microcrédit, fondateur de la Grameen Bank et lauréat du prix Nobel de la paix, s’est vu traiter de “sangsue” par Sheikh Hasina, le Premier ministre du Bangladesh. Elle l’a accusé de s’enrichir sur le dos des pauvres en les enfermant dans l’endettement. Le réquisitoire sans nuances de Madame le chef du gouvernement contre la plus grande célébrité du pays a été déclenché par un documentaire, Fanget I Mikrogjeld [Prisonnier du microcrédit], diffusé en Norvège le 30 novembre 2010. Le microcrédit en tant que modèle de lutte contre la pauvreté y était durement critiqué… »


Lire la suite sur le site du Courrier international

Publiez un commentaire

CréditsConditions d'utilisationsLiens