VU, LU AILLEURS

« Le pari risqué de l’Europe »

14 mai 2010

Telos, « Le pari risqué de l’Europe », par Charles Wyplosz (13.05.10)


Suite à l’adoption du plan de sauvetage, Charles Wyplosz, professeur d’économie à Genève, décrit les différents scénarios qui pourraient en découler.


« En mettant 750 milliards d’euros sur la table, les autorités européennes ont montré qu’elles ont enfin pris la mesure des enjeux qui mobilisent les marchés financiers. Le seul problème est que l’argent n’est pas vraiment là. L’idée est qu’il n’a pas besoin d’être là puisqu’il s’agit de garanties, pas de prêts. L’Union Européenne va simplement se porter garante des dettes publiques espagnole ou portugaise. Il ne faudra lever des fonds que si les gouvernements espagnols ou portugais font défaut, ce qu’ils n’ont aucune raison de faire si les marchés continuent à leur prêter de l’argent, ce que les marchés n’ont aucune raison de ne pas faire si les dettes sont garanties. Bloquer la contagion de la crise sans dépenser un euro, il fallait y penser ! … »


Lire la suite sur Telos

Publiez un commentaire

CréditsConditions d'utilisationsLiens