LES ÉDITOS

Pourquoi je soutiens Martine Aubry

19 septembre 2011


C’est l’heure du choix. L’unité des forces progressistes sera d’autant plus profonde, d’autant plus réelle, qu’elle s’établira sur une orientation politique claire, sur des priorités assumées.


En ce qui me concerne, on le sait, en liberté et en responsabilité, j’ai choisi. Sans que cela remette en cause l’estime que je porte aux autres candidats, je voterai, le dimanche 9 octobre, pour Martine Aubry. Et je tiens à en rappeler ici brièvement les principales raisons.


1. Je suis convaincu que la gauche est menacée, dans la présidentielle de 2012, par deux écueils d’égale gravité : celui d’apparaître comme laxiste, irresponsable et dépensière ; et celui de réduire ses ambitions à une dimension purement comptable. Nous gagnerons si nous savons marcher sur deux jambes : d’une part, le sérieux budgétaire, car sans assainissement de ses comptes publics la France – chacun le sait- court à la catastrophe ; d’autre part, la justice sociale. Ce deuxième impératif est aussi essentiel que le premier, non seulement par souci élémentaire d’équité, mais aussi au nom de la paix civile : l’exaspération sociale est un ferment d’instabilité au moins aussi important que les questions budgétaires. Or je sais que Martine Aubry rendra compatibles, et même complémentaires ces deux objectifs : le sérieux et la justice. Elle l’a prouvé quand elle était ministre en charge des affaires sociales, notamment, en rétablissant les comptes de la sécurité sociale tout en créant la Couverture maladie universelle.


2. Le malaise français, le doute français, ont un nom : le chômage. Trois millions de sans emploi, cinq millions d’inscrits à Pôle emploi, ce sont autant de tragédies individuelles. Si notre pays a, à ce point, perdu confiance en lui-même, c’est d’abord pour cela. Et Martine Aubry est, sans conteste, la mieux placée pour relever ce défi. Le travail, si j’ose dire, c’est son métier. Elle fut l’une des principales inspiratrices des lois Auroux, qui ont institué, pour les salariés, de nouveaux droits fondamentaux. Elle connaît intimement le monde de l’entreprise et le secteur industriel pour avoir travaillé au sein du groupe Péchiney. Nous lui devons aussi, sous l’autorité de Lionel Jospin, les emplois jeunes qui ont mis au travail des centaines de milliers de jeunes (70% des personnes ainsi entrées sur le marché du travail n’en sont pas sorties). Et c’est dans le même esprit qu’elle a inscrit dans notre projet commun les 300 000 « emplois d’avenir ». On nous dit que ce n’est pas nouveau ? Je réponds : « Et alors, puisque ça marche ? ». Au total, si, entre 1997 et 2002, la France a créé 2 millions d’emplois, Martine Aubry y est pour beaucoup. Parce qu’elle sait trouver l’équilibre entre l’impulsion publique et l’initiative privée, entre l’encouragement à l’innovation, et, quand il le faut, des politiques résolument interventionnistes. En soutenant le tissu des petites et moyennes entreprises, en mettant au service de l’emploi sa connaissance fine du monde de l’entreprise, en déployant, à l’échelle d’un pays, le volontarisme dont elle a fait preuve à Lille, Martine Aubry sera la candidate de l’emploi.


3. Dans la période infiniment grave que nous traversons, il faut un chef d’Etat qui tienne le gouvernail. Il faut, à la tête de notre pays, quelqu’un qui fasse preuve d’autorité, de détermination, et de courage : le courage de trancher, le courage de déplaire, le courage d’affronter et de surmonter les crises. Par son expérience, par son tempérament, Martine Aubry est une femme d’Etat, elle en aura les vertus et le caractère. Elle saura choisir, et assumer ses choix, sans renoncer à rassembler. Elle l’a prouvé, pendant trois ans, comme Première secrétaire du parti socialiste : elle peut faire travailler ensemble des personnes différentes, en leur fixant un cap commun. Ainsi a-t-elle coordonné, pour 2012, la préparation d’un projet dynamique, et créé les conditions de son adoption à l’unanimité. C’est dans ce même esprit que Martine Aubry sera la candidate du rassemblement des forces progressistes et écologistes. Elle permettra, mieux que personne, d’éviter l’éparpillement des voix de gauche au premier tour. Et elle garantira, dans la durée, en réduisant autant que possible les oppositions internes, le succès d’une équipe nouvelle, rassemblée, et dédiée au redressement de la France.


Bertrand Delanoë

27 commentaires à “Pourquoi je soutiens Martine Aubry”

  1. bougeonsnous dit :

    Le soutien que B.Delanoe entend apporter à Mme AUBRY ne lui servira guère plus que celui de DSK…
    Le copinage, toujours le copinage…

  2. FRITSCH dit :

    Je soutiens François HOLLANDE pour des raisons politiques,comme toi

    - parceque c’est Martine qui t’a écarté au congrès de, Reims

    - parcequ’il aurait été candidat de toute façon.Martine ne s’est décidée que lorsque D.S.K.a été out…

    C’est pourquoi,de toutes mes forces,je soutiendrai l’autre François!

    Amitié
    Claude FRITSCH

    • MASSIN patrick dit :

      J’ai entendu discuter à FLUNCH’S à midi deux personnes qui apparemment appréciaient
      SARKOZY, je me demande bien pourquoi, vu les événements récents. Enfin, vis à vis
      du candidat P.S. favori des sondages, il étaient peu amènes (Mme : ce gros con).
      Je voudrai simplement dire que justement, si Martine a écarté HOLLANDE du congrèsde
      REIMS, c’est peu être à cause de son manque d’intelligence surtout politique (traité
      de Lisbonne!!!!!). Et pourquoi HOLLANDE se présente t’il, c’est justement à cause
      de son inimitié à l’écart de Martine (et non l’inverse) C’est pour l’emmerder en
      restant poli (à mon avis l’ex couple HOLLANDE, c’est le couple maudit du P.S.
      Ils n’ont pas compris le niveau de leur incompétence, c’est lamentable!!!

  3. alternat dit :

    Parce que vous pensez sincèrement que “l’autre François” aurait fait le poids face à DSK (s’il n’y avait pas eu ces sombres histoires et qu’il s’était présenté aux primaires) ?? Martine Aubry est juste un peu plus lucide et je crois qu’elle sait aussi ne pas “faire cavalier seul” comme d’autres… c’est pour ça aussi que je choisirai Martine Aubry même si, j’étais tentée au départ de porter mon choix sur François Hollande. Bien à vous :)

    • Oui, absolument, François aurait fait le poids face à DSK, et il aurait gagné. Et c’est très dommage que cette bataille n’ait pas eu lieu. Ca aurait été plus clair d’y voir entre socialiste et social-demokrat
      Ca aurait définitivement écarté la sociale démocratie dont les électeurs de gauche ne veulent pas plus que les électeurs de droite ne veulent de reaganisme sarkozyste.
      Ici et maintenant, c’est insidieux. Aubry est sociale-démocrate et le cache derrière un discourt gauchisant qu’elle s’est fabriqué à Reimns pour chevaucher le courant fabuisien.

  4. pier-maria cecchi dit :

    Merci Bertrand, tes écrits sont superbes, justes, argumentés et me servent plus que de modèle puisque je fait du copie-collé, ou du transfert massif dans mon large environnement.

    Que DSK se taise,lui, mais qu’il se taise!Il y en a tant d’autres qui ont ses connaissances et des capacités. On veut une équipe capable, au diable homme ou femme providentiel!

  5. houel dit :

    Franchement, pour la gestion même du pays, je pense que Hollande et Aubry, sont à peu près équivalents, quoique chacun avec des qualités différentes. Mais voilà Bertrand, en nous décrivant les qualités (qui sont grandes certes)de Martine pour gérer le pays, tu oublies simplement qu’avant de gérer le pays, il faut d’abord, et avant tout, gagner les élections! Et là, il faut d’autres qualités, très différentes (2002, hélas, l’a bien montré avec Jospin crédité d’un bilan d’enfer!… C’est pourquoi je choisis Hollande, qui me paraît, d’abord, plus à même de battre Sarko (mais ce sera dur, on le sait…). Jean

    • SoDem dit :

      Oui, en 2007 on avait tenu le même raisonnement et on a vu la suite. Désolé mais je demeure persuadé que si les sondeurs donnent Hollande c’est que la droite a une casserole à sortir dès qu’il sera désigné

      • MASSIN patrick dit :

        Elle a d’ailleurs tout préparé pour l’accueil en grandes pompes.
        Sacré HOLLANDE , attention aux R.G. de SARKO le facho machiavélique promeneur
        solitaire de KARACHI avec des valises de billets et de TNT.
        Si l’on veut liquider N.S. avec HOLLANDE on ne risque pas de faire des vagues.

    • Barlis Corine dit :

      Oui il faut certes gagner l’élection mais ce qui me gêne dans le discours de François Hollande c’est qu’il y pense trop, il ne pense même qu’à ça. On a le désagréable sentiment que peu lui importe ce qu’il fera ensuite, une fois au pouvoir.
      Martine elle souhaite gagner, non pour gagner, mais mettre en oeuvre la politique qu’il faut pour la France et les Français. Cela change tout à mes yeux, c’est pourquoi elle aura ma voix les 9 et 16 ; elle seule pense au bien commun, c’est si rare…

  6. SoDem dit :

    Je suis heureux de trouver des soutiens à Martine. Quand on voit le travail qu’elle a fait pour sortir le Ps de la m…. dans laquelle l’avait laissé Hollande, je trouve déplacé que ce dernier puisse avoir les soutiens qu’il a.

    Problème je demeure persuadé que ces primaires vont laisser des traces et je suis réservé sur la réussite des socialistes en 2012.

    A l’issue de ces primaires, nous serons divisés et même si nous avons tous envie de voter contre Sarkozy, il sera bien difficile de voter pour celui que nous n’aurons pas choisi, au premier tour en tout cas.

  7. rouchon pascal dit :

    oui ce soutien reste etonnant et assez peu explicité
    martine rassemblera a gauche au premier tour oui
    ais rassembera t’elle au centre au second non

  8. Jp dit :

    Merci pour cet article. J ai confiance en vous deux!

  9. jyt dit :

    Très bon plaidoyer pour Martine, mais pour moi c’est François qui reste le meilleur pour gagner la Présidentielle et présider la France!…

  10. zabou dit :

    Je regrette que Martine AUBRY comme tous les autres candidats de la gauche notamment lors de l’émission, ne parle de la dépendance !!!!!!
    Amitiés socialistes

  11. MANDELKORN dit :

    J’aurais attendu des socialistes, des communistes et consort qu’ils défendent DSK et que personne le condamne. Or, ce que je lis, entend et regarde sur ce sujet (qui fait la joie vu l’audimat); me laisse penser le contraire. Qu’il soit traité avec du respect, (en tout cas dans la tête des gens, que de fallacieuses pensées que je n’ai pas). Par ailleurs,il faut arrêter de s’indigner pour rien, j’aurais souhaité qu’on enterre personne, ni dans ces primaires, ni même vis à vis des sondages. Et je ne regrette rien de la part de tous ces candidats à gauche, je les crois tous mêmes capables, même si j’ai ma préférence, et je ne comprends pas les procès d’intention, de soutien aveugle, du dit copinage, etc..qu’on leur fait

    • MASSIN patrick dit :

      Je vous signale, camarade, que Martine s’inquiétait tous les jours de sa situation
      à N.W. pendant son procès.
      Que F.H. ose lui proposer une place de ministre, il fait du Ségolène, de la corruption
      c’est lamentable (finalement il copie aussi sur SARKO) pauvre type!!!

  12. MANDELKORN dit :

    Le décryptage de nos fiches de paye est déjà très peu en rapport de la répartition des charges de travail. PLus important encore de la part de nos employeurs, cet épée de DAMOCLES qui nous indiquent des restrictions de personnel. Ceux qui à droite font valoir leur connaissance à eux pour ce qui est de leur structure surtout celle qui est financière.. J’apprécierais qu’on arrête ce rapport qui va évidemment bien au-delà, mais déjà à ce jour, il ne s’avère pas normal ni équitable de payer des gens du même attachement professionnel avec autant de différence. Un employé à 1600€ et un directeur à 6000e

  13. MANDELKORN dit :

    Avec les défauts inhérents aux vacations, aux contractuels en matière de retraite, il est incroyable de se rendre compte de ces misères en matière de retraite notamment à cause de ces contrats à durée indéterminée. L’animateur péri-scolaire, le moniteur de colonie de vacances ou le directeur de camps d’ado, le vacataire en sport, etc..n’a aucun choix pour travailler, on lui impose un job de date à date, celà ne peut plus durée, il y un salaire faible, mais en plus il faut voir le peu de cotisations pour sa retraite, On veut booster la jeunesse en sport, pour améliorer les études des plus faibles, à l’école , proposer des loisirs, on veut des animateurs et des directeurs de collectivités et au fond du compte on fabrique des futurs clochards. Par compte, le planqué, lui il cotise plein pot. C’est grave.

  14. nettouyeur dit :

    Quoi! Hollande? Ce clown.

  15. eLLe dit :

    Très beau texte pour soutenir la candidate la plus légitime.
    François Hollande est bien sympa mais être choisi sur des sondages n’est pas la meilleure chose… Les sondages nous ont fait perdre en 2007, oublions les et désignons Martine Aubry, socialiste à part entière -contrairement à ce que certains disent ici sans aucune raison- et qui après l’avoir relevé conduira le parti à sa victoire !

  16. eLLe dit :

    Une fois de plus -en relisant certains commentaires-, pourquoi penser que FH est le plus à même de rassembler la gauche ? Certains parlent du centre, d’autres le disent plus à gauche que Martine Aubry qui serait une fausse gauchiste, celà n’a aucun sens !
    N’oubliez pas que si Martine Aubry est très impopulaire à droite, ce n’est de toute façon pas eux qui voteront pour le PS mais contrairement à FH, elle ne passe pas pour un “guignol” auprès d’une grande partie de l’électorat socialiste !
    Je serais vraiment déçu que fh soit designé candidat après ce qu’il (n’)a (pas) fait au ps, ce serait un comble de récompenser Martine Aubry de cette manière. Et comme beaucoup, sans même claquer la porte, j’aurais bien du mal à defendre ce candidat dont le seul mérite aura été d’être plus populaire auprès des sondeurs (demandez à un mathematicien la validité d’un sondage, plus encore quand le socle est inconnu…)

  17. Aïon dit :

    Il est dans la logique des choses que quelqu’un d’excellent comme Delanoë soutienne quelqu’un d’excellent comme Aubry : ce n’est là rien d’autre que le résultat d’une évaluation par les pairs.

  18. [...] un billet publié sur son blog, Bertrand Delanoë, maire de Paris, énonce les trois principales raisons qui le conduisent à [...]

  19. Leroy dit :

    Soutenir Aubry? pourquoi pas..mais ou est son programme ? Les 30 heures cette fois pour un meilleur partage?
    Mais pour partager quoi??? les caisses sont vides!!! Commençons par résoudre la crise, c’est la priorité des priorités…mais là les candidats sont moins nombreux!

  20. Yann dit :

    j’approuve entièrement votre texte, cher Monsieur Delanoë. Je viens pour ma part de rédiger un billet intitulé “Pourquoi je voterai pour Martine Aubry les 9 et 16 octobre”:

    http://www.lepost.fr/article/2011/09/24/2597665_pourquoi-je-voterai-pour-martine-aubry-aux-primaires-les-9-et-16-octobre_1_0_1.html

Publiez un commentaire

CréditsConditions d'utilisationsLiens