LES ÉDITOS

Lettre de Bertrand Delanoë à François Fillon

13 janvier 2012

Monsieur le Premier ministre,

J’ai été amené, au cours des dernières années, à attirer à plusieurs reprises votre attention sur les aspects particulièrement agressifs de votre politique à l’égard des Parisiens.
Sur le plan financier, vous avez pris des décisions visant directement à affaiblir la collectivité parisienne. Ce sont ainsi 1,3 milliard d’euros de transferts de l’Etat non compensés qui ont été indûment mis à la charge des contribuables parisiens. Vous n’avez pas hésité à assumer, dans ce domaine, des dispositifs pénalisant spécifiquement Paris : comment ainsi expliquer que le versement de l’allocation personnalisée d’autonomie (APA) destinée au soutien des personnes âgées dépendantes, soit compensée par l’Etat à hauteur de 28% en moyenne dans les autres départements français mais de seulement 7% pour ce qui concerne Paris ?
En matière de logement, votre Gouvernement a décidé de réduire ses financements pour la réalisation de logements sociaux dans la Capitale. Malgré l’envolée du niveau des loyers qui frappe durement les familles des classes moyennes parisiennes, vous avez refusé ma demande de pouvoir expérimenter un dispositif d’encadrement pour les premières mises en location et les relocations.
Pendant toute cette période, j’ai pourtant veillé à ce que la Ville de Paris maintienne une attitude constructive vis-à-vis de l’Etat, en s’associant à la conduite de projets conformes à l’intérêt général. Je pense par exemple à la construction d’un nouveau tribunal de Grande Instance qui se fera, sur ma suggestion, aux Batignolles, ou bien à la réalisation de la Philharmonie à la Villette que la Ville et l’Etat financent à parité.
Il me semble en effet que les relations institutionnelles entre le Gouvernement et la Ville de Paris ont vocation à s’inscrire dans un cadre loyal et respectueux de la légitimité démocratique de chacun, sans sectarisme ni instrumentalisation à des fins politiciennes.


Lire la suite de la Lettre de Bertrand Delanoë à François Fillon sur Paris.fr.

Publiez un commentaire

CréditsConditions d'utilisationsLiens