LES ÉDITOS

Réponse aux messages des internautes

15 septembre 2009

Vous avez été nombreux à vous exprimer sur ce site, à réagir aux textes mis en ligne, ou plus simplement à donner spontanément votre sentiment sur des sujets qui vous tiennent à cœur. Je veux, d’abord, vous en remercier. Je ne peux répondre individuellement à chacun- et mon premier souhait est du reste que vous dialoguiez entre vous, ce que vous avez commencé à faire, en toute liberté. Mais je tiens à vous apporter quelques éléments de réponse, sur des sujets qui reviennent souvent dans vos messages.

- Certains s’interrogent sur ce que l’on pourrait appeler un certain style. Ils s’étonnent et s’inquiètent, amicalement, d’une forme de discrétion ; et mes réticences devant le jeu médiatique traditionnel semblent les intriguer. Je leur réponds que cette sobriété là est assumée, et que l’action publique n’est pas un spectacle. Mais sobriété n’est pas distance, et quand j’ai quelque chose à dire je le dis: ce site, justement, est un lieu de parole, de réflexion et d’échange, et un espace où je m’exprimerai, régulièrement, sans posture et sans tabou.

- D’autres me posent des questions sur la méthode. L’objectif de tout engagement public, soulignent-ils avec raison, c’est d’être utile. Or pour qu’un site comme celui-ci puisse avoir une utilité, il faut qu’au-delà de la vivacité et de la spontanéité des échanges, il puisse aboutir à des propositions. Et c’est bien mon intention, c’est là ce qui fonde et ce qui maintient mon énergie. C’est ici l’un des lieux où les progressistes, celles et ceux qui aspirent au changement, peuvent commencer à réfléchir, sereinement, à la construction d’une offre alternative, plus juste et plus claire. 

- Et enfin je voudrais répondre à une interpellation plus ponctuelle qui revient régulièrement dans vos messages. Il s’agit des impôts locaux à Paris. J’entends et je lis chacune de vos remarques, et je suis particulièrement sensible à certaines des situations que vous décrivez. Aussi je voudrais vous dire simplement ce qu’il en est. Les taux de la fiscalité sont restés parfaitement stables à Paris entre 2001 et 2008. J’avais annoncé, en toute transparence, avant les élections municipales, que, si les Parisiens nous renouvelaient leur confiance, les impôts augmenteraient, de façon modérée, et sur une durée limitée à deux ans. Cette hausse est limitée à 9% pour ce qui concerne la taxe d’habitation. Mais nous y ajoutons- d’assez nombreux internautes le soulignent- la création d’une taxe foncière départementale. Pourquoi ? Paris était jusqu’à présent le seul des cent départements français à ne pas percevoir cet impôt, qui est acquitté par les propriétaires. Sa création répare une injustice, en corrigeant un déséquilibre profondément inéquitable entre propriétaires et locataires. Le patrimoine des propriétaires a considérablement augmenté ces dernières années, tandis que les locataires payent des loyers de plus en plus élevés : était-il normal, dans ces conditions, que les propriétaires ne contribuent pas du tout aux dépenses du département- de surcroît quand on sait que celles-ci sont essentiellement d’ordre social ? Nous devions mettre fin à cette anomalie, surtout dans un contexte de baisse de nos recettes : chute importante de la fiscalité immobilière et désengagement continu de l’Etat, dont la dette envers les Parisiens s’élève aujourd’hui à 312 millions d’euros.

Au total, Paris reste, de loin, la grande ville de France où les impôts locaux sont les moins élevés. Et l’effort que nous demandons aux Parisiens sera destiné au financement de 40.000 logements sociaux, à la prolongation du tramway, à l’installation de 200.000m2 de panneaux photovoltaïques, à l’aménagement de pépinières et d’incubateurs pour les jeunes entreprises innovantes, en somme à l’émergence d’une ville plus solidaire, plus moderne, plus ouverte, de plain-pied dans son siècle.

A toutes et à tous, merci de votre engagement, merci de votre exigence, et à bientôt.

Bertrand Delanoë.

13 commentaires à “Réponse aux messages des internautes”

  1. Harry Haller dit :

    C’est la crise, le temps n’est pas au bling-bling, aux strass et paillettes. La mode est aux tailleurs sobres pour s’ “angelamerkeliser”, aux costumes austères avec manches assez longues pour cacher la dernière montre à 40 0000 euros. Votre style est un atout d’autant plus qu’on sait qu’il n’est pas feint.

  2. NOEL BILLARD dit :

    Ma première contribution semblerait avoir été incluse dans le premier tiret. Il ne s’agit pas d’un exercice de style mais de positionnement par rapport au futur. Je ne te demande pas d’être candidat systématiquement ou pour reprendre une expression en provenance d’Evry “naturellement” mais de ne pas t’exclure “systématiquement” ou, pire, “naturellement”. Si tu n’exiges rien, ne rejette rien. Sincères amitiés, j’espère pouvoir venir le 26/09.

  3. Philippe Boulu dit :

    Bonjour,

    La Taxe foncière a augmenté de 29 %!!!!
    avec apparition d’une part départementale qui n’existait pas avant

    Merci

  4. Ludo dit :

    Au lieu de parler en pourcentages j’aimerais bien connaître l’augmentation de la taxe foncière en euros… Et j’aimerais aussi savoir quand l’État va payer ses dettes envers Paris.

  5. albert dit :

    Bonjour,
    Pourquoi ne pas avoir monté ce blog bien avant Reims, vous qui semblez si méthodique… Bon courage et on compte sur vous !

    ps: Seul les imbéciles ne changent pas d’avis, alors pour un 3ème mandat !

  6. st amand dit :

    arretez cette idée de vouloir recommencer la “connerie” de 50 millions d’euros pour faire un clip glamour au lieu de sportifs pour les JO, sans compter votre délire d’hallyday laissez tomber le foot et l’augmentation de nos impots; sinon pourquoi voter pour vous

  7. levi dit :

    Bonsoir je me suis déjà exprimé concernant ton site mais certains reagissent comme s’ il s’agissait d’un site uniquement réservé aux parisiens.

    Bertrand, du moins je le crois, a crée ce site pour répondre à tout le monde, il s’exprime sur tous les sujets qui concernent l’ensemble des français.

    je veux bien faire connaitre le dit-site et le diffuser mais je demande aux parisiens surtout s’ils sont socialistes ou très proches de ses idées de réagir sur les sujets abordés par Bertrand amitiés socialistes

    paul

  8. claude dit :

    Bonjour,

    Je ne sais si je suis au bon endroit pour faire des suggestions, mais on verra bien!

    Paris est, sans doute encore pour longtemps, la capitale de la France et une grande ville célèbre dans le monde.
    Et la France, un grand pays européen qui est en grande partie à l’origine d’une certaine idée de l’Europe et de la naissance de cette Grande Europe. Force est de constater que les Institutions européennes ne sont pas très bien connues du grand public: on ne garde en mémoire que ce que les médias veulent bien nous en livrer: les enjeux politiques, économiques et sociaux.

    Je me demande donc, s’il ne serait intéressant de réfléchir à la création à Paris d’une superbe fête de l’Europe, tout comme nous avons la Fête de la Musique. Et ce pour faire connaître les autres peuples, cultures et traditions de notre si belle Europe! Et pourquoi pas en faire connaître toute la modernité au travers de ses inventions, PME, Institutions et ses Arts et Artistes!

    Claude

  9. Baptiste dit :

    Bonjour Bertrand Delanoë.

    Le message qui suit est un soutien.
    Soutien pour votre action à Paris.
    Soutien pour votre exigence dans tous les dossiers auxquels vous devez faire face.
    Soutien pour votre fidélité, votre loyauté en politique.
    Soutien pour votre intégrité qui est en totale opposition avec nos maires précédents et de nombreux responsables politiques qui empoisonnent nos débats publics.
    Soutien pour votre courage en politique.
    Enfin soutien pour le futur, car aujourd’hui vous êtes le seul qui, rassemblant les qualités précédemment citées, possède l’envergure nécessaire à la construction d’un projet alternatif à la droite pour les échéances éléctorales de 2012.

    Ne renoncez pas. Je vous en prie. Nous comptons sur vous.
    Allez jusqu’au bout, Vous n’avez rien à perdre. Rien de rien…

  10. Haslé Pierre dit :

    Il y a déjà un certain temps que j’avais envie de vous dire “Allez y”
    Je vous soutiendrai à 100%

  11. Hervé TOSCA dit :

    Bonjour

    Cette fois, Bertrand, il faut aller au bout de ta démarche. je t’en veux un peu encore d’avoir abandonné la course à Reims..Arrivé en 2me , tu aurais du poursuivre car j’ai eu l’impression de revivre le 21 avril 2002…
    Un socialiste doit aller au bout de ses convictions!!!

    Courage

    Hervé

  12. levi dit :

    bonsoir,

    samedi on nous a invité à poursuivre la discussion sur le site.
    J’ai appris beaucoup de choses concernant le 1èr atelier même si l’écologie n’est pas ma tasse de thé mais j’ai tendance à hierarchiser les problèmes qui nous concernent et en premier lieu les fermetures d’usines, la santé à deux vitesses les plans sociaux proposés etc…
    j’ai apprecié les crtitiques formulées par M.DUVAL je crois que c’est bien son nom et l’intervention de Mathieu PIGASSE: pour un associé de la banque Lazare sa théorie me rappelle les théories developpées au Kibboutz, accepter l’économie de marché mais distribuer un peu mieux les profits entre actionnaires et salariés ou entre capital et travail.
    L’après-midi je n’ai pas osé posé une question car je ne suis pas encarté mais j’aurais voulu dire à Ferrand si Arnaud est contre les cumuls pourquoi s’est il présenté à la Présidence du Conseil Général dans son département?
    J’aurais voulu dire aussi je suis opposé à tous les cumuls non seulement entre les cumuls d’un mandat législatif et un mandat de Maire mais aussi contre les différents cumuls concernant les présidences des sociétés d’économie mixte ( Hôpitaux, EDF ou Regies municipales d’électricité etc… ).

    l’exposé de Adeline HAZAN m’a interessé je suis bien entendu contre la suppression des juges d’instruction, mais comme elle a précisé c’est surtout les grosses affaires qui leur sont confiées (terrorisme, affaires financiaires, marchés publics) mais quant à moi je pense quand ils sortent de l’ENM ils sont un peu jeunes pour affronter des caïds quant aux moyens donnés à la justice ils sont nettement insuffisants et surtout on a affaire à plusieurs juridictions entre le judiciaire et l’administratif les différents tribunaux (instance, TGI, Cour d’appel Cour de Cassation…
    Maintenant passons à la parité: je suis pour mais pas en fonction du sexe mais en fonction des compétences des élus qui aspirent à défendre nos intérêts
    j’espère que mon commentaire passera

    amitiés socialistes

    signé paul

  13. Forte Vray dit :

    Je souscris totalement au message de soutien de Baptiste, en particulier sur le rôle national que nous souhaitons vous voir jouer “prochaînement”. Je ne sais pas si vous êtes “le seul” à pouvoir le faire mais
    certainement très bien placé. N’abandonnez pas en cours de route- comme à Reims, encore qu’après coup, on se dise que vous avez bien fait de sortir de ce cloaque- ne restez pas enfermé dans le réseau
    “grands élus”, le réseau “Maire de Paris” , faites-vous entendre aussi par les militants de base au-delà
    des “courants” qui les divisent.
    Je ne suis ni parisienne, ni grande ou petite élue, votre voix ne nous parvient que par ricochet, jamais
    directement. Une candidate disait qu’elle avait un contact particulier avec les français… c’était assez vrai
    on ne vous demande pas de faire du spectacle, mais de chercher des modes de contact directs avec les militants. Ce site en est un , il faut en trouver d’autres !
    Cordialement

    MT Forte

Publiez un commentaire

CréditsConditions d'utilisationsLiens