LES ÉDITOS

Hommage à Bernard Giraudeau

17 juillet 2010

J’apprends avec beaucoup d’émotion la disparition, à 63 ans, de Bernard Giraudeau.

La vie de cet homme de cœur, d’esprit, et de talent, aura été, dès ses débuts, une aventure originale et libre. Né à La Rochelle, cet amoureux de la mer s’est engagé dans la marine à l’âge de 16 ans, et il a fait le tour du monde à bord de frégates et de porte-avions avant de se tourner vers la vocation de comédien.

Il fut ensuite un acteur et un réalisateur très inspiré, tendre, plein de présence et d’humour. Depuis ses débuts, aux côtés de Jean Gabin en 1973, jusqu’à ses dernières années, il a su alterner les visages les plus divers et les plus émouvants. Au théâtre, il a à la fois donné toute leur force aux plus grands classiques, comme Shakespeare ou Oscar Wilde, et révélé des œuvres majeures de notre temps, comme Le libertin d’Eric-Emmanuel Schmitt. Et il restera au cœur de la mémoire du cinéma français, pour des films comme Ridicule ou Une affaire de goût, qui ont marqué notre époque.

Bernard Giraudeau était aussi un écrivain remarquable, avec un style qui n’appartenait qu’à lui. Son dernier livre, Cher amour, paru en 2009, demeure une leçon d’humanité et de vie.

Atteint, depuis plusieurs années, d’un cancer, Bernard Giraudeau, par ses témoignages pleins de courage et de pudeur, a contribué à faire évoluer le regard de notre société sur cette maladie qui a fini par l’emporter.

A sa famille, à ses enfants, à tous les siens, je veux, au nom de Paris, témoigner ma tristesse et mon amitié.

Bertrand Delanoë

Publiez un commentaire

CréditsConditions d'utilisationsLiens