LES ÉDITOS

2012, année du changement

26 décembre 2011

L’année dernière, à la même époque, m’adressant à vous sur ce site, j’écrivais : « 2010 s’achève, dans la douleur »… Un an plus tard, j’aurais aimé pouvoir employer un autre langage. Mais la douleur est toujours là- je veux dire la souffrance sociale, le poids des injustices subies, la difficulté, pour tant et tant de nos concitoyens, de vivre décemment. Et à cette souffrance-là s’ajoute, à un degré jusqu’alors inconnu, la peur du déclassement, à l’échelle individuelle comme à l’échelle collective : le déclassement des personnes, c’est-à-dire l’entrée dans la spirale délétère de la précarité puis de l’exclusion ; et le déclassement des nations, qui s’exprime de façon très perceptible à travers la menace de dégradation qui pèse sur nos économies européennes.

Et pourtant, en cet hiver chargé de tant de dangers et d’angoisses, je veux être optimiste. Parce que le printemps arrivera plus vite que nous ne pensons. Parce que 2012 peut être l’année du changement. Dans quatre mois, notre peuple aura entre les mains les clefs d’un nouveau destin. Comme c’est naturel dans notre système politique, celui-ci s’incarne en un homme, François Hollande, dont la légitimité s’appuie d’ores et déjà sur des millions de suffrages. Il est ici et maintenant le dépositaire des attentes, des indignations et des espérances des forces populaires.

Avec François Hollande, si nous le voulons, 2012 marquera le changement à trois titres, que j’exprimerai en trois mots : justice, dignité, liberté.

Justice, d’abord.  La droite voudrait nous contraindre à choisir entre redressement économique et protection des plus faibles. Nous refusons ce chantage : la garantie de l’égalité des chances et des droits, le rétablissement de l’équité fiscale, la restauration de nos services publics, seul bien de ceux qui n’en ont pas, sont indissociables du redressement économique de notre pays. La stabilité financière et monétaire ne se construira pas sur l’instabilité sociale. Bien sûr il faut réduire la dette et cela suppose des efforts, et même des sacrifices, considérables. Mais ces efforts, ces sacrifices, devront être d’abord demandés à ceux qui ont été, ces dernières années, outrageusement favorisés. Et ils devront s’accompagner de mesures, comme l’encadrement des loyers ou l’égalité salariale entre les femmes et les hommes, qui changeront la vie quotidienne des plus fragiles et des classes moyennes. La droite propose l’équilibre par l’austérité, et l’austérité par l’iniquité. La gauche propose le redressement par la croissance, et la croissance par la justice.

Dignité, ensuite. Les Républicains n’en peuvent plus de voir leur pays perdre son âme. Qu’est-ce que la République, sinon une idée du bien commun, qui dépasse de très loin les calculs individuels, les égoïsmes, et la somme des intérêts particuliers ? Cette idée, depuis trop longtemps, est souillée par une pratique arrogante et cynique du pouvoir. Les conflits d’intérêt, l’usage des services publics à des fins partisanes, l’incroyable collusion entre le pouvoir et l’argent, l’ère du soupçon qui pèse sur l’indépendance de la justice ou des médias, rendent nécessaire et urgente une autre conception de la chose publique. 2012 devra restaurer la dignité de l’Etat, à travers une attitude, un langage, mais aussi quelques mesures simples et claires- comme la fin du cumul des mandats, la rupture du lien entre gouvernement et Parquet, un nouveau statut pour l’audiovisuel public…

Liberté, enfin. Le bulletin de vote François Hollande sera un moyen de faire franchir une nouvelle étape à l’histoire des libertés en France. Trop cloisonnée, trop prisonnière des codes et des normes, trop peu indifférente aux différences, notre société doit évoluer. Et une société ne change pas par la force des choses ni par le seul poids du temps qui passe. Elle progresse par la loi : l’interruption volontaire de grossesse, l’abolition de la peine de mort, le PACS, ont prouvé que seule la volonté politique déplace les montagnes du conformisme, de l’intolérance et de l’inertie. Ainsi, si nous le voulons, si le peuple le veut, les années 2012-2017 pourront être, dans des ordres d’idées très différents, marquées par des avancées considérables- de ces pas qui, une fois franchis, deviennent irréversibles : le droit de vote des étrangers aux élections locales, le droit pour tous les couples de se marier et d’avoir des enfants, le droit à mourir dans la dignité… L’élection présidentielle c’est aussi le choix entre l’ordre immuable des conservatismes, et le mouvement qui fait respirer et avancer une société.

Dans quatre mois, les citoyens auront, souverainement, à arbitrer entre deux conceptions de la France. Le changement est possible. Il est accessible à la ténacité, à la volonté, au courage, d’un homme, François Hollande, et d’un peuple, qui doit se convaincre que nous lui proposons mieux encore qu’un rêve : des solutions. Voilà pourquoi, en vous souhaitant à toutes et à tous une belle année 2012, je veux exprimer ma confiance et ma détermination. Le socialisme, au sens le plus large de l’aspiration au progrès par la justice, demeure, comme le disait François Mitterrand en 1981, « une idée qui fait son chemin ». Et cette idée a rendez-vous avec la France.

9 commentaires à “2012, année du changement”

  1. FAVERO Rémy dit :

    Depuis plusieurs mois les attaques de la droite sont concentrées sur le bilan de la gestion du pays par Lionel Jospin.Il serait grand temps de défendre pied à pied ce bilan qui a été le meilleur de ces denières années et par de là démontrer qu’une autre politique est possible y compris en ce qui concerne la sécurité.

  2. jm dit :

    Merci Bertrand de ce message , j’ai toujours plaisir à lire l’optimisme et les valeurs du meilleur maire que ma ville natale est connu. Militant désormais en province mais toujours pasionné de Paris , je suis pret comme toute la petite section du LOiret que je gère au mieux pour une grande campagne 2012 .

  3. barbero dit :

    Mon cher Bertrand,
    Clair, concis, fidèle aux idées du socialisme… et maintenant Camarade Hollande
    un plan précis pour maîtriser la crise et relancer la France…
    les simples socialistes en fonction des tâches occupées ou qu’ils occupent encore pourraient apporter des idées intéressantes…mais “on” les oublient !!!
    Je croyais que des appels à contributions avaient été envoyées à ceux qui avaient participé aux primaires ?
    Pour la participation collective il y a encore du travail…

  4. zellal dit :

    Je suis assistante maternelle et j’habite dans le 17eme j’ai un logement social de 51 m2 pour un quatre pièce ce qui est très réduit pour moi et mes enfants el les enfants que j’acceuille .Mon projet est de faire assistante familiale et cela fait plus de 8 ans que j’ai fait une demande de changement auprès de mon bailleur et rien ne ma été proposer.Je vous pris monsieur Delanoé d’étudier mon dossier.Je vous donne les références de mon dossier de renouvellement: 17-50-50-40-55-44-00000-2

    Cordialement

  5. eeckhout dit :

    bonjour
    Mr Delanoe je vous respecte mais quel surprise de vous voir expliquer aux personnes qu’il faut instaurer une fête juive et une musulmane mais dans ce cas pourquoi pas les autres religions, je ne suis pas croyant cependant je connais mes racines et je sais aussi que de nombreux Français sont morts pour préserver ces racines.
    A Paris il ne doit pas avoir de problèmes(comme le commentaire d’une dame qui trime pour s’en sortir ci dessus) pour que vous vous occupiez de notre calendrier, ne croyez vous pas qu’il y a des problèmes bien plus importants en ce moment que de chercher à rameuter des votes.
    Pour infos nos entreprises ferment les unes après les autres, il y a de plus en plus de travailleurs pauvre et en parallèle il y a de plus en plus de corruptions, détournements de fonds,de flics corrompu et j’en passe……
    Je pense que vous êtes un élu honnête et ne doute pas de votre intégrité cependant je ne crois pas que la modification du calendrier aidera ces gens et vous aidera, ensuite vous faites comment pour les autres religion qui ne manquerons pas de montrer qu’ils sont la aussi!!!!!!
    Nous n’avons pas à nous adapter à tel ou tel religion, il n’y a qu’en France que l’on voit cela.
    La France doit être accepter tel qu’elle, avec ses racines, sa culture, ses habitudes,etc……
    Cordialement

  6. krakenberger dit :

    Bonjour,
    C’est le 31 décembre et comme chaque année on n’entend parler que de sécurité dans Paris, et c’est la seule grande capitale mondiale qui n’aura pas son feu d’artifice, la honte! Quelle vitrine pour le monde, Paris la magnifique sans feu d’artifice! Demain nous verrons tous les feux d’artifice du monde , Times square, Londres…Bref, quand nous donnerez-vous cette chance de pouvoir fêter le nouvel an à la tour Eiffel et d’observer un beau feu d’artifice le 31 décembre?

  7. CURCHOD dit :

    Bonjour,
    Je rejoins le commentaire de krakenberger, c’est scandaleux que Paris pour soit disant des mesures de sécurité soit dans l’incapacité de réaliser un feux d’artifice sur le champs de mars. Si c’est une question de sécurité 1) Pourquoi toutes les grands capitales du monde où la population est encore plus dense font des feux d’artifices dignes de leur grandeur respective (et la liste est longue) ? 2) Pourquoi les feux d’artifices étaient autorisés jusqu’en 2008 ?
    C’est honteux, rabat-joie et n’inaugure rien qui vaille pour 2012.
    Une ville lumière ? Je crois qu’elle tire aujourd’hui sa révérence par votre immobilisme ambiant.
    Seul ombre au tableau pour vous Monsieur Delanoë et c’est regrettable !

    Sachant qu’il est maintenant trop tard, j’espère du fond du coeur que le scénario ne se répétera pas l’année prochaine, pour devenir une habitude dommageable aux yeux du peuple parisien, et au secteur du tourisme.

  8. Robin dit :

    Ni feu d’artifice, ni festivités pour la nouvelle année!
    “Merci” pour notre capitale ‘Lumière’…

  9. alf dit :

    bonjour, je viens de VOIR avec effroi une vidéo sur un meeting de mr delanoe invoquant le droit de supprimer deux fetes chretiennes contre une fête juive et musulmane, je trouve cela particulièrement scandaleux, tout cela pour attirer un éléctorat anti lepeniste ou avec un éventuel le droit de voter des etrangers quel toupet !!! J espère qu il pourra répondre à cela et meme se poser cette question quand il est né en algérie combien de fêtes musulmane on été abolit au profit de fête chrétienne ???????????? j attend cette réponse avec impatience BRAVO POUR NOS ANCIENS QUI SE SONT BATTUS POUR PRESERVER NOS RACINES prevenez moi pour le nouvel chinois que renvoye mon planning de vacances et surtout dite moi si ce sera obligatoire d’égorger un mouton dans notre maison. franchement MR DELANOE sérieusement soyez rassuré vous aller pouvoir passer à vidéo GAG

Publiez un commentaire

CréditsConditions d'utilisationsLiens