LES ÉDITOS

précedent :
suivant :

« Pacte de Mexico »

22 novembre 2010



« Pacte de Mexico » adopté au Sommet mondial des maires sur le Climat (Mexico, 21 novembre 2010).



1/ Contexte du Sommet mondial des maires sur le climat


Ce Sommet est organisé par Marcelo EBRARD, Maire de Mexico, à moins de dix jours de l’ouverture de la COP 16 à Cancun (29 novembre – 10 décembre), étape importante dans la négociation internationale sur le climat.


L’intervention de Bertrand DELANOË lors de la séance d’ouverture du Sommet aux côtés de Marcelo EBRARD et du nouveau Président de CGLU permettra, d’une part, de souligner le volontarisme des maires dans la lutte contre le réchauffement à travers les « Plans climats » adoptés par des villes sur les 5 continents, et d’autre part, de rappeler aux Etats l’urgence de s’engager à travers des mesures concrètes et chiffrées en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre.


Le Sommet aboutira à la signature du « Pacte de Mexico », texte qui créera le Carbonn Cities Climate Registry, le premier registre international des initiatives durables des villes afin de rendre leurs actions transparentes et mesurables.



2/ Ce que contient le « Pacte de Mexico »


Le projet de texte faire référence dans ses considérants aux grandes étapes de la négociation internationale sur le climat, notamment au Sommet de Rio de 1992, au Protocole de Kyoto et au Sommet de Copenhague de 2009.


Il cite une série de 10 engagements auxquels souscritont les maires et les dirigeants locaux signataires du Pacte :


1. Réduire, sur une base volontaire, les émissions de gaz à effet de serre ;
2. Prendre et adopter des mesures locales d’atténuation dans cet objectif ;
3. Développer des stratégies locales d’adaptation pour répondre aux conséquences du changement climatique ;
4. Rendre compte de façon transparente et mesurable de ces actions locales en créant un registre international ad-hoc des initiatives locales ;
5. Favoriser l’accès à des financements internationaux pour mettre en œuvre ces initiatives locales ;
6. Créer un Secrétariat du Pacte de Mexico ;
7. Associer à cet effort la société civile ;
8. Rechercher des partenariats avec des organisations multinationales et nationales pour mettre en œuvre ces initiatives locales ;
9. Promouvoir le partenariat et la coopération de vile à ville dans cet objectif ;
10. Inviter les autres dirigeants locaux / infra étatiques à rejoindre ce mouvement.


De tous ces engagements, la création d’un registre international des initiatives durables des villes est sans doute le plus novateur.


Pour en savoir plus, l’intégralité du Pacte est disponible en anglais ici

Publiez un commentaire

CréditsConditions d'utilisationsLiens