Notre Paris…



A l’occasion des 10 ans de l’élection de Bertrand Delanoë, Paris vu par ceux qui le font vivre…

Un commentaire à “Notre Paris…”

  1. Marie Bailac dit :

    Monsieur le maire,

    Je dois vous présenter toutes mes excuses, sincèrement.

    Je vis en banlieue parisienne, j’élève seule un enfant, mes revenus sont modestes sans pour autant me classer dans la catégorie des précaires.

    J’ai le tort, je le reconnais, de ne pouvoir acquérir un véhicule neuf. J’ai le tort d’avoir accepté un appartement dans une banlieue lointaine dépourvue de tout moyen de transport en commun. J’ai le tort de travailler dans Paris et d’utiliser un véhicule diesel ancien.

    Je vous présente toutes mes excuses de ne pas avoir un niveau de vie suffisant pour habiter Paris, cette ville admirable.

    Grâce à vous, ma voiture, trop vieille, trop polluante ne sera bientôt plus autorisée à circuler dans votre ville.

    J’ai pris conscience de mon incurie. Depuis des années, je sème sur mon passage des milliers de particules polluantes qui viennent défigurer les poumons des Parisiens. Honte à moi d’être modeste. Il me reste à attendre d’hypothétiques moyens de transport qui me permettront, humblement, en courbant la tête de fouler les trottoirs de la capitale de la France.

    Je ne fais pas vivre Paris, Paris me le rend bien.

    En vous présentant une nouvelle fois toutes mes excuses d’appartenir à cette classe de français moyens que les loyers parisiens repoussent inexorablement en banlieue, vous avez raison de nous interdire Paris, nous sommes trop pauvres pour mériter cette ville.

    Je vous prie d’agréer, Monsieur le maire, l’expression de mes sentiments respecteux.

    Marie Bailac

    PS : peut-être cependant pourriez vous faire quelque chose pour nous. Je vis à côté d’un dépôt d’ordures appartenant à la ville de Paris. Tous les jours, tôt le matin et tard le soir, je subis le passage incessant de vos bennes à ordures. Pardonnez-moi j’exagère. Il est bien normal que les déchets des Parisiens soient traités dans les banlieues, il serait un comble de vous demander de dégager une place dans le jardin des Tuileries, c’est si beau et nos banlieues sont déjà si laides, un peu plus, un peu moins…………..

Publiez un commentaire

CréditsConditions d'utilisationsLiens