Dossier de présentation du projet de réaménagement des berges de la Seine

Bertrand Delanoë a dévoilé le 14 avril 2010 son projet d’aménagement des voies sur berges. Le maire de Paris propose un traitement différencié des deux rives. Concrètement, la rive gauche sera fermée à la circulation automobile sur plus de 2 km, de Solferino à l’Alma. La rive droite, cette “autoroute urbaine” sera transformée en un boulevard parisien moderne, et harmonieux, équipé de feux rouges, où cohabiteront piétons, circulations douces et voitures. Il s’agit pour Bertrand Delanoë de continuer à faire “évoluer les usages du côté de la beauté et du plaisir de vivre”. Découvrez les futures voies sur berges et participez au forum citoyen en proposant vos idées d’aménagement et d’utilisation de ces nouveaux lieux.

“Permettre à Paris de retrouver sa relation au fleuve”

“Si nous réalisons cette ambition, Paris changera vraiment. Il faut continuer, dans la deuxième mandature, à faire évoluer les pratiques, les usages avec quelque chose d’un peu jouissif, du côté de la beauté et du plaisir de vivre” a d’emblée déclaré Bertrand Delanoë. Il a rappellé que cela faisait longtemps qu’il voulait que Paris “retrouve sa relation avec son fleuve”. Ce devrait être fait d’ici deux ans.

L’idée est bien de continuer à réduire la place de la voiture et de faire baisser la pollution. “Il ne s’agit pas de punir mais de diminuer la circulation et de donner une occasion de bonheur”.

Bertrand Delanoë assume la dissociation des projets Rive gauche et Rive droite: “Nous constatons qu’il y a beaucoup moins de circulation rive gauche que rive droite.” Fermer totalement les quais bas de la rive droite pourrait provoquer “une congestion de Paris qui abimerait le projet”. Le surplus de circulation lié à la fermeture rive gauche serait en revanche absorbable par les quais hauts.

Au total ce sont 15 hectares concernés, dont 4 hectares et demi seront totalement rendus aux usagers sans voitures. Organisées autour de plusieurs pôles, dont la culture, le sport et la nature, ces nouvelles berges devraient aussi laisser une place aux espaces dédiés à la nuit.

Pour la magie, des gradins au niveau de Solférino qui descendraient jusqu’au fleuve, avec une vue imprenable et incomparable sur le Grand, le Petit Palais et le musée du Louvre. ”

Le maire a souligné que ces espaces évolueraient dans le temps avec les usages et les besoins: “on pourra installer un terrain de basket pendant deux ans et le transformer en terrain de pétanque s’il le faut”.

La première adjointe Anne Hidalgo, qui conduira ce projet majeur d’aménagement urbain, a insisté sur la concertation populaire qui va accompagner ces aménagements: “le forum citoyen en ligne sur paris.fr doit être un lieu d’échanges et d’idées. Nous ne voulons pas exclure les principaux usagers, parmi lesquels les familles, les jeunes, les personnes âgées”.

La recomposition des quais bas de la rive droite

Une requalification du quai rive droite, qui est actuellement une autoroute urbaine, en y réduisant la vitesse grâce à l’implantation d’au moins 5 feux entre le pont d’Iéna et le pont Sully, en diminuant la largeur des chaussées et en retraitant l’espace public, ce qui facilitera l’accès aux berges et leur réappropriation par les Parisiens ;
la fermeture à la circulation du quai bas rive gauche, entre le Musée d’Orsay et le pont de l’Alma, permettant l’installation d’activités pérennes accessibles à tous.
Cette configuration a été étudiée ainsi que de nombreux autres scénarios, par les services de la Direction de la voirie et des déplacements de la Ville de Paris. De même, le budget d’aménagement et de fonctionnement a été dévoilé et est consultable sur Paris.fr.

Les nouvelles voies sur berges et le report de circulation : Où, comment, combien ?

Une première délibération sera présentée au Conseil de Paris de juillet 2010, afin de présenter les principes d’aménagement et permettre de lancer différentes études de réalisation. D’ici juin, des échanges auront lieu avec les maires d’arrondissement et les collectivités riveraines afin que la dimension métropolitaine du projet soit affirmée.
Dans sa partie parisienne, le projet sera mis en oeuvre dans les deux ans : les aménagements sur les deux rives seront réalisés et livrés au plus tard dans le courant de l’été 2012.

Découvrez en images le projet de reconquête des voies sur berges

Cliquez sur les photos pour les agrandir

Carte de voies sur Berges

Passerelle Debilly : Palais de Tokyo - Musée du Quai Branly Liaison Jardin des Tuileries - Musée dOrsay Port de lHotel de Ville - Rive droite Port des Célestins - Rive droite Pont de lAlma - Rive gauche Port du Gros-Caillou - Rive gauche Pont Alexandre III - Rive Gauche Port de Solférino - Musée dOrsay - Rive gauche Pont des Invalides Concorde - Rive gauche

3 commentaires à “Dossier de présentation du projet de réaménagement des berges de la Seine”

  1. Nath dit :

    J’aime ce projet

    J’espère qu’il deviendra “rapidement” une réalisation

  2. Pyc dit :

    Une fois encore, Paris n’est pas pensé comme le lieu de passage OBLIGATOIRE de millions d’usagers franciliens jours après jours.
    Pour les parcs d’attractions, il me semble qu’il y a déjà ce qu’il faut du côté de Marne la Vallée.

  3. françois dit :

    Une bien mauvaise idée, qui s’adresse a votre électorat de base ,certes,mais qui va pénaliser les travailleurs franciliens.
    L’offre de transport en commun se porte a 1h10 pour rejoindre mon travail contre 25 mn en deux roue motorisée par les quais.
    Ce n’est pas 7 mn que les travailleur franciliens vont perdre, mais plutot 40mn par jours minimum.
    Vous ne faites donc que taper sur les franciliens pas assez riche pour vivre dans paris intra muros pres d’un métro.
    Le PS en continuant a trahir les travailleurs va de nouveau connaitre la défaite.
    Vous allez perdre des voies !!

Publiez un commentaire

CréditsConditions d'utilisationsLiens