ACTUS

Réaction aux attaques faites contre Jean-Paul Huchon

7 décembre 2010


Communiqué de presse de Bertrand Delanoë


Le recours de l’UMP devant le conseil d’Etat pour demander l’invalidation de l’élection de Jean-Paul Huchon constitue un scandaleux déni de démocratie.


L’UMP a été battu largement en mars dernier et refuse de reconnaître le vote des Franciliens, qui ont donné la victoire à Jean-Paul Huchon au second tour des élections régionales avec plus de 14 points d’avance sur la liste concurrente. L’UMP qualifie la communication annuelle et récurrente du STIF sur les transports de campagne de promotion. Mais que peut-on dire alors du matraquage médiatique qu’ont connu tous les Franciliens en ce début d’année 2010 à travers une campagne gouvernementale d’affichage massif sur la notion présidentielle de Grand Paris ?


Je tiens aussi à mentionner l’incongruité d’une loi qui, sans remettre en cause le résultat global de cette élection, invaliderait un seul élu, celui précisément que les électeurs ont choisi pour diriger la Région Île-de-France. Une telle absurdité juridique ne peut perdurer.


Face à ces attaques injustes et infondées, je tiens à assurer Jean-Paul Huchon de mon soutien et de mon amitié.

Publiez un commentaire

CréditsConditions d'utilisationsLiens