ACTUS

Projet de loi Grand Paris

20 mai 2010

A l’issue de la réunion de la commission mixte paritaire qui a rassemblé députés et sénateurs pour adopter le texte définitif de la loi Grand Paris, je me réjouis que le projet Arc Express, porté depuis des années par les élus franciliens de droite et de gauche, largement concerté et adopté par l’ensemble des collectivités locales concernées, ait été reconnu et que le débat public sur ce projet majeur pour les mobilités en Ile-de-France
puisse ainsi s’engager le plus rapidement possible. Les citoyens pourront ainsi être éclairés et réagir aux deux projets, celui du Grand Huit et celui d’Arc Express.


Mais « l’arbre ne doit pas cacher la forêt » car, pour le reste, la majorité parlementaire UMP a surtout aggravé un certain nombre des dispositions les plus critiquables de ce texte, notamment celles qui visent à remettre en cause les compétences des maires : ainsi, la Société du Grand Paris, où l’Etat sera majoritaire, pourrait décider contre l’avis des communes de projets d’aménagement urbain de 50 ha autour des nouvelles gares. Les Parisiens doivent savoir qu’il suffirait au gouvernement d’imposer une nouvelle gare sur la ligne 14 (dont l’extension est aussi comprise dans le Grand Huit de Christian Blanc) pour que l’Etat puisse remettre en cause et définir seul le projet d’aménagement, déjà engagé, dans le quartier des Batignolles.


Plus globalement et en plein accord avec Jean-Paul Huchon, je constate que le STIF est toujours nié et fragilisé par ce projet de loi, que l’Etat n’a toujours pas fait savoir quels financements seraient apportés au plan de mobilisation pour les transports et que le projet de SDRIF n’est pas encore transmis au Conseil d’Etat.


Nous souhaitons que de nouvelles règles de partenariat avec l’Etat s’instaurent au bénéfice des Parisiens et des Franciliens. L’Etat doit encore faire la preuve de sa volonté concrète dans ce domaine.


Bertrand Delanoë

Un commentaire à “Projet de loi Grand Paris”

  1. queta dit :

    Mr le maire je suis actuellement a Londres je travail a City Hall depuis 2 ans, je comptais vous faire partager mon experience sur les stades outre manche. De tous ceux que j’ai eu l’occasion de visiter pas un ne m’a autant fait fait vibrer autantque notre mythique Parc des Princes. Sachez que le hooliganisme en angleterre n’est pas fini loin de la, il n’est plus au stade mais est bien pire dans les rues. Supprimer les poumons du Parc c’est tuer le Paris Sg ainsi que beaucoup d’irréductibles supporters. Le parc ou tous les parisiens peuvent se retrouver et vibrer ensemble (non pas pour le beau jeu qui est inexistant depuis des lustres..).

    PARIS SG A JAMAIS, COLONY GO HOME

Publiez un commentaire

CréditsConditions d'utilisationsLiens