ACTUS

Paris sous la neige

17 décembre 2009

PARIS, 17 décembre 2009 (AFP)


Paris sous la neige, une carte postale inhabituelle (REPORTAGE), par Pierre-Marie Giraud


Paris s’est réveillée jeudi sous les premiers flocons de neige qui n’ont cessé de tomber toute la matinée sur la capitale devenue pour quelques heures une autre ville avec des images et des sons inhabituels.
Vers 8HOO, les enfants sur le chemin de l’école ont accueilli avec de grands cris de joie les quelques centimètres de neige en confectionnant quelques boules avec les flocons ramassés sur les pare-brise des voitures.


Sur les trottoirs, les gardiens d’immeubles enlèvent la neige, comme l’imposent les règlements municipaux, à grands coups de balai. Sous les pas des piétons trotte-menu, la neige crisse.
Une élégante, emmitouflée dans son manteau de vison, tente de progresser sur ses talons hauts sous l’oeil goguenard d’un agent de la voirie qui répand du sable sur le trottoir.


Sur la chaussée, la neige, qui n’a pas disparu malgré le sel semé depuis 4H00, étouffe le bruit des voitures qui roulent prudemment tandis que les motards, guère à l’aise, assurent leur stabilité en s’aidant des pieds.
De temps en temps, un véhicule fait quelques tours de valse sur la neige, généralement sans gravité. Sauf pour cette camionnette de livraison dont l’avant s’est empalé sur une barrière de protection pour les piétons devant l’Assemblée nationale.


Sur le boulevard des Invalides (VIIe), un SDF, sorti de l’abri de sa tente posée sur une bouche de chaleur, semble interloqué par la couche de neige qui a recouvert ses affaires restées à l’extérieur.
Les squares et les jardins sont fermés comme à chaque intempérie. Le square d’Ajaccio, près de l’Hôtel des Invalides, se donne un air campagnard avec ses arbustes poudrés à frimas et sa pelouse recouverte d’une neige immaculée.


A Montmartre, les escaliers de la Butte sont durs aux rares touristes qui grimpent vers le Sacré Coeur encore plus blanc. Ils croisent un coureur à pied au bonnet et au blouson recouverts de flocons.
A l’arrière de l’esplanade du Trocadéro, le bâton de maréchal blanc de neige de Foch sur sa statue équestre semble montrer aux touristes la Tour Eiffel masquée derrière un rideau de neige et dont on distingue à peine les contours.


De jeunes Africains, qui vendent d’habitude à la sauvette des tours Eiffel en plastique et des foulards de Paris en viscose, accostent les touristes en leur proposant cette fois-ci des bonnets en laine.
Des touristes mitraillent la silhouette de la Tour Eiffel de leurs objectifs. C’est le seul souvenir qu’ils pourront garder ce jeudi du monument puisque celui-ci a été fermé pour cause de neige.

Un commentaire à “Paris sous la neige”

  1. Barbara dit :

    Dear Mayor,
    I wish you a fabulous New Year… I miss the Samaritaine very much-and for too many years(8 or 9??) it is closed… I sincerely hope this great building with such beauty remains a department store that I have loved for over 25 years. PLEASE open it again…regards…
    Barbara in Chicago IL, USA

Publiez un commentaire

CréditsConditions d'utilisationsLiens