ACTUS

Paris rend hommage aux républicains espagnols qui l’ont libéré

25 février 2010

PARIS, 24 février 2010 (Dépêche AFP)


La médaille de vermeil de la ville de Paris a été remise mercredi aux républicains espagnols Manuel Fernandez, Raphaël Gomez et Luis Royo Ibañez, les trois survivants de la “Nueve”, la 9e compagnie de la 2e Division blindée du général Leclerc qui a participé à la Libération de Paris.


“Paris vous est infiniment reconnaissant de l’avoir libéré de l’oppression et de la barbarie nazie”, a déclaré Pierre Schapira, adjoint au maire de Paris, chargé des Relations internationales et des Affaires européennes.


“A travers vous, c’est aussi l’histoire anonyme de milliers d’hommes obligés de fuir l’Espagne” après la victoire des Franquistes en 1939. “Vous avez choisi de rejoindre la 2e DB, pour poursuivre sans relâche votre combat contre le nazisme, le fascisme”, a-t-il poursuivi.


“Je crois que ça vient tard, mais ça me fait plaisir”, a déclaré Manuel Fernandez. “J’ai été blessé en Normandie, donc je suis arrivé à Paris après la Libération. C’était une grande fête. Nous avions lutté contre le nazisme allemand, nous espérions lutter ensuite contre le fascisme espagnol”.


Manuel Fernandez, 81 ans, a fait la guerre d’Espagne dans l’armée républicaine des Asturies. Arrêté en 1937 par les Franquistes, il s’évade en 1940 et gagne la France. Après la débâcle de juin 1940, Manuel Fernandez s’engage dans la légion étrangère en Afrique du Nord puis dans les Forces françaises libres du général Leclerc.


Raphaël Gomez, 79 ans, a été mobilisé dans les rangs républicains à 17 ans. Après la défaite, il rallie le sud de la France avant de rejoindre Oran. Il intègre la 9e compagnie, composée en majorité de républicains espagnols, avec laquelle il arrive à Paris le 24 août 1944.


Luis Royo Ibañez, 80 ans, a combattu avec l’armée républicaine de Catalogne avant de se réfugier en France en 1939. Après un passage au sein de la légion étrangère il déserte pour se joindre aux armées alliées. En 1943, il est incorporé dans la “Nueve”, entrée le 26 août 1944 dans Paris.


Les médailles ont été remises par Pierre Schapira, lors d’une cérémonie à l’Hôtel de ville, en présence de Catherine Vieu-Charier, adjointe chargée de la Mémoire et du Monde combattant et de Christophe Girard, adjoint à la Culture.

Un commentaire à “Paris rend hommage aux républicains espagnols qui l’ont libéré”

  1. Eric Bacher dit :

    Bravo pour cette initiative qui vous honore.

Publiez un commentaire

CréditsConditions d'utilisationsLiens