ACTUS

Le Grand Paris numérique

7 mars 2013

Communiqué de Bertrand Delanoë

Je me réjouis d’apprendre que Paris fait partie des villes pressenties pour accueillir un nouvel incubateur de classe mondiale pour les Start-up du secteur numérique. En envisageant cette localisation, dans le cadre d’une large consultation auprès des investisseurs et des acteurs du secteur, le gouvernement salue non seulement la qualité de notre accueil et de nos infrastructures pour les entreprises, mais aussi le dynamisme de l’écosystème parisien de l’innovation, malgré un contexte mondial très difficile.

103 000 m² de pépinières d’entreprises auront été financés par la Ville de Paris en 2014, contre 5 000 m² en 2001. Les 25 000 m² qui pourraient être destinés à un millier d’entreprises innovantes dans le cadre du projet « Grand Paris numérique », viendront améliorer encore ce bilan. Ils constituent autant de possibilités nouvelles pour la création des emplois de demain.

Ce bilan est difficilement contestable puisque l’intégralité des projets le constituant a déjà été votée par le Conseil de Paris. Il est régulièrement salué par tous les observateurs, comme l’est plus généralement le dynamisme de Paris. Chacun sait, et voit, que Paris crée plus d’entreprises, qu’elles croissent plus vite et qu’elles rayonnent infiniment plus qu’il y a dix ans. Les résultats de la troisième étude Présence Paris Ile-de-France Capitale Economique, tout juste dévoilés, pointent ainsi une qualité de l’accueil des investisseurs à Paris en amélioration constante, et classent désormais la Capitale devant Londres.

Je regrette que certaines personnalités politiques persistent à distiller des affirmations mensongères s’agissant de ce bilan, affaiblissant au passage l’image de notre Ville. Je les invite plutôt à se réjouir des nouvelles perspectives de ce futur « Grand Paris numérique » en termes d’emplois de demain des Parisiens.

Publiez un commentaire

CréditsConditions d'utilisationsLiens