ACTUS

Delanoë ira soutenir Mandroux pendant deux jours

18 février 2010

PARIS, 17 février 2010 (AFP)


Le maire PS de Paris Bertrand Delanoë a annoncé mercredi qu’il irait “pendant deux jours” en Languedoc-Roussillon soutenir la tête de liste socialiste aux régionales Hélène Mandroux.
“Hélène commence sa campagne, je vais d’ailleurs aller pendant deux jours la soutenir dans plusieurs départements parce qu’elle mène un combat extrêmement honorable”, a déclaré mercredi le maire de Paris sur France Info.
Sa visite devrait avoir lieu début mars, a-t-on précisé.


Reconnaissant, à l’aune d’un sondage Opinionway-Fiducial pour Le Figaro/LCI la créditant de 6% au premier tour, que le “combat” de Mme Mandroux sera “difficile et incertain”, Bertrand Delanoë a estimé qu’”Hélène Mandroux est une excellente maire de Montpellier”.


“Si Georges Frêche (président sortant ex-PS) “a été un très grand maire de Montpellier il y a quelques années, aujourd’hui il faut passer à autre chose, parce que nos valeurs de la gauche sont en cause” et parce qu’il faut “un renouvellement pour la région Languedoc-Roussillon”.


“Hélène Mandroux, dans les semaines qui viennent, va porter une alternative qui va convaincre plus que ce sondage ne le dit”, a ajouté le maire de Paris.


Georges Frêche, exclu du PS en 2007 à la suite de plusieurs dérapages verbaux sur le thème de l’immigration, a récemment déclenché une vive polémique en évoquant “la tronche pas catholique” de Laurent Fabius. Le PS a réagi en investissant la maire de Montpellier, Hélène Mandroux, à la tête d’une liste concurrente.


Lundi, l’entourage de Martine Aubry avait annoncé des visites de soutien auprès de la maire de Montpellier, citant le député Arnaud Montebourg qui a participé mardi soir à à un meeting, et la future visite de Bertrand Delanoë.

9 commentaires à “Delanoë ira soutenir Mandroux pendant deux jours”

  1. Harry Haller dit :

    “Les deux-tiers des Français (64%) et trois-quarts (74%) des sympathisants de gauche soutiennent la décision de Martine Aubry de présenter une liste concurrente à celle de Georges Frêche en Languedoc-Roussillon, selon un sondage BVA pour La Matinale de Canal+. Seules les personnes les moins diplômées (56%) et, très massivement, les sympathisants du Front national (72%) pensent que la patronne du PS a eu tort.”
    C’est bien d’aller soutenir H. Mandroux dans ce combat qui même s’il est difficile et incertain n’en demeure pas moins juste.

  2. Eric Bacher dit :

    M. Delanoë n’a vraiment rien d’autre à faire que d’aller soutenir Mme Mandroux ? J’ai hâte d’être le 14 mars au soir pour voir les mines dépitées des bobos de la rue de Solférino et la joie de Georges Frêche et du peuple de gauche du Languedoc-Roussillon. Les camarades Collomb (maire de Lyon) et Rebsamen (sénateur-maire de Dijon) ne s’y sont pas trompés : Frêche à la légitimité du vote des militants socialistes du Languedoc-Roussillon. Le reste ne sont que des coquecigrues de petits-bourgeois parisiens…

  3. Harry Haller dit :

    Petit medley des petites phrases de Georges Freche:
    -« Ne vous inquiétez pas pour la dame, elle n’a que les oreillons », le 30 juin 2000, propos de Georges Frêche désignant une femme coiffée d’un tchador lors de l’inauguration du nouveau tramway de Montpellier.
    -« Ici, c’est le tunnel le plus long du monde : vous entrez en France et vous ressortez à Ouarzazate », le 30 juin 2000 lorsque le tramway entra dans un tunnel, la ville marocaine étant censée évoquer le terminus du tram, La Paillade, le plus important quartier à forte population maghrébine. (Midi libre du 1er juillet 2000).
    -« La droite a été soutenue par les islamistes et les femmes voilées d’Al-Qaeda », quelques semaines plus tard en plein conseil municipal, à l’issue du second tour, où Frêche est battu de 226 voix par le candidat de l’UMP.
    -« Je dis que l’incapacité de notre pays, depuis quarante ans, à intégrer convenablement les millions de citoyens nés, sur notre sol, de parents d’origine étrangère, constitue […] la plus grande menace intérieure pour notre avenir. » […] « La communauté d’origine maghrébine devient si nombreuse qu’une partie d’entre elle ne souhaite plus s’intégrer », et que « le problème majeur n’est pas la religion, mais le nombre », interview accordée en mai 2003 à l’hebdomadaire la Gazette de Montpellier.
    -«J’espère qu’il sera meilleur que l’autre abruti» : Commentaire de Georges Frêche devant les quatre-vingt-dix élus du conseil d’agglomération de Montpellier en avril 2005, à propos de l’élection du successeur de Jean-Paul II. Il ajouta «C’est dommage, ils en ont loupé un» en parlant du nouveau pape d’origine allemande et en référence au bombardement de Dresde par les Alliés pendant la Seconde Guerre mondiale ([2] et Le Figaro du 26/04/2005).
    -à l’encontre d’Henri Alleg, militant communiste et premier à avoir dénoncé la torture en Algérie, et que Georges Frêche accuse de «trahison» qui «a valu à d’autres douze balles dans la peau».
    -«Rien à foutre des commentaires d’universitaires trous du cul, – propos de Georges Frêche à l’encontre d’historiens qui avaient dénoncé sa vision «complaisante et nostalgique» de l’Algérie française. (Libération du 17 novembre 2005).

    Le Monde a rapporté qu’il avait menacé un conseiller municipal PS de lui “couper les couilles” à un autre de le “saigner comme un poulet”.

    Il a affirmé que Sarkozy lui ressemblait, qu’il était un “lénino-écologiste”. Il est associé avec le CNPT, parti de la majorité présidentielle.

    Il y en a qui l’excuse parce qu’ il “dit tout haut ce que tout le monde pense tout bas”. Et bien ceux qui ne pensent pas ce qu’il dit tout haut, ceux-là sont de gauche.

    Ce sera difficile pour Mandroux de faire basculer le Languedoc-Roussillon à gauche. Mais que Frêche ou l’UMP gagnent ne voudra pas dire que le PS aura eu tort. La gauche avait-elle tord en 2002, 2007, et Chirac et Sarkozy raison? Non, la gauche avait été mauvaise, tout simplement.

    Le 14 mars au soir, les électeurs qui auront glissé dans l’urne un bulletin pour l’un des partis de gauche seront ceux qui auront porté leur voix à l’un des partis

    • aubert dit :

      La “pieds noirs” que je suis en a réellement mare des personnes qui fayotent avec l’extrême droite et la droite “dure”, donc toutes et tous avec Mandroux, bises

  4. Harry Haller dit :

    Collomb ne s’y est pas trompé effectivement. Face à Ruquier il a laissé entendre qu’il n’écartait pas la possibilité d’entrer dans un gouvernement Sarkozy, du moins “pas encore” a t-il dit. Ces deux girouettes qui s’orientent en fonction du vent dominant vont bien ensemble.
    Frêche n’a aucune légitimité puisqu’il est exclu du PS. Les miltants PS ont élu un autre pour conduire la liste aux régionales.

    Frêche s’est exclu de lui même de la gauche le jour où il a traité des hommes de “sous-hommes”. La justice de la République a rappelé que ces propos renvoyaient « aux expressions utilisées par les doctrines raciales nazies ».

    http://www.montpellier-journal.fr/2009/04/freche-harkis-ce-que-la-justice-a-vraiment-dit.html

  5. Eric Bacher dit :

    Monsieur Harry Haller est très fécond dans ses écrits, mais ne convaincra pas les gens du peuple qui soutiennent le camarade Frêche. Les gens du peuple en ont assez de cette “gauche” morale et bigote, de cette “gauche” libéralo-libertaire qui n’a pas à penser à ses fins de mois…Georges Frêche sera réélu haut la main, il ne restera qu’à faire le ménage en mairie de Montpellier, pour que la vraie gauche populaire puisse la garder.

  6. Harry Haller dit :

    “Les gens du peuple en ont assez de cette « gauche » morale et bigote” Il en ont surtout assez de cette gauche immorale et bigleuse incarnée par Frêche.
    “il ne restera qu’à faire le ménage en mairie de Montpellier, pour que la vraie gauche populaire puisse la garder.” Phrase très révélatrice. En démocratie une mairie se garde par des élections. Faire le ménage, ça il sait faire Frêche. il va s’en donner à coeur joie et karcheriser à tout va s’il redevient président de région. Vous serez ravi.

  7. Eric Bacher dit :

    Cher Harry Haller, je vous donne rendez-vous les 14 et 21 mars au soir, pour voir la joie des militants socialistes et des gens de gauche qui auront voté pour le camarade Georges Frêche.

  8. Eric Bacher dit :

    Dernier sondage BVA : 40% au 2ème tour pour Georges Frêche… Il va y avoir du sang sur les murs de la mairie de Montpellier le 22 mars au matin.

Publiez un commentaire

CréditsConditions d'utilisationsLiens